Communication, média et multimédia

Traffic manager

Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 700 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Responsable gestion de trafic
Responsable web analytics et acquisition de trafic
Centres d'intérêt Diriger, manager, décider Manier les chiffres, les données Rechercher, traiter, analyser l'information

Description

Le traffic manager pilote l'ensemble des leviers d'acquisition (affiliation, SEO, réseaux sociaux, etc.) en fonction des objectifs à atteindre.
Activités principales

Accroître la visibilité de son entreprise en ligne, développer l’acquisition de contacts et surtout doper les ventes sont les objectifs du traffic manager.

Les yeux rivés sur les statistiques de fréquentation du site, sur les taux de conversion ou sur les retours sur investissements, il propose à la Direction de son entreprise des actions à mener pour accroître sa notoriété en ligne ou son chiffre d'affaires.

Par exemple, il participe au développement commercial d'une boutique en ligne en mettant en place des actions lors des soldes ou à destination d'un public cible spécifique.

Référencement payant, référencement naturel, e-mailing, affiliation, display, comparateurs de prix… un traffic manager doit maîtriser tous les leviers du webmarketing. Il doit être à l'aise avec les statistiques pour interpréter au mieux les données récoltées sur son site et ses réseaux sociaux.

Dans certaines entreprises, il est spécialisé uniquement dans l'achat d'espaces publicitaires en ligne. Il définit alors les emplacements publicitaires, réalise les bannières et négocie les tarifs pour gagner en visibilité... et augmenter les ventes de ses produits !

Comment travaille-t-il ?

Statistiques, tableaux de bord et étude d'audience font partie de son quotidien très sédentaire. Il maîtrise également des outils spécialisés comme Google Ads, par exemple.

Où exerce-t-il ?

Les traffic managers évoluent dans les entreprises d'e-commerce ou e-marketing (boutiques en ligne), en régie publicitaire ou en agence de communication.

Compétences pour être Traffic manager

Qualités requises
Comptable :

Il gère de façon autonome un budget pour ses actions et campagnes publicitaires en ligne. A lui d'investir au mieux chaque euro pour un retour sur investissement !

 

Spécialiste 2.0 :

Il est en veille active dans le domaine du webmarketing et des outils dédiés au web. Il teste de nouvelles solutions puis déploie plus largement ses actions en ligne si les résultats sont à la hauteur de ses objectifs.

 

 

Statisticien :

Jongler avec des bases de données et savoir interpréter des résultats statistiques impliquent d'être parfaitement au fait des statistiques et de leurs interprétations.

 

Savoir-faire

  • - Réaliser l'analyse d'un produit
  • - Réaliser une étude de marché
  • - Identifier les besoins d'un client
  • - Réaliser l'analyse d'une marque
  • - Sélectionner des canaux de communication
  • - Élaborer un plan média
  • - Réaliser le suivi d'une campagne de communication
  • - Déterminer des actions correctives
  • - Réaliser le bilan des actions de communication
  • - Mettre à jour une documentation technique
  • - Suivre l'information médias

Savoir

  • - Principes de rédaction du plan média
  • - Analyse statistique
  • - Sociologie
  • - Marketing / Mercatique
  • - Marketing digital
  • - Techniques de mesure d'audience
  • - Techniques de communication
  • - Gestion de projet
  • - Gestion comptable
  • - Gestion administrative

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Traffic manager

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du conseil et maîtrise d'ouvrage en systèmes d'information dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Traffic manager

Avec un bac + 2 en marketing ou communication, vous pouvez débuter dans la profession. 

Formation initiale

De plus en plus d'écoles proposent des spécialisations en webmarketing. En 3 ans après le bac, misez sur une licence professionnelle commerce spécialité gestion de la relation clients et e-commerce (hors Ile-de-France) ou une licence professionnelle e-commerce et marketing numérique (37 établissements dont 4 en Ile-de-France).

En 5 ans après le bac, une école de commerce ou un master est particulièrement apprécié. On peut citer le master professionnel information et communication spécialité marketing, publicité et communication (uniquement au Celsa).

Des écoles privées proposent des formations en webmarketing comme Sup de Web, Estacom ou Sup’Internet.

Formation continue

La formation continue offre aux professionnels déjà diplômés de rares spécialisations comme la licence professionnelle E-commerce et marketing numérique, ou la licence professionnelle métiers de la communication : publicité (hors Ile-de-France). Il peut être judicieux de passer les certifications Google en webmarketing.

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=E1402

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier