Construction, bâtiment et travaux publics

Coffreur-boiseur

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

2 500 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Coffreur(euse)
Coffreur(euse) bancheur(euse)
Centres d'intérêt Travailler dehors Concevoir, fabriquer, construire

Description

Le coffreur-boiseur construit les moules dans lesquels sera coulé le béton armé pour donner naissance à tout type de constructions.

Activités principales

Ni charpentier, ni vraiment maçon, le coffreur-boiseur crée sur mesure des coffrages ou moules. Le béton armé y est coulé puis séché. Il réalise ainsi des éléments d'ossature de grands ouvrages comme des ponts, des tunnels ou des barrages, ainsi que des dalles, des escaliers ou des poutres.

Comment travaille-t-il ?

Après avoir lu les plans de l'architecte ou de l'ingénieur, il évalue la quantité de béton à utiliser pour réaliser une poutrelle par exemple. Il passe ensuite à la réalisation du coffrage qui peut être en bois reconstitué, en plastique moulé ou en métal. Si les éléments à réaliser sont simples, il utilise des coffrages préfabriqués. Une fois le béton coulé et séché dans le moule, il le décoffre en prenant soin de préserver le béton et le coffrage, qui sera parfois réutilisé. Il participe souvent à la mise en place de l'élément de béton moulé sur le chantier.

Où exerce-t-il ?

Toutes les entreprises de construction de travaux publics et du bâtiment emploient des coffreurs-boiseurs. Les entreprises recrutant le plus sont celles qui réalisent des ponts, des barrages, des centrales nucléaires ou des bâtiments industriels. Les petites entreprises du bâtiment embauchent également des coffreurs-boiseurs pour construire notamment des maisons de particuliers. Des opportunités existent également chez les entreprises industrielles de fabrication d'éléments préfabriqués

Compétences pour être Coffreur-boiseur

Qualités requises
Astucieux :

La réalisation des coffrages demande une grande habilité manuelle. Les formes demandées sont parfois très complexes.

 

Polyvalent :

De solides connaissances en géométrie, dessin et métrage sont indispensables pour exercer.

 

Rapide :

Le béton sèche extrêmement vite. Les gestes du coffreur-boiseur sont vifs et précis.

 

Savoir-faire

  • - Implanter une zone de chantier
  • - Sécuriser une zone de chantier
  • - Niveler un fond de fouilles, une tranchée ou un radier
  • - Réaliser la pose de réseaux de canalisations, fourreaux d'évacuation, branchements
  • - Élinguer une charge
  • - Coffrer des ouvrages en béton
  • - Décoffrer des ouvrages en béton
  • - Couler des ouvrages en béton
  • - Assembler les structures porteuses lourdes d'un ouvrage
  • - Installer le ferraillage dans un ouvrage en béton armé
  • - Assembler des éléments en béton
  • - Fixer des éléments en béton
  • - Débiter du bois de coffrage
  • - Assembler des éléments de coffrage
  • - Pré-fabriquer les éléments d'un ouvrage en béton
  • - Poser des éléments d'étanchéité
  • - Surfacer et talocher une dalle
  • - Collecter des déchets
  • - Trier et évacuer des déchets
  • - Orienter des déchets vers les zones de traitement ou de stockage

Savoir

  • - Techniques de ferraillage
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Techniques d'élingage
  • - Montage de banches
  • - Techniques de coulage du béton
  • - Plan de ferraillage
  • - Équerrage
  • - Techniques de butonnage
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Prise d'aplomb et de niveau
  • - Guidage d'engins de chantier
  • - Caractéristiques des armatures
  • - Caractéristiques des coffrages
  • - Dosage de mortier

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Coffreur-boiseur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

 

 

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la construction en béton dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Coffreur-boiseur

Le métier de coffreur-boiseur est accessible avec un diplôme de niveau CAP.

Formation initiale

Pour devenir coffreur-boiseur vous pouvez préparer, en 2 ans après la classe de 3ème, un CAP constructeur en béton armé du bâtiment ou un CAP constructeur en ouvrages d'art.

Au niveau bac, vous pouvez également préparer un bac professionnel technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre, accessible en 3 ans après une classe de 3ème, ou en 2 ans après un CAP, qui permet d’encadrer une équipe.

Pour s’installer en indépendant, il est recommandé de préparer le brevet professionnel (BP)  maçon, en 2 ans après le CAP.
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former afin de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. Ils ont également la possibilité de faire reconnaître leurs compétences professionnelles grâce à la validation des acquis de l’expérience (VAE) en vue d’obtenir un diplôme.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de coffreur-boiseur peuvent notamment préparer le titre professionnel (TP) coffreur bancheur. Le CAP constructeur en béton armé du bâtiment ou le CAP constructeur en ouvrages d'art peuvent également être préparés par la voie de la formation continue des adultes.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1701

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier