Construction, bâtiment et travaux publics

Solier-moquettiste

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 000€ bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Poseur(euse) de revêtements souples murs et sols
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Convaincre, négocier Faire du commerce, acheter, vendre

Description

Le solier-moquettiste est le spécialiste de la pose de revêtements de sols et muraux, comme les moquettes, les linoléums, les tapisseries et les papiers peints.

 

Activités principales

Le solier-moquettiste est le spécialiste de la pose de revêtements de sols et muraux, comme les moquettes, les linoléums, les tapisseries et les papiers peints. Il joue également un rôle de conseiller auprès de ses clients.

Comment travaille-t-il ?

Le solier-moquettiste se rend sur le chantier pour évaluer la quantité de matériaux à commander. Il prépare les murs ou les sols pour qu'ils soient lisses et propres avant le début de la pose. Sur les chapes neuves, il encolle simplement la surface et pose la moquette. Si le sol ou les murs sont en mauvais état, il régularise le niveau avec de l'enduit et en décapant. Il utilise de nombreux outils : cutters à lame courbe ou plate, marteaux de tapissier, pinces et tenailles, agrafeuses manuelles ou pneumatiques, tendeuses et compresseurs. Il doit également de plus en plus savoir poser de nouveaux matériaux « techniques » : revêtements isolants, autonettoyants… Dans de petites structures, il peut conseiller activement le client dans le choix du revêtement et même dans les couleurs.

Où exerce-t-il ?

Les soliers-moquettistes exercent principalement dans des entreprises indépendantes et spécialisées en pose de revêtements.

Compétences pour être Solier-moquettiste

Qualités requises
Résistant :

Toujours sur des échelles, à genoux ou plié en deux, transportant des rouleaux de moquette et de papier peint, le solier-moquettiste doit être de bonne constitution physique.

Mobile :

Les déplacements sont quotidiens : visite des chantiers, achat du matériel, pose chez le client...

Raffiné :

Il doit savoir orienter les clients dans leurs choix avec finesse et goût.

Savoir-faire

  • - Implanter une zone de chantier
  • - Identifier la nature des produits et enduits et en déterminer la quantité
  • - Déposer un revêtement de sol ou mural
  • - Préparer une surface de pose
  • - Couper des matériaux de revêtements et de finition
  • - Fixer des matériaux de revêtements et de finition
  • - Découper et fixer les plinthes et les barres de seuil
  • - Poser des matériaux isolants
  • - Couper des matériaux isolants
  • - Couper du parquet flottant
  • - Poser du parquet flottant
  • - Réaliser des raccords cousus
  • - Réaliser de remontées de plinthes
  • - Couper des revêtements stratifiés
  • - Poser des revêtements stratifiés
  • - Poser des marches et des contremarches
  • - Préparer un revêtement mural
  • - Poser un revêtement mural
  • - Appliquer de la résine de synthèse
  • - Ajuster des bandes de revêtement
  • - Souder des bandes de revêtement
  • - Assister techniquement un client
  • - Établir un devis

Savoir

  • - Techniques de marouflage
  • - Techniques d'encollage
  • - Revêtements souples
  • - Techniques de coupe des revêtements
  • - Techniques de pose des revêtements souples
  • - Techniques de traçage
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Calcul dimensionnel (surface, volume, ...)
  • - Prise de mesures
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Techniques de soudage
  • - Chiffrage/calcul de coût

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Solier-moquettiste

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la pose de revêtements souples dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Solier-moquettiste

Vous pouvez accéder au métier de solier-moquettiste avec un CAP solier-moquettiste ou un CAP peintre-applicateur de revêtements, qui se préparent en deux ans après la 3ème.

Après le CAP et un bon dossier scolaire, il est possible de préparer le bac pro aménagement et finition du bâtiment ou le brevet professionnel (BP) peinture revêtements.

Le bac pro aménagement et finition du bâtiment s’obtient également en 3 ans après la classe de 3ème.

Bac ou BP en poche, le BTS aménagement finition, en 2 ans, mène à des fonctions polyvalentes, du bureau d'études au chantier.


Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres certifications existent, comme le titre professionnel (TP) solier moquettiste


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1609

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier