Industrie

Mécanicien-affûteur

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 200 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Affûteur(se) d'outillage industriel
Technicien(ne) affûteur(euse) en scierie
Technicien(ne) de maintenance en scierie
Centres d'intérêt Faire fonctionner

Description

Le mécanicien-affûteur contrôle l’état des outils de coupe du bois et entretient les lames.

 

Activités principales

Le mécanicien-affûteur est chargé de contrôler l'état des outils de coupe nécessaires au sciage du bois notamment. Il entretient les lames régulièrement.

Comment travaille-t-il ?

En fonction des demandes des techniciens chargés de la coupe du bois, le mécanicien-affûteur assure l'entretien de la denture des lames. Il utilise différentes techniques pour redresser les lames, les affûter, les rendre plus rigides, etc. Il peut également intervenir sur l'entretien et la maintenance des machines de coupe, dont les problèmes électroniques ont été multipliés avec l’introduction de machines automatisées. La manipulation des lames à longueur de journée demande une attention sans faille.

Où exerce-t-il ?

Le mécanicien affûteur travaille principalement dans l’industrie du bois. Mais tous les secteurs utilisant des outils coupants, telle la mécanique, utilisent son savoir-faire. Le faible nombre de jeunes se formant à ce métier crée une demande forte de la part des scieries françaises et il est assez aisé de trouver un emploi à la sortie du diplôme. Les scieries situées dans les zones forestières comme le Jura, les Vosges, les Landes, la Franche-Comté ou les Pyrénées accueillent une majorité de mécaniciens affûteurs débutants.

Compétences pour être Mécanicien-affûteur

Qualités requises
Rigoureux :

Les techniques d'affûtage impliquent une grande minutie dans ses gestes.

 

Disponible :

Indépendant, le mécanicien-affûteur doit être bien organisé pour intervenir dès qu'un technicien lui fait part d'un problème d'affûtage sur un outil de coupe.

 

Attentif :

Les machines d'affûtage peuvent s'avérer dangereuses si l'on manque de concentration lors de leur utilisation.

 

Savoir-faire

  • - Identifier les phases d'usinage et les cotes de réglages (tolérances, positions, états de surfaces, ...) de la pièce et des outils
  • - Régler les paramètres des machines et des équipements
  • - Surveiller le déroulement de l'usinage
  • - Détecter un dysfonctionnement
  • - Appliquer les mesures correctives
  • - Contrôler un produit fini
  • - Concevoir des supports de suivi et de gestion
  • - Entretenir des équipements
  • - Assurer une maintenance de premier niveau
  • - Concevoir ou modifier des gammes d'usinage, de contrôle, des plans de conception
  • - Concevoir des agencements ou des menuiseries

Savoir

  • - Indicateurs de suivi de production
  • - Indicateurs de suivi d'activité
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Utilisation d'abaques
  • - Machines à commandes numériques
  • - Utilisation d'équipement conventionnel, semi automatique
  • - Logiciels de Fabrication Assistée par Ordinateur (FAO)
  • - Utilisation d'outillages manuels
  • - Normes qualité
  • - Métrologie
  • - Mécanique productique
  • - Utilisation d'instruments de mesure tridimensionnelle
  • - Règles de sécurité
  • - Logiciels de Commandes Numériques (CN)
  • - Langages de programmation de Commande Numérique (CN)
  • - Menuiserie aluminium

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Mécanicien-affûteur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la conduite d'équipement d'usinage dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Mécanicien-affûteur

Le métier de mécanicien-affûteur est accessible avec un diplôme de niveau CAP.

Formation initiale

Le diplôme le plus approprié pour exercer le métier de mécanicien-affûteur est le CAP mécanicien conducteur des scieries et des industries mécaniques du bois option mécanicien affûteur de sciage, tranchage, déroulage. Vous pouvez préparer ce diplôme, proposé hors Île-de-France, en 2 ans après la classe de 3ème.

Après obtention du CAP, vous pouvez poursuivre vos études en 2 ans pour obtenir le bac pro technicien de scierie. Ce diplôme permet de prétendre à des postes de chef d’équipe.


Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former durant leur carrière afin d’acquérir de nouvelles compétences ou d’évoluer dans leur métier. Ils ont également la possibilité d’obtenir le CAP mécanicien conducteur des scieries et des industries mécaniques du bois ou le bac pro technicien de scierie par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de mécanicien-affûteur peuvent suivre la spécialité d’initiative locale « ouvrier polyvalent de scierie-affûtage » (formation de 5 mois, au lycée des métiers du bois d’Evermeu en Seine-Maritime) ou préparer le CAP mécanicien conducteur des scieries et des industries mécaniques du bois dans le cadre d’un contrat de professionnalisation.
 

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H2903

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier