Hôtellerie - restauration, tourisme, loisirs et animation

Yield manager

Niveau d'accès Bac + 3 à bac + 4
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 500 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Analyst(e) revenue manager
Consultant (e) en stratégie Yield management
Directeur(rice) du rendement des produits du tourisme
Négociateur(rice) de contrats hôteliers
Pricing manager
Centres d'intérêt Pratiquer les langues vivantes Convaincre, négocier Manier les chiffres, les données

Description

Le yield manager, professionnel du secteur touristique (transport, tour-opérateur, hôtellerie, etc.), adapte le prix des prestations proposées par son entreprise en fonction des variations de l’offre et de la demande.
Activités principales

Le métier de yield manager consiste à optimiser le chiffre d’affaires et la rentabilité de son entreprise, spécialisée dans le secteur du tourisme (transport aérien, tour-opérateur, hôtellerie, etc.) en ajustant, en fonction de l’offre et de la demande, les tarifications proposées à la clientèle. Ainsi, le prix fixé par le yield manager se fait en fonction du temps et de la demande du client, c’est-à-dire plus élevé lorsque la demande est importante et plus bas lorsque la demande est plus faible.

 

Comment travaille-t-il ?

A son bureau derrière son ordinateur, le yield manager reste, tout d’abord, en veille constante sur l’évolution des prix proposés par ses concurrents. Dans un hôtel, par exemple, le yield manager adapte la stratégie tarifaire de son établissement en fonction, également, des périodes de l’année (creuses ou porteuses). Pour ce faire, il doit collaborer étroitement avec les équipes marketing et commerciales. Aussi, le yield manager doit mettre en place des outils afin d’analyser les comportements d'achat de ses clients, tout en gardant un œil sur l’évolution de la conjoncture globale et des tendances en matière de réservations.

En dehors de hôtellerie, des organismes de voyage ou de transport, la technique du yield management (prix flexibles) est également utilisée dans le secteur de la vente d'espaces publicitaires et des télécommunications.  Les entreprises recrutent des yield managers afin de s'ajuster rapidement aux variations de la demande des clients dans un environnement de plus en plus concurrentiel. 

Où exerce-t-il ?

Le yield manager travaille dans les nombreux secteurs qui composent la branche du tourisme : hôtellerie, agence de voyage, tour-opérateur, compagnie aérienne, loueur de voiture, parc d’attraction, etc.

Compétences pour être Yield manager

Qualités requises
Economiste :

Pour le yield manager, la loi de l’offre et la demande n’a aucun secret.

 

Bilingue :

Évoluant dans le tourisme, un secteur à forte dimension internationale, le yield manager doit impérativement savoir maîtriser la langue de Shakespeare.

 

 

Ouvert :

Le yield manager doit être aussi bien à l’aise à l’oral qu’à l’écrit : communiquer et rédiger fait partie de son quotidien.

 

Goût pour les chiffres :

Il calcule et dimensionne les grilles tarifaires, analyse et interprète les statistiques.

 

Savoir-faire

  • - Collecter les taux d'occupation, réservation, tarifs sur le rendement de nuitées, de places d'avion
  • - Réaliser une étude de marché
  • - Déterminer des prévisions de vente
  • - Élaborer une grille tarifaire
  • - Diffuser une information à un public ciblé
  • - Organiser un circuit d'information
  • - Sensibiliser les services (réception, commercial, etc.) aux modalités d'optimisation des produits touristiques et leur apporter un appui technique
  • - Analyser les résultats des ventes
  • - Proposer des ajustements suite aux résultats des ventes
  • - Intervenir en hôtellerie/restauration
  • - Intervenir en location de véhicules
  • - Intervenir en transport aérien
  • - Intervenir en transport ferroviaire
  • - Intervenir en transport maritime
  • - Participer à la promotion et au package d'un produit touristique
  • - Définir la promotion et le package d'un produit touristique
  • - Proposer une surréservation de produits
  • - Gérer la disponibilité d'un produit touristique
  • - Établir un contrat de vente
  • - Établir un contrat de vente
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Analyse statistique
  • - Organisation et fonctionnement de l'industrie touristique
  • - Organisation de la chaîne de transport national et international
  • - Réglementation du transport
  • - Outils bureautiques
  • - Techniques de communication
  • - Marketing / Mercatique
  • - Logiciels de réservation
  • - Analyse financière
  • - Contrôle de gestion
  • - Techniques commerciales
  • - Gestion budgétaire

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Yield manager

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'optimisation de produits touristiques dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Yield manager

Pour accéder à la fonction de yield manager, vous devez, au minimum, être titulaire d’un diplôme de niveau bac + 3, idéalement dans le domaine du tourisme ou du marketing. Cependant, pour vous offrir davantage d'opportunités d'emploi, l’obtention d’un diplôme de niveau bac + 5 représente un plus.

Formation initiale

Après un bac + 2 (BTS tourisme ou hôtellerie, DUT ou L2), la licence professionnelle organisation et gestion des établissements hôteliers et de restauration s’avère particulièrement adaptée à l’exercice de ce métier. En Île-de-France, vous pouvez la préparer dans neuf établissements, notamment en alternance.

Egalement à bac + 3, vous pouvez vous tourner vers un bachelor dans le domaine du marketing ou du tourisme. Au sein des écoles de commerce, l'offre de bachelor s'est considérablement développée. A l'ESGCI Paris, vous obtenez en fin de 3e année un double diplôme : une licence professionnelle marketing du tourisme et hôtellerie délivrée par l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée (diplôme d'Etat) et un bachelor d'école de commerce, délivré par l'ESGCI.

Un niveau bac + 5 vous offre davantage de perspectives d'emploi et d'évolution. Vous avez le choix parmi différents diplômes spécialisés :  le diplôme d'une grande école de commerce (HEC, ESCP, ESSEC, SKEMA... ) en 3 ans après deux ans de prépa ou une admission parallèle, le master professionnel marketing, vente, qui se prépare, en deux ans après une L3, au sein de cinq établissements universitaires franciliens, le master of Science(MSc) in hospitality and tourism management, qui se prépare en un an à l'ESCP Europe Business School (75). Ce diplôme est bien adapté à l'issue d'un bachelor. Vous pouvez également viser le MBA hospitality management proposé à l'ESSEC Business School (Cergy-Pontoise 95, Paris La Défense 92).

A noter hors Île-de-France :  le master professionnel marketing des services et revenue management à l'ESSCA d'Angers. Cette formation s'adresse à des bac + 3/4 et dure un an.

Formation continue

Vous pouvez vous perfectionner dans le yield management par la voie de la formation continue des adultes. Selon votre profil, vous pouvez préparer une licence pro, un master, un MSc ou un MBA dans le domaine de la stratégie marketing du tourisme. Il existe par ailleurs un certain nombre de formations courtes non certifiantes dans ce domaine. On peut citer :  Yield management hôtelier : maîtriser les techniques d'optimisation, formation proposée par le CNFCE en Île-de-France ou Optimiser ses revenus grâce au yield management, Demos Paris...

Pour aller plus loin, consulter la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=G1302

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier