Industrie

Monteur-câbleur

Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 000 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Monteur(se)-câbleur(se) de composants électroniques
Monteur(se)-câbleur(se) de circuits imprimés
Monteur(se)-câbleur(se) en électronique
Monteur(se)-câbleur(se)en microélectronique
Centres d'intérêt Maîtriser les technologies nouvelles, innover Faire fonctionner Manier les chiffres, les données

Description

Le monteur-câbleur réalise ou répare des systèmes électriques, électromécaniques ou électroniques, tels que des cartes électroniques ou des armoires techniques.

 

Activités principales

Le monteur-câbleur réalise ou répare des sous-ensembles et des ensembles électriques, électromécaniques ou électroniques. Il fabrique des cartes électroniques, ou assemble et connecte différents composants électriques et électroniques pour réaliser des armoires techniques ou des équipements divers qui seront intégrés dans des avions, des radars ou encore des appareils médicaux.

Comment travaille-t-il ?

Le monteur-câbleur commence par analyser le schéma de montage, puis prépare le support qui accueillera les composants électriques ou électroniques : circuit imprimé, châssis ou grille d’armoire électrique... puis sélectionne le matériel dont il aura besoin. Il implante ensuite les différents composants. Sur un circuit imprimé, il monte et soude avec du métal (brasage) les différents composants électroniques (transistors, diodes, résistances…), puis contrôle le bon fonctionnement de son montage. Il effectue des reprises en cas de détection d’anomalies. Lorsqu’il fabrique un système électronique, il installe les cartes électroniques et les connecte ensemble avec des câbles ou des faisceaux de fils électriques et des connecteurs. Il contrôle et configure ensuite l’équipement réalisé. Il peut également effectuer des opérations de maintenance et de réparation d’équipements électriques ou électroniques. Il doit alors détecter le composant défectueux, le remplacer et procéder à des tests pour vérifier le bon fonctionnement de l’installation. Lors de ses interventions, il utilise différents outils de soudage (fer à souder, appareil à dessouder…), de câblage (pince à dénuder, tournevis…), de mesure de la tension électrique (multimètre…) ou encore des machines de pose des composants.

Où exerce-t-il ?

Les monteurs-câbleurs travaillent pour des entreprises d'installation ou de fabrication de matériels électriques et électroniques, dans des secteurs très variés (automobile, aéronautique, appareillage médical, télécommunication, etc.). Ils peuvent également travailler pour des sociétés de maintenance et de réparation de systèmes électriques ou électroniques. L’enquête besoins en main d’œuvre (BMO) 2019 de Pôle emploi recense une cinquantaine de projets de recrutements d’agents de maîtrise en fabrication de matériel électrique et électronique en Île-de-France dont près de 55 % sont jugés difficiles à pourvoir.

Compétences pour être Monteur-câbleur

Qualités requises
Rigoureux :

Le monteur-câbleur doit suivre scrupuleusement les plans et schémas de montage pour ne pas commettre d’erreurs sur l’emplacement des composants, les types de câblages ou leurs connexions.

 

Minutieux :

Il doit effectuer seul les vérifications de toutes les pièces constituant les installations, sans jamais oublier que la sécurité des usagers est en jeu.

 

Habile :

Les composants peuvent être très petits et les zones de connexions difficiles à atteindre : le monteur-câbleur doit être habile et faire preuve de dextérité.

 

Savoir-faire

  • - Sélectionner les câbles et les disjoncteurs, contacteurs, fusibles, ... à partir du schéma électrique, du plan de câblage ou de la puissance des appareils
  • - Dimensionner des supports
  • - Assembler des supports
  • - Réaliser une connexion électrique
  • - Positionner des fils électriques sur un support
  • - Préparer des fils électriques
  • - Contrôler une installation électrique
  • - Vérifier la continuité électrique du câblage et procéder aux réglages préalables à la mise sous tension
  • - Réaliser une intervention nécessitant une habilitation
  • - Intervenir sur un procédé de fabrication à l'unité (prototypes, ...)
  • - Intervenir sur un procédé de fabrication en grandes séries
  • - Intervenir sur un procédé de fabrication en moyennes séries
  • - Intervenir sur un procédé de fabrication en petites séries
  • - Identifier des modifications d'implantation ou de câblage
  • - Concevoir l'implantation de composants à l'intérieur d'un appareil, d'un équipement (armoire, tableau)
  • - Usiner des éléments (barres de cuivre, ...) nécessaires au câblage d'armoires de puissance élevée
  • - Monter des composants électroniques ou incorporer des cartes électroniques dans des appareils, équipements, ...
  • - Connecter des machines tournantes électriques
  • - Installer un équipement
  • - Entretenir des équipements
  • - Assurer une maintenance de premier niveau

Savoir

  • - Utilisation d'outillages manuels
  • - Utilisation d'appareils de mesure électrique (multimètre, ...)
  • - Techniques de sertissage
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Normes de sécurité électrique
  • - Techniques de soudure
  • - Règles de montage électrique
  • - Électricité
  • - Appréciation visuelle de câblage
  • - Utilisation d'outillages électroportatifs (scie électrique, ponceuse, ...)
  • - Montage mécanique
  • - Habilitations électriques de travaux hors tension
  • - Habilitations électriques de travaux sous tension
  • - Utilisation de machine-outil
  • - Machines à commandes numériques
  • - Électronique

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Monteur-câbleur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du montage et câblage électronique dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Monteur-câbleur

Le métier de monteur-câbleur est accessible avec un diplôme de niveau bac.

Formation initiale

Vous pouvez devenir monteur-câbleur avec un bac professionnel systèmes numériques option réseaux informatiques et systèmes communicants ou un  bac professionnel métiers de l'électricité et de ses environnements connectés. Ces diplômes se préparent en 2 ans après la 3ème ou en 2 ans après un CAP du domaine.

Au niveau CAP, en 2 ans après la 3ème, il existe également le CAP préparation et réalisation d'ouvrages électriques, qui permet d’accéder à des postes dans le domaine de l’électricité. Il est néanmoins insuffisant pour exercer dans le domaine de l’électronique.
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former durant leur carrière afin d’acquérir de nouvelles compétences, de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. La branche professionnelle de la métallurgie a mis en place plusieurs certifications paritaires (CQPM), dont le CQPM monteur-câbleur en équipements électriques et le CQPM monteur-câbleur circuit imprimé équipé.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de monteur-câbleur peuvent notamment préparer le titre professionnel (TP) monteur-câbleur intégrateur en production électronique ou le titre professionnel (TP) agent de montage et de câblage en électronique. Les CQPM monteur-câbleur en équipements électriques et monteur-câbleur circuit imprimé équipé peuvent également être préparés dans le cadre de la formation continue.
 


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H2605

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier