Services à la personne et à la collectivité

Responsable de station d'épuration

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Fonctionnaire
Salaire moyen

2 700€ bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Chef(fe) de station d'épuration
Responsable d'usine d'épuration des eaux
Responsable de site éco-industriel
Centres d'intérêt Diriger, manager, décider Convaincre, négocier

Description

Aux commandes d’un centre de traitement des eaux usées, le responsable de station d’épuration gère et conduit le processus de dépollution.

 

Activités principales

Les stations d'épuration recueillent les eaux dites 'usées' (eaux de pluie, eaux utilisées pour faire la vaisselle, etc.) tout comme les eaux salies par les déchets des industries. L'objectif est de les débarrasser de leurs impuretés et de leurs éléments polluants avant de les rejeter dans le milieu naturel. Le responsable de station d'épuration est là pour gérer et conduire ce processus de dépollution.

Comment travaille-t-il ?

Le responsable de station d'épuration négocie avec les fournisseurs les prix et achète les produits nécessaires à l'exploitation de la station. Il coordonne le travail de son équipe composée de responsables d'équipe et d'agents techniques. Il vérifie le déroulement des diverses opérations de dépollution, fait effectuer des prélèvements qui seront analysés en laboratoires, étudie les rapports d’incidents, donne des instructions (réglages, débits, etc.) et commande si besoin des opérations de maintenance. Son métier, à la fois humain et technique, se transforme avec les nouveaux enjeux écologiques. Les stations d’épuration évoluent vers des modèles moins consommateurs en énergie, produisant moins de boues toxiques et susceptibles de valoriser celles-ci par la production de biogaz ou d'électricité.

Où exerce-t-il ?

Les responsables de station d’épuration sont employés par des collectivités locales ou par des entreprises privées de distribution et de traitement des eaux.

Compétences pour être Responsable de station d'épuration

Qualités requises
Polyvalent :

Gestion d'une équipe, relations avec les fournisseurs, les entreprises ou les collectivités territoriales… La diversité des tâches qui sont confiées au responsable de station d’épuration l'oblige à faire preuve d'un bon sens de l'organisation et d'une grande aisance relationnelle.

 

Curieux :

Les évolutions en matière de pollution sont très rapides. Il doit être capable de suivre les recherches scientifiques et techniques dans le secteur de l'eau pour les mettre ensuite en pratique ou optimiser les techniques en place.

 

Gestionnaire :

En plus du suivi administratif et réglementaire, le responsable de station d’épuration doit être capable de gérer un budget et de contrôler les dépenses effectuées. 

 

Savoir-faire

  • - Contrôler l'application de procédures Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE)
  • - Vérifier le fonctionnement des équipements et des installations, identifier les anomalies et les actions préventives ou correctives
  • - Contrôler une exploitation
  • - Identifier des non-conformités
  • - Planifier la mise en arrêt d'un équipement
  • - Planifier des interventions de maintenance
  • - Définir des procédures d'intervention éco-industrielle
  • - Accompagner la mise en oeuvre de procédures d'intervention
  • - Concevoir des outils de suivi qualitatif et quantitatif de l'activité
  • - Former à une démarche Hygiène, Sécurité et Environnement (HSE)
  • - Promouvoir des procédures Hygiène, Sécurité et Environnement (HSE)
  • - Apporter une expertise sur le domaine de l'épuration/assainissement des eaux usées
  • - Identifier les risques de pannes, d'incidents ou d'accidents
  • - Prescrire des solutions techniques pour l'exploitation de nouveaux sites, l'amélioration de l'équipement ou des réseaux
  • - Sélectionner des fournisseurs, sous-traitants, prestataires
  • - Contrôler la réalisation d'une prestation
  • - Négocier un contrat
  • - Coordonner l'activité d'une équipe
  • - Diriger un service, une structure

Savoir

  • - Logiciels de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)
  • - Outils bureautiques
  • - Techniques de traitement des eaux
  • - Thermique
  • - Normes qualité
  • - Électromécanique
  • - Biochimie
  • - Réglementation sanitaire
  • - Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE)
  • - Hydraulique
  • - Traitement des eaux potables
  • - Gestion administrative
  • - Gestion comptable
  • - Management

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Responsable de station d'épuration

Secteur public

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

Technicien principal de 1ère classe

1 836 €


Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles brutes en début de carrière, hors primes et indemnités, pour l’année 2019.

Consulter la grille indiciaire technicien territorial principal de 1ère classe :

https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-territoriale-technicien-principal-1ere-classe/4/35/81.htm

 

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

 

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la supervision d'exploitation éco-industrielle dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Responsable de station d'épuration

Le métier de responsable de station d’épuration est accessible avec un diplôme de niveau bac + 5.

Formation initiale

Vous pouvez devenir responsable de station d’épuration avec un diplôme d'ingénieur en biologie, en chimie ou en hydraulique ou avec un master universitaire en environnement, chimie, microbiologie de l’eau, ou encore en hydraulique / gestion de l’eau.

On citera, par exemple, le diplôme d’ingénieur génie de l’eau et génie civil (Ensi Poitiers), le diplôme d’ingénieur en génie de l’eau et de l’environnement (Engees Strasbourg), le diplôme d’ingénieur spécialité génie de l’eau et environnement (ENSIL-ENSCI Limoges), le diplôme d’ingénieur sciences et technologies de l’eau (Polytech Montpellier), le master sciences et génie de l’environnement parcours systèmes aquatiques et gestion de l’eau (UPEC à Créteil), ou le master chimie parcours ingénierie et gestion de l’eau et de l'environnement (université de Limoges).

Pour entreprendre ces études, un bac S est conseillé. Le cursus débute par une classe prépa scientifique ou une classe prépa intégrée (2 ans) pour le cursus d’ingénieur ou par une licence universitaire (3 ans) scientifique (biologie, chimie, sciences de la vie et de la terre…) pour le master.

Vous pouvez poursuivre ces études, en un an, par un mastère spécialisé. Il existe notamment le mastère spécialisé gestion des eaux usées et pluviales - URBEAUSEP (EIVP Paris) et le mastère spécialisé eau potable et assainissement (Engees Strasbourg).

Le métier est aussi accessible aux techniciens, titulaires d'un bac + 2-3 (BTS métiers de l'eau, DUT génie électrique et informatique industrielle, BTSA gestion et maîtrise de l'eau…), avec une certaine expérience professionnelle.
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former afin d’acquérir de nouvelles compétences, de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. Des formations courtes ou des formations longues sont proposées par des organismes spécialisés, des universités ou des écoles d’ingénieurs.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de responsable de station d’épuration peuvent, sous réserve de justifier des critères de qualification requis, préparer un diplôme d’ingénieur, un master professionnel ou un mastère spécialisé avec une spécialisation dans le domaine de la gestion de l’eau.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K2306

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier