Construction, bâtiment et travaux publics

Acousticien

Niveau d'accès Bac + 3 à bac + 4
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 800 € bruts mensuel

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Ingénieur(e) acousticien(ne)
Ingénieur(e) en acoustique
Technicien(ne) en acoustique
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Chercher, comprendre, expérimenter

Description

Spécialiste du son, l’acousticien propose des solutions pour prévenir et réduire les nuisances sonores des équipements ou des bâtiments.

Activités principales

Les sons n'ont plus aucun secret pour l'acousticien. Il conçoit des techniques qui doivent prévenir tous les problèmes de nuisances sonores, les vibrations, les bruits et leur propagation, que ce soit dans les logements, les salles de spectacle ou l'environnement extérieur. Il peut également travailler pour l’industrie afin de concevoir des matériaux isolants ou des produits plus silencieux.

Comment travaille-t-il ?

A l'aide d'appareils de mesure sophistiqués, l'acousticien étudie, sur le terrain, les sources de nuisances sonores : circulation, brouhaha de la foule dans la rue, musique, trafic aérien, etc. Il met ensuite au point des techniques pour les atténuer, puis détermine les aménagements les plus adaptés. A titre d'exemple, il isole des locaux, érige des murs de protection contre les vibrations ferroviaires ou met en œuvre des équipements silencieux. Également consulté pour la construction de salles de spectacle ou d'auditoriums, il s'assure que les sons se propagent au mieux et que tous les spectateurs aient la même acoustique, quelle que soit la place qu'ils occupent. Il peut aussi travailler pour l'automobile ou l'aéronautique et réaliser des tests et trouver des solutions pour rendre les voitures et les avions moins bruyants, à l'intérieur comme à l'extérieur

Où exerce-t-il ?

Les acousticiens travaillent notamment au sein de bureaux d’études spécialisés en acoustique (pour les secteurs du bâtiment, de l’environnement ou de l’industrie). Mais des opportunités d’emploi existent également au sein des entreprises industrielles et de la recherche. Selon une étude de l’observatoire Opiiec, 2 000 à 4 000 recrutements d’acousticiens sont envisagés sur la période 2018-2020.

Compétences pour être Acousticien

Qualités requises
Polyvalent :

Les connaissances de l'acousticien abordent tous les domaines : le BTP, l'aéronautique, l'environnement, etc.

 

Bilingue :

Les nouveautés en matière d'acoustique viennent souvent des États-Unis. Il doit s'informer en permanence et lire la presse étrangère.

 

Rationnel :

L'acousticien doit réaliser de nombreux calculs mathématiques et savants avant de répondre efficacement aux demandes.

 

Savoir-faire

  • - Analyser les besoins du client
  • - Définir un avant-projet
  • - Analyser les données économiques du projet
  • - Évaluer le coût des opérations pour un projet
  • - Élaborer des solutions techniques et financières
  • - Définir la faisabilité et la rentabilité d'un projet
  • - Sélectionner les moyens et les méthodes à mettre en œuvre et planifier les opérations de chantier
  • - Contrôler la réalisation d'un projet
  • - Inventorier les contraintes de construction d'un ouvrage
  • - Analyser les choix techniques et définir les équipements, les matériaux en fonction des contraintes de la réglementation, du terrain, du coût
  • - Superviser et contrôler l'exécution d'études, de documents et de plans de détails confiés aux bureaux d'études
  • - Suivre l'état d'avancement des travaux jusqu'à réception
  • - Contrôler la conformité des travaux jusqu'à réception
  • - Suivre et mettre à jour l'information technique, économique, réglementaire.
  • - Intervenir en acoustique, thermique

Savoir

  • - Normes de la construction
  • - Techniques d'amélioration énergétique des bâtiments
  • - Construction durable (Écoconstruction)
  • - Économie de la construction
  • - Droit de l'urbanisme et de la construction
  • - Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP)
  • - Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)
  • - Calcul technique
  • - Chiffrage/calcul de coût
  • - Méthode des déboursés
  • - Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • - Génie énergétique

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Acousticien

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

 

 

 

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'ingénierie et études du BTP dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

 

Choisir ma formation pour devenir Acousticien

Il est possible d’accéder au métier d’acousticien avec un bac+3 (pour des postes de technicien) ou un bac+5 (pour des postes d’ingénieur).

Formation initiale

Vous pouvez accéder à la fonction de technicien en acoustique avec un diplôme de niveau bac + 3 : licence professionnelle en mécanique, électronique ou physique avec une spécialisation en acoustique. La formation, en un an, est ouverte aux titulaires d’un bac+2 (L2, DUT, BTS) dans le domaine des sciences et technologie, de l’ingénierie industrielle, du génie mécanique, génie civil, ou encore des mesures physiques.

On citera par exemple la licence professionnelle acoustique et vibrations (Le Mans Université, université de Bourgogne) ou la licence professionnelle acoustique et environnement sonore (Université Montpellier 2).

Au niveau bac + 5, pour devenir ingénieur acousticien, vous pouvez préparer un master universitaire (en 2 ans après une licence) ou un diplôme d’ingénieur (en 3 ans après une classe prépa) en génie mécanique, électronique ou physique avec une spécialisation en acoustique, en vibrations ou en capteurs. Ces cursus sont ouverts aux candidats issus de formations à dominantes physique, mécanique, mathématiques, électronique ou informatique.

On peut citer le master professionnel acoustique de l'environnement : transport, bâtiment, ville (Le Mans Université) ou le master sciences pour l’ingénieur spécialité acoustique (UPMC), le diplôme d’ingénieur en acoustique, vibration et capteurs (Ensim Le Mans), ou le diplôme d’ingénieur mécanique, filière acoustique et vibrations industrielles (Université de Compiègne).

Formation continue

Les formations universitaires du domaine de l’acoustique (licence professionnelle acoustique et vibrations ou master acoustique) sont accessibles par la voie de la formation continue, en contrat de professionnalisation ou dans le cadre d’un congé formation. 

Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) propose également une formation préparant titre d’ingénieur spécialité mécanique parcours acoustique.

 

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?filtre=filtre_metier&valeur=360

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier