Services à la personne et à la collectivité

Technicien de traitement des déchets

Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Fonctionnaire
Salaire moyen

2 700€ bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Technicien(ne) d'exploitation d'un service de traitement des déchets
Technicien(ne) de site éco-industriel
Centres d'intérêt Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain Organiser, planifier, gérer

Description

Métier au service de l’environnement, le technicien de traitement des déchets veille au bon déroulement du processus de tri, de recyclage ou d’élimination des déchets.

 

Activités principales

Sous la responsabilité du directeur d'usine, le technicien de traitement des déchets dirige et contrôle l'exploitation des machines de traitement des ordures ménagères et industrielles. Son objectif : recycler les déchets qui ne peuvent pas être éliminés ou les brûler, s'il s'agit d'aliments par exemple. Le technicien de traitement des déchets veille à optimiser le processus de traitement.

Comment travaille-t-il ?

Responsable d'une équipe d'ouvriers, le technicien de traitement des déchets s'assure que toutes les personnes sous sa responsabilité effectuent les tâches nécessaires au bon déroulement des opérations. Il leur distribue le matériel nécessaire pour les interventions de routine, ainsi que pour résoudre les incidents qui peuvent survenir. Il peut être amené à effectuer des prélèvements et des analyses pour vérifier le bon déroulement des opérations de traitement. A lui également de prendre des décisions d'urgence en cas de problème sur une machine, par exemple, et de faire appliquer les règles de sécurité.

Où exerce-t-il ?

Les techniciens de traitement des déchets peuvent travailler dans des usines d’incinération, des décharges, des centres de tri des déchets ou encore des usines de recyclage. Ils sont employés par des collectivités territoriales ou des entreprises privées de traitement des déchets. Près de 11 000 personnes (ETP) travaillent dans la gestion des déchets ménagers en Île-de-France, dont 25 % dans leurs opérations de traitement.

Compétences pour être Technicien de traitement des déchets

Qualités requises
Rigoureux :

La surveillance de l'usine et la responsabilité d'une équipe d'ouvriers nécessitent un grand sens de l'organisation et une bonne autonomie afin de garantir la sécurité des hommes et du matériel.

 

Polyvalent :

La résolution des imprévus demande des connaissances dans plusieurs domaines, tels la mécanique, la chimie, l'électronique... ainsi qu'une grande réactivité.

 

Curieux :

Le technicien de traitement des déchets doit se tenir informé de l’évolution des techniques et savoir s’adapter.

 

Savoir-faire

  • - Contrôler l'application de procédures Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE)
  • - Vérifier le fonctionnement des équipements et des installations, identifier les anomalies et les actions préventives ou correctives
  • - Contrôler une exploitation
  • - Identifier des non-conformités
  • - Planifier la mise en arrêt d'un équipement
  • - Planifier des interventions de maintenance
  • - Définir des procédures d'intervention éco-industrielle
  • - Accompagner la mise en œuvre de procédures d'intervention
  • - Concevoir des outils de suivi qualitatif et quantitatif de l'activité
  • - Former à une démarche Hygiène, Sécurité et Environnement (HSE)
  • - Promouvoir des procédures Hygiène, Sécurité et Environnement (HSE)
  • - Identifier les risques de pannes, d'incidents ou d'accidents
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Logiciels de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)
  • - Outils bureautiques
  • - Techniques de traitement des eaux
  • - Thermique
  • - Normes qualité
  • - Électromécanique
  • - Biochimie
  • - Réglementation sanitaire
  • - Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE)
  • - Management

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Technicien de traitement des déchets

Secteur public

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

Technicien territorial

1 607 €


Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles brutes en début de carrière, hors primes et indemnités, pour l’année 2019.

Consulter la grille indiciaire technicien territorial : 
https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-territoriale-technicien-territorial/4/35.htm

 

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

 

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la supervision d'exploitation éco-industrielle dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Technicien de traitement des déchets

Le métier de technicien de traitement des déchets est accessible avec un diplôme de niveau bac + 2. 

Formation initiale

Pour devenir technicien de traitement des déchets, vous pouvez préparer un BTS ou un DUT des secteurs de la chimie, biochimie, biologie, électromécanique, hydraulique ou encore de la plasturgie.

Vous pouvez vous orienter en particulier vers le BTS métiers des services à l'environnement, le BTS métiers de l'eau, le DUT génie biologique, option génie de l'environnement, ou le DUT hygiène, sécurité et environnement.

Ces diplômes se préparent en deux ans après le baccalauréat (bac S, bac STL, bac STI2D ou bac pro à dominante scientifique). 

Vous pouvez compléter votre formation, en une année supplémentaire, par une licence professionnelle (niveau bac + 3), dans les domaines de la gestion de l’environnement ou du génie des procédés pour l’environnement.

On peut citer par exemple la licence professionnelle métiers de la protection et de la gestion de l'environnement, parcours manager des services à l'environnement : eau, déchets, énergie, mobilité (IUT de Mantes-la-Jolie) ou la licence professionnelle chimie analytique, contrôle, qualité, environnement parcours métiers de l'eau et de l'assainissement (université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines).
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former afin d’acquérir de nouvelles compétences ou d’évoluer dans leur métier. Ils peuvent également faire reconnaitre leurs compétences professionnelles par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de technicien de traitement des déchets peuvent suivre une formation professionnalisante par la voie de la formation continue. Il existe par exemple le DEUST environnement et déchets (université Lille 1) ou la licence professionnelle technicien supérieur environnement - traitement et gestion des déchets (Cnam d’Angers). Le campus Véolia, à Nantes, propose également une formation menant au titre professionnel technicien de centre de traitement de déchets.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K2306

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier