Construction, bâtiment et travaux publics

Plombier

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

2 200 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Plombier(ère) chauffagiste
Plombier(ère) sanitaire
Plombier(ère) zingueuse
Centres d'intérêt Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain Concevoir, fabriquer, construire Faire fonctionner

Description

Le plombier installe, entretient et répare les équipements sanitaires et les canalisations d'eau, de gaz et d'air comprimé.

 

Activités principales

Le plombier installe, répare et entretient les canalisations d'eau, de gaz et d'air comprimé. Il alimente ainsi des bureaux, des immeubles, des appartements ou des lieux publics en eau, en air climatisé ou en chauffage.

Comment travaille-t-il ?

A partir des plans réalisés par l'architecte, le plombier trace les emplacements des conduites, puis perce les maçonneries pour faire passer ses éléments de tuyauterie. Il courbe les tuyaux afin de raccorder les accessoires et équipements sanitaires, comme les baignoires, les lavabos, les chauffe-eau ou les radiateurs. Il finalise son travail par des petits travaux de maçonnerie et procède aux ultimes réglages nécessaires au bon fonctionnement de l'installation. Il effectue également des réparations en cas de fuite d'eau ou de tuyauterie bouchée. Enfin, il est amené à poser des éléments de zinc et d'aluminium, notamment pour les descentes d'eaux pluviales ou les aérations de climatisation

Où exerce-t-il ?

Les  plombiers exercent principalement pour des PME ou des artisans du bâtiment, tout corps d’état ou spécialisés dans les travaux de plomberie. Les bureaux d'études des architectes ont aussi parfois besoin des connaissances des plombiers pour leurs études de faisabilité. L’enquête besoins en main d’œuvre (BMO) 2019 de Pôle emploi recense environ 2 900 projets de recrutements de plombiers et chauffagistes en Île-de-France dont près de 80 % sont jugés difficiles à pourvoir.

Compétences pour être Plombier

Qualités requises
Résistant :

Les positions de travail sont inconfortables, et les éléments sont lourds à déplacer. Une bonne forme physique est indispensable.

 

Habile :

Les tuyauteries sont souvent difficiles d'accès. Le plombier doit faire preuve d'une grande adresse manuelle.

 

Autonome :

Lorsqu'il est seul sur le chantier, il doit évaluer l'importance des travaux à entreprendre et sait choisir la meilleure technique de réparation.

 

Savoir-faire

  • - Démonter une ancienne installation
  • - Poser des éléments sanitaires
  • - Installer des équipements de chauffage
  • - Réaliser des travaux de raccordement aux appareils de chauffage et éléments sanitaires
  • - Poser des tuyauteries
  • - Installer une pente d'écoulement
  • - Tester l'étanchéité d'une pente d'écoulement
  • - Réaliser un diagnostic de panne ou de dysfonctionnement d'installation
  • - Changer une pièce défectueuse
  • - Réparer une pièce défectueuse
  • - Vérifier les pressions et températures, les échanges de chaleur, ... et ajuster les réglages
  • - Creuser des saignées
  • - Vérifier et entretenir l'installation sanitaire, de chauffage central et de production d'eau chaude
  • - Réaliser des interventions nécessitant une habilitation soudure Gaz
  • - Réaliser un raccordement de réseau
  • - Réaliser une intervention nécessitant une habilitation
  • - Installer du mobilier sanitaire
  • - Relier des appareils (sani-broyeur, chauffe-eau, sèche-mains, ...) au tableau électrique
  • - Installer un système centralisé de conditionnement d'air
  • - Poser des équipements pour des installations particulières
  • - Conseiller une clientèle ou un public

Savoir

  • - Normes de sécurité liées au gaz
  • - Électricité
  • - Électrotechnique
  • - Techniques de filtration
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Mécanique
  • - Calcul dimensionnel (surface, volume, ...)
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Procédés de brasage
  • - Techniques de sertissage
  • - Techniques de cintrage
  • - Techniques de soudure
  • - Techniques d'amélioration énergétique des bâtiments
  • - Plomberie
  • - Équipements de chauffage
  • - Chauffage solaire
  • - Habilitation gaz PGN
  • - Habilitation gaz PGP (Gaz propane)
  • - Génie énergétique

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Plombier

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'installation d'équipements sanitaires et thermiques dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Plombier

Le métier de plombier est accessible avec un diplôme de niveau CAP.

Formation initiale

Vous pouvez devenir plombier avec un CAP installateur sanitaire, qui se prépare en deux ans après la 3ème.

Après le CAP vous pouvez préparer en 1 an une mention complémentaire (MC), telle la MC zinguerie, la MC maintenance en équipement thermique individuel, ou la MC soudage, afin d’acquérir une spécialisation complémentaire.

Le brevet professionnel (BP) équipements sanitaires, le BP métiers de la piscine et le BP monteur en installations de génie climatique et sanitaire complètent également le CAP. Ils permettent de se spécialiser et d'apprendre la gestion d'entreprise.

Niveau bac, deux séries peuvent vous conduire à exercer le métier de plombier : le bac professionnel technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques et le bac professionnel technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques. Ces bacs sont accessibles en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après le CAP.

Enfin, les titulaires d'un bac professionnel ou du bac technologique STI2D spécialité énergies et environnement peuvent poursuivre leurs études en BTS fluides, énergies, domotique option génie climatique et fluidique. Le diplôme s'obtient en 2 ans et donne accès à des fonctions à responsabilité.
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent suivre des formations afin d’acquérir de nouvelles compétences ou d’évoluer dans leur métier. Le certificat de qualification professionnelle (CQP) chef de chantier génie climatique et sanitaire, créé par les entreprises de la branche, permet par exemple d’accéder à des fonctions d’encadrement. 

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de plombier peuvent préparer un titre professionnel (TP), tel le TP installateur en thermique et sanitaire ou le TP technicien installateur en chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables. Les autres diplômes professionnels du domaine (CAP installateur sanitaire, bac pro technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques…) sont également une option accessible par la voie de la formation continue des adultes.
 

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1603

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier