Spectacle

Maquilleur

Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Intermittent du spectacle
Salaire moyen

3 200 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Maquilleur(euse) artistique
Maquilleur(euse) effets spéciaux
Maquilleur(euse) spectacle
Centres d'intérêt Exercer une activité artistique ou créative

Description

De tous les techniciens du spectacle, le maquilleur est celui qui s’approche au plus près des vedettes en leur assurant une peau et un maquillage impeccables.

 

Activités principales

Sur un plateau de cinéma, dans les coulisses d'un théâtre ou d'un défilé de mode, le maquilleur réalise le maquillage des acteurs et mannequins selon les besoins. Il s'agit aussi bien d'embellir le visage de la jeune première que de grimer un comédien en vieillard ou en monstre !

Dans un institut de beauté ou au service d'une grande marque de cosmétiques, il maquille les clientes en fonction de leurs goûts.

Maquillage beauté, artistique, "body painting", effets spéciaux, vieillissement, spécial noir et blanc... Les techniques de maquillage sont nombreuses. Le maquilleur joue sur les teintes, les ombres ou les lumières. Il fait disparaître les imperfections de la peau, crée des personnages fantastiques ou donne 20 ans de plus à un comédien grâce à son jeu de pinceaux !

Le maquilleur ne se déplace jamais sans sa mallette de maquillage. A l'intérieur, il y trouve pinceaux, crayons, palette de fard, pigments colorés, fonds de teint, sang artificiel, etc.

Comment travaille-t-il ?

Le maquilleur passe d'un plateau de cinéma à un studio photo en faisant une halte par les coulisses d'une émission de télévision, d'un spectacle musical ou d'un défilé de mode. Il peut également travailler dans un salon d'esthétique ou dans un grand magasin ou encore pour une marque de cosmétique. Pour vivre de sa passion à temps plein, il doit multiplier les collaborations en début de carrière pour étoffer son carnets d'adresses.

Où exerce-t-il ?

La première filière de recrutement est constituée par les grandes marques de cosmétiques et les chaînes de magasins qui recherchent de maquilleurs afin de faire connaître leurs produits à la clientèle. Ces postes peuvent évoluer vers des emplois à responsabilité, en France ou à l'étranger.

Les instituts de beauté recrutent régulièrement des maquilleuses titulaires d'un CAP au minimum.

La 3e grande filière est le maquillage artistique, exercé la plupart du temps en free-lance dans le spectacle et la mode. Les places, très convoitées, y sont hélas peu nombreuses. Aux périodes de travail (souvent intenses) se succèdent de longs mois d'inactivité.

Rémunérées au cachet, les maquilleuses artistiques sont intermittentes du spectacle. Celles qui ont fait leurs preuves et possèdent un bon réseau professionnel peuvent gagner très bien leur vie, tandis que nombreuses sont celles qui n'arrivent pas à vivre de cette seule activité.

Compétences pour être Maquilleur

Qualités requises
Créatif :

Appliquer les méthodes de base ne suffisent pas, il faut posséder ou développer un sens artistique personnel et faire preuve d'imagination et de création.

 


 

Minutieux :

Lors des séances photo ou d'un tournage, pas question d'avoir un grain de peau négligemment maquillé. Le maquilleur doit se concentrer sur sa tâche plusieurs heures d'affilée pour un résultat parfait.

 

 

 

Bilingue :

Pour envisager de travailler sur des défilés de mode ou pour tenter sa chance à l'étranger, le mieux est d'être à l'aise en anglais. Pouvoir communiquer avec la personne à maquiller est indispensable !

 

 

Savoir-faire

  • - Concevoir les coiffures, les maquillages des interprètes/intervenants pour un spectacle, un tournage selon les indications (thème, scénario, époque)
  • - Déterminer les conditions de réalisation (temps, lieu, logistique, compétences) des coiffures ou des maquillages, les moyens (matériel, budget) et effectuer les commandes
  • - Réaliser les essais de coiffure ou de maquillage sur les interprètes/les intervenants
  • - Maquiller les interprètes et les intervenants selon les types de rôle, les scènes, les séquences
  • - Coiffer les interprètes et les intervenants selon le contexte de la scène, de la séquence
  • - Procéder aux raccords et aux changements de coiffure ou de maquillage entre deux prises, deux séquences
  • - Réaliser des effets spéciaux avec du maquillage
  • - Élaborer les instructions et les procédures de réalisation (fiches techniques, croquis, dessins, photos, ...) des coiffures ou des maquillages

Savoir

  • - Techniques de maquillage télévision
  • - Techniques de maquillage
  • - Techniques de maquillage de spectacle
  • - Techniques de coiffage de mode, défilé, photo
  • - Histoire des coiffures
  • - Techniques de coiffage de perruques et de postiches
  • - Techniques de coiffage d'époque, historique
  • - Caractéristiques morphologiques du visage

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Maquilleur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la coiffure et maquillage spectacle dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Maquilleur

Un niveau bac offre une bonne entrée en matière pour devenir maquilleur.

Formation initiale 

Pour devenir maquilleur, vous pouvez apprendre les bases du métier en préparant un CAP esthétique, cosmétique, parfumerie. Ensuite, vous devrez vous spécialiser dans le maquillage artistique dans l'une des écoles privées spécialisées. Plusieurs écoles privées proposent des formations après le bac de qualité variable. Rendez-vous aux journées portes ouvertes pour découvrir leur approche pédagogique et les cours. Vous pouvez, par exemple, suivre la formation de maquillage artistique professionnel à l’Institut technique de maquillage (ITM à Paris).

Seules deux formations sont inscrites au RNCP, Répertoire national de certification professionnelle. Celle de l'école de maquillage artistique Sophie Lecomte à Aix-en-Provence et le titre de maquilleur perruquier plasticien, proposé à l'Atelier du Griffon situé à Lyon.

La fibre artistique étant au cœur du métier de maquilleuse pour le cinéma, les profils des élèves qui intègrent ces formations sont très variés : diplômés en couture, en arts plastiques, en coiffure, en esthétique-cosmétique, etc. Avoir au moins 18 ans est le plus souvent demandé.

Exercer ce métier en institut de beauté ou dans un grand magasin constitue une autre alternative. Une formation en esthétique est généralement exigée : CAP, bac professionnel ou BP esthétique-cosmétique-parfumerie ou encore le BTS esthétique-cosmétique.

Formation continue 

La formation continue offre aux professionnels déjà diplômés quelques spécialisations comme le titre perruquier maquilleur plasticien (Lyon) reconnu au RNCP ou la formation maquillage artistique professionnel et coiffure pour le spectacle dispensé à l’Ecole privée de maquillage et de coiffure pour le spectacle J. P. Fleurimon (Paris). Les écoles privées proposent également des ateliers de perfectionnement aux professionnels.
Dans le cadre d’une reconversion, il est possible d’envisager un CQP maquilleur conseil animateur avant de vous lancer dans l’une des formations d’écoles privées.

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=L1501

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier