Industrie

Opérateur d’usinage sur machine à commande numérique

Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 300 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Opérateur(trice)-régleur(euse) sur centre d’usinage
Opérateur(trice) sur machine à commande numérique
Régleur(euse) sur machine à commande numérique
Technicien(ne) en préparation programmation commandes numériques
Tourneur(euse)-fraiseur(euse) sur commande numérique
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Organiser, planifier, gérer

Description

Héritier du tourneur-fraiseur, l’opérateur d’usinage sur machine à commande numérique fabrique des pièces mécaniques grâce à des machines à haute technologie.

 

Activités principales

L'opérateur d'usinage fabrique des pièces métalliques destinées à être utilisées dans la construction d'automobiles, d'avions, d'équipements industriels ou d'appareils ménagers, par exemple. Auparavant appelé tourneur-fraiseur, l'opérateur d'usinage travaille de moins en moins la matière à la main, mais pilote des machines-outils automatisées.

Comment travaille-t-il ?

L'opérateur d'usinage sur machine à commande numérique façonne des pièces mécaniques de formes variées. Il interprète les dessins industriels avant de régler la machine-outil qui va former et travailler le métal. En cours de fabrication, il contrôle les pièces et ajuste les réglages : rainures, engrenages, trous, incurvations, polissage, etc. Le métier est aujourd’hui fortement informatisé et fait appel à des machines automatisées, à des consoles de programmation et de simulation et à des outils de conception et de fabrication assistées par ordinateur (CFAO). Il reste cependant quelques ateliers où le travail se réalise encore partiellement à l'aide d'une fraiseuse manuelle.

Où exerce-t-il ?

L'opérateur d'usinage à commande numérique travaille en atelier de fabrication, dans de petites entreprises sous-traitantes pour l’industrie (aéronautique, automobile notamment, construction navale, armement…) ou pour des entreprises de fabrication mécanique. Débuter en intérim est fréquent.

Compétences pour être Opérateur d’usinage sur machine à commande numérique

Qualités requises
Minutieux :

L'opérateur d'usinage effectue un travail délicat sur des machines dangereuses. Précision et attention sont de rigueur.

 

Habile :

Placer le métal dans la machine, manier des commandes plus ou moins automatisées selon les ateliers demande une grande dextérité, afin de produire des pièces sans défaut.

 

Appliqué :

L'opérateur d'usinage travaille à partir de plans et de dessins industriels qu'il doit interpréter. Il doit avoir une bonne représentation spatiale des volumes et savoir effectuer des calculs.

 

Savoir-faire

  • - Identifier les phases d'usinage et les cotes de réglages (tolérances, positions, états de surfaces, ...) de la pièce et des outils
  • - Régler les paramètres des machines et des équipements
  • - Surveiller le déroulement de l'usinage
  • - Détecter un dysfonctionnement
  • - Appliquer les mesures correctives
  • - Contrôler un produit fini
  • - Concevoir des supports de suivi et de gestion
  • - Entretenir des équipements
  • - Assurer une maintenance de premier niveau
  • - Réaliser une opération de mortaisage
  • - Réaliser une opération d'affûtage
  • - Réaliser une opération d'ajustage
  • - Réaliser une opération d'alésage
  • - Réaliser une opération de brochage
  • - Réaliser une opération de décolletage
  • - Réaliser une opération d'étincelage (électroérosion)
  • - Réaliser une opération de fraisage
  • - Réaliser une opération de rabotage
  • - Réaliser une opération de rectification, rodage
  • - Réaliser une opération de taillage
  • - Réaliser une opération de tournage
  • - Intervenir sur des matériaux en métaux ferreux (fonte, acier, ...)
  • - Réaliser la mise au point, la modification d'un programme d'usinage ou réaliser un programme de base (conversion de plan, référentiel pièce, ...)
  • - Entretenir un outil ou matériel

Savoir

  • - Indicateurs de suivi de production
  • - Indicateurs de suivi d'activité
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Utilisation d'abaques
  • - Machines à commandes numériques
  • - Utilisation d'équipement conventionnel, semi automatique
  • - Logiciels de Fabrication Assistée par Ordinateur (FAO)
  • - Utilisation d'outillages manuels
  • - Normes qualité
  • - Métrologie
  • - Mécanique productique
  • - Utilisation d'instruments de mesure tridimensionnelle
  • - Règles de sécurité
  • - Techniques d'Usinage Grande Vitesse -UGV-
  • - Utilisation de machine outil à axes multiples
  • - Utilisation de centre d'usinage
  • - Procédés d'usinage de moule métallique
  • - Procédés d'usinage en micro-mécanique
  • - Procédés d'usinage de haute précision
  • - Utilisation de machine outil tripode, hexapode
  • - Logiciels de Commandes Numériques (CN)
  • - Langages de programmation de Commande Numérique (CN)
  • - Dessin industriel
  • - Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • - Logiciels de Conception de Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO)
  • - Techniques d'affûtage

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Opérateur d’usinage sur machine à commande numérique

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la conduite d'équipement d'usinage dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Opérateur d’usinage sur machine à commande numérique

Le métier d’opérateur d’usinage sur machine à commande numérique est accessible avec un diplôme de niveau bac.

Formation initiale

Pour devenir opérateur d’usinage sur machine à commande numérique, vous pouvez préparer un bac professionnel technicien d’usinage, un bac professionnel productique mécanique option décolletage ou un bac professionnel technicien outilleur. Ils se préparent en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après un CAP du domaine.

Au niveau bac + 2, après un bac S, STI2D ou éventuellement (avec un très bon dossier) un des bacs pros précités, vous pouvez également opter pour le BTS conception des processus de réalisation de produits. Le DUT génie mécanique et productique est également envisageable.
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former au cours de leur carrière, afin d’acquérir de nouvelles compétences, de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. En partenariat avec son entreprise, il est par exemple possible de préparer le certificat de qualification paritaire de la métallurgie (CQPM) opérateur régleur sur machines-outils à commande numérique par enlèvement de matière.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier d’opérateur d’usinage sur machine à commande numérique peuvent préparer le titre professionnel (TP) opérateur régleur d’usinage en commande numérique. Le CQPM opérateur régleur sur machines-outils à commande numérique par enlèvement de matière est également accessible par la voie de la formation continue.



Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H2903

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier