Il est possible de solliciter différents organismes pour toucher des aides durant ma formation dans l'enseignement supérieur. Elles peuvent se cumuler.

Je découvre l'aide au mérite

le bac

Cette aide au mérite est un complément de bourse sur critères sociaux versé par les CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires) aux étudiants ayant obtenu une mention "très bien" au bac. D’un montant de 100 € par mois, elle est versée en 9 mensualités.

La bonne nouvelle est que je n'ai pas de démarche spécifique à faire pour la toucher si je rentre dans les critères : la liste des bénéficiaires est transmise automatiquement aux CROUS concernés !

Par contre, pour le maintien de l’aide au mérite d'une année sur l'autre, je suis soumis aux conditions d’assiduité aux cours et de présence aux examens prévues pour les bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux.

En cas de redoublement, je ne pourrais plus bénéficier de l’aide au mérite sauf si mon redoublement est fondé sur des raisons médicales.

bon à savoir Dans tous les cas, l’aide au mérite est versée 3 ans au maximum.

Je découvre la bourse au mérite d'Île-de-France

La Région Île-de-France récompense les bacheliers boursiers d'Ile-de-France ayant obtenu la mention "très bien" au bac en leur délivrant une bourse au mérite de 1000 euros.


bourse

Pour bénéficier de cette bourse régionale, voici tous les critères que je dois remplir :

  • avoir obtenu le bac avec mention "très bien" en étant boursier dans un lycée d'Ile-de-France;
  • habiter et être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur ou de formation sanitaire et sociale situé en Île-de-France ;
  • toucher une bourse sociale étudiante et l’aide au mérite versées par les CROUS de Paris, Versailles ou Créteil.

Si je remplis tous ces critères, je n'ai aucune démarche à faire. Le CROUS me versera la bourse de 1000 euros .

 

Je découvre l'aide à la mobilité internationale

Si je suis étudiant boursier et que j'ai un projet d'études ou de stage à l'étranger dans le cadre de mon cursus universitaire, je peux faire une demande d'aide à la mobilité internationale.

Dès mon entrée à l'université, je me renseigne sur les conditions d'attribution auprès du Service des relations internationales de mon établissement.

Je devrais fournir un dossier de demande complété mais aussi un projet de séjour d’études ou de stage à l’étranger. Les candidatures sont sélectionnées par le Président d’université ou le chef d’établissement, en fonction de :

  • la qualité et de l’intérêt pédagogiques des projets individuels des étudiants ;
  • leur conformité avec la politique internationale menée par l’université ou l’établissement.

C'est aussi le Président d'université qui décide du nombre de mensualités qui sera accordé à chaque candidat retenu.

Quelles autres aides existe-t-il ?

Le réseau "La Fondation de France" propose des bourses et prêts d'honneur à des jeunes qui cherchent un financement pour leurs études ou pour un projet personnel. Je me renseigne directement sur le site de la Fondation de France. Elle attribue chaque année 2 200 bourses !

bon à savoirSoutenue par la Fondation de France, la bourse de voyage Zellidja est attribuée à des jeunes âgés de 16 à 20 ans qui ont élaboré un projet de voyage individuel avec un budget limité sur un thème et dans un pays choisi. Cette aide de 900 euros maximum peut me donner l'opportunité de vivre une expérience unique d'autonomie qui favorisera ma réussite professionnelle.

L’ARPE pour les jeunes diplômés

diplôme

Si la dernière année de mon cursus de l'enseignement supérieur, je suis boursier, je peux bénéficier de l'ARPE (Aide à la Recherche du Premier Emploi), l'année qui suit. La bonne nouvelle, c'est que ça marche aussi si j'étais apprenti.

Infographie

Autres conditions à remplir : avoir moins de 28 ans, ne plus être en formation, avec des revenus faibles.

Je peux bénéficier :

- d’une aide versée pendant 4 mois, d'un montant équivalent à celui de ma bourse sur critères sociaux perçue au cours de ma dernière année d’études (de 100 à 555 euros par mois),
- ou d’une aide mensuelle de 300 euros pendant 4 mois, si je suis diplômé de l’enseignement supérieur par l’apprentissage.

 

Une aide pour les étudiants aspirant à la Fonction publique

Si je prépare un concours de la Fonction publique, je peux aussi avoir un coup de pouce financier sous la forme d'une allocation pour la diversité dans la fonction publique.

Son attribution dépend de mes résultats et de mes revenus (ou ceux de ma famille). Chaque Région a un nombre limité de places à attribuer. Les demandes doivent être adressées à la préfecture de région ou de département de résidence du demandeur. L’aide est de 2 000 euros versée en 2 fois.

 

Un tableau synthétise l’ensemble des aides possibles pour un étudiant selon sa situation.

 

Crédits photos

© Julie Bourges/Picturetank © Sezeryadigar © MICHAEL ZHANG © pecaphoto77