Services à la personne et à la collectivité

Commissaire de police

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Fonctionnaire
Salaire moyen Salaire moyen : ---€ bruts mensuels
Synonymes
Commissaire divisionnaire de police
Commissaire principal(e) de police
Contrôleur(euse) général(e)
Inspecteur(rice) général(e)
Centres d'intérêt Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain Avoir le goût du risque Défendre, secourir, protéger

Description

Le commissaire de police fixe les missions à accomplir au sein du service de la Police nationale qu’il dirige et prend part à l’élaboration des programmes destinés à prévenir la délinquance et l’insécurité sur le territoire.

Activités principales

Le métier de commissaire de police consiste à assurer la sécurité des biens et des lieux publics. En police judiciaire, le commissaire de police est un spécialiste de la recherche criminelle et de la collecte des preuves.

Comment travaille-t-il ?

Le commissaire de police, garant de l'ordre public, travaille avec une équipe qu'il commande et qu'il encadre. S'il a des horaires de service, il doit rester en contact avec son bureau et être disponible 24 heures sur 24. Il collabore de plus en plus avec les autres polices européennes, notamment pour la lutte antidrogue ou antiterroriste. Au cours de sa carrière, le commissaire de police peut se spécialiser dans un domaine précis en rejoignant une brigade telle que celle des mineurs, des stupéfiants, des enquêtes économiques...

Où exerce-t-il ?

Au sein de la Police nationale, le commissaire de police peut être affecté à la direction de la sécurité publique, dans une section de la police judiciaire telle que la brigade criminelle. Le commissaire de police peut également travailler à la Direction de la Surveillance du Territoire (DST), au service de police aux frontières ou au commandement des Compagnies Républicaines de Sécurité CRS).

Compétences pour être Commissaire de police

Qualités requises
Autoritaire :

Le succès des missions tient à la capacité du commissaire de police à bien organiser et manager ses équipes.

Perspicace :

Logique et esprit d'analyse et de synthèse sont nécessaires pour le commissaire de police pour mener à bien les enquêtes.

Réactif :

Dans nombre d'opérations, il est difficile de prévoir ce qui va se passer. Le commissaire de police doit savoir s'adapter aux événements et prendre la décision qui s'impose.

Savoir-faire

  • - Effectuer des actions de sécurité routière
  • - Effectuer des actions de maintien de l'ordre
  • - Diriger et coordonner des actions de lutte contre la délinquance ou le crime organisé
  • - Diriger et coordonner des actions de sécurité publique
  • - Diriger et effectuer des rapprochements judiciaires
  • - Diriger et mener une investigation
  • - Mener une enquête judiciaire
  • - Contrôler l'application de la réglementation et des lois
  • - Rechercher et identifier les risques, menaces, atteintes à la sécurité publique, aux lois et aux institutions
  • - Contrôler l'application d'une procédure de prévention
  • - Établir un rapport des actions de sécurité
  • - Transmettre un rapport de sécurité aux services concernés
  • - Conseiller des interlocuteurs en gestion des risques
  • - Apporter un appui technique à des partenaires institutionnels
  • - Superviser la mise en œuvre la politique de prévention et de sécurité de l'Etat
  • - Mettre en place des actions de gestion de ressources humaines
  • - Coordonner l'activité d'une équipe
  • - Diriger un service, une structure

Savoir

  • - Criminalistique
  • - Méthodes d'investigation
  • - Droit fiscal
  • - Droit privé
  • - Maniement d'arme
  • - Code de procédure pénale
  • - Droit pénal
  • - Outils bureautiques
  • - Droit public
  • - Risques naturels
  • - Techniques pédagogiques
  • - Gestion des Ressources Humaines
  • - Gestion administrative
  • - Management

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Commissaire de police

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

Commissaire de police
1 669 € à 3 865 €

Commissaire divisionnaire
3 102 € à 5 243 €

Commissaire général
3 865 € à 5 970 €

Ces salaires sont donnés en brut pour l’année 2017

Consulter les 3 grilles indiciaires  :
https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-etat-conception-direction-police-nationale-commissaires-police/0/6017.htm

 

Emploi

Pour accéder à un poste de commissaire de police au sein de la fonction publique d'Etat (ministère de l'Intérieur), vous devez réussir les épreuves externes ou internes du concours de commissaire de police organisé par l’Ecole Nationale Supérieure de Police (ENSP). Il s'agit d'un concours très sélectif qui requiert le niveau bac + 5, idéalement un master en droit, et aussi de bonnes aptitudes physiques.

La France comptait, début 2016, 1 709 commissaires de police, soit seulement 1,2 % des effectifs de la Police nationale. Les places de commissaires de police sont donc rares et accessibles uniquement sur concours. Le nombre total de postes offerts en 2017 est fixé à 42 : 30 postes au concours externe et 12 au concours interne.

Choisir ma formation pour devenir Commissaire de police

Pour exercer le métier de commissaire de police, le parcours s’avère à la fois contraignant et sélectif. Il existe trois voies d'accès.

Pour vous présenter au concours externe, vous devez avoir moins de 35 ans et être de nationalité française. Votre casier judiciaire doit être vierge et vous devez être reconnu apte par un médecin de la Police. Vous devez être titulaire d’un diplôme de niveau bac + 5, idéalement en droit :

  • master droit pénal et sciences criminelles, que vous pouvez préparer, en Île-de-France, dans trois établissements (1/UFR de droit et science politique, Université Paris Nanterre, à Nanterre, 92 ; 2/UFR de droit, Université Paris Est Créteil Val-de-Marne, à Créteil, 94 ; et 3/ UFR Droit - Département Masters Droit privé, Ecole de droit de La Sorbonne, Université Panthéon-Sorbonne, à Paris).
  • master droit privé spécialité criminologie, que vous pouvez préparer, en région parisienne, uniquement à l’UFR de droit et de sciences politiques (cycle master), Université Panthéon Assas, à Paris.

Vous devez ensuite réussir les épreuves organisées par l’Ecole Nationale Supérieure de Police (ENSP), basée à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, près de Lyon (69). Il est vivement conseillé de suivre une préparation au sein d’un Institut d’Etudes Judiciaires (IEJ) ou à l’ENSP.

Après l'obtention du concours, vous suivez une formation rémunérée à l’ENSP durant 2 ans. A l’issue de la 1ère année, vous êtes nommé commissaire de police stagiaire pour un an et partez en mission active sur le terrain dans les différents services de police afin d’être titularisé. A noter : l'obtention du permis de conduire de catégorie B est obligatoire pour être titularisé.

Il est également possible d'accéder au poste de commissaire de police par la voie du concours interne qui est réservée aux fonctionnaires âgés de moins de 44 ans justifiant de 4 années d'ancienneté. Enfin il existe une voie d'accès professionnelle basée sur une épreuve écrite, un dossier professionnel, un stage probatoire et un entretien avec un jury. Elle concerne les fonctionnaires de la Police nationale ayant 2 ans d'ancienneté au minimum dans un grade de capitaine et âgés de moins de 50 ans.

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications :http://candidat.pole-emploi.fr/marche-du-travail/fichemetierrome?codeRome=K1704

Changer Bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier