Communication, média et multimédia

Lobbyiste

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 600€ bruts/mensuel

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Centres d'intérêt Convaincre, négocier Informer, communiquer

Description

Le lobbyiste défend les intérêts d'un secteur d'activité, d'une association ou d'une entreprise auprès des élus.
Activités principales

Décrocher un rendez-vous avec un élu - maire, député, parlementaire, etc. - pour plaider la cause d'une association, d'une entreprise, d'une fédération professionnelle est le quotidien d'un lobbyiste.

Pour préparer chaque rendez-vous, il se plonge dans une vaste documentation et recueille un maximum d'informations pour défendre les intérêts de l'organisme qu'il représente. L'objectif est d'avoir un argumentaire convaincant pour que les élus fassent des propositions de loi ou votent des lois dans le sens de l'intérêt de l'organisme.

Il veille aussi à ce que les propositions de loi ne menacent pas l'activité de son entreprise : réforme, restriction voire interdiction de son activité.

Il joue le rôle de médiateur entre son entreprise et les dirigeants du pays.

Il participe également à des congrès, des séminaires, des conférences pour exposer le point de vue de l'entreprise qu'il défend sur un sujet donné.

Pour être au fait des lois, il mène une veille législative et règlementaire au quotidien.

Comment travaille-t-il ?

Il multiplie les contacts - par mail, par téléphone, en face à face - pour obtenir des rendez-vous avec les élus. Il effectue également de nombreux déplacements, en France comme à l'étranger pour faire rayonner les idées de son entreprise, de son association, etc.

Où exerce-t-il ?

En France, il existe une quarantaine de cabinets spécialisés dans le lobbying. On dénombre environ 1 000 lobbyistes.

Compétences pour être Lobbyiste

Qualités requises
Négociateur :

Le lobbyiste fait preuve d'une grande capacité relationnelle. Aussi bien à l'aise à l'écrit qu'à l'oral, il sait trouver les arguments qui font mouche !

 

Rigoureux :

Le lobbyiste connaît parfaitement les lois et règlements en lien avec le secteur professionnel ou associatif où il évolue. Il est capable de faire des propositions de loi aux élus pour qu'ils les présentent ensuite à l'Assemblée nationale ou au Parlement européen.

 

Charismatique :

Le lobbyiste sait capter l'attention, décrocher des rendez-vous grâce à son charisme, son écoute et son art de le négociation.

 

Savoir-faire

  • - Rédiger le contenu d'un support de communication
  • - Concevoir des supports de communication visuelle
  • - Concevoir un support de communication audiovisuel
  • - Réaliser des actions de relation publique, de diffusion et de promotion de l'information
  • - Planifier la réalisation d'une action de communication
  • - Vérifier la fiabilité d'une information
  • - Apporter un appui technique aux services internes dans leurs actions de communication
  • - Développer un réseau de partenaires
  • - Rédiger un rapport d'activité
  • - Rédiger un discours
  • - Promouvoir les intérêts économiques et stratégiques d'une structure

Savoir

  • - Communication interne
  • - Communication externe
  • - Spécificités des médias
  • - Réseaux stratégiques d'information
  • - Techniques de communication
  • - Normes rédactionnelles
  • - Droit de l'information
  • - Gestion de projet
  • - Publication Assistée par Ordinateur (PAO)
  • - Outils bureautiques
  • - Stratégies de communication externe

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Lobbyiste

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la communication dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Lobbyiste

Droit, communication, économie... Pour devenir lobbyiste, vous devez être à l'aise dans ces différents univers, avec un niveau bac + 5 permettant de négocier, argumenter de façon pertinente avec vos interlocuteurs.

Formation initiale

Pour vous lancer, outre un bon carnet de contacts politiques, vous devrez miser sur un master en affaires publiques, en affaires européennes ou encore en relations internationales. On peut citer le master études politiques spécialité métiers de l'information : communication, lobbying, médias (uniquement à Science Po Aix) ou le master influence, lobbying et médias sociaux (université Paris-Est Marne-la-Vallée).

Vous pouvez aussi envisager une formation dans une Ecole de commerce.

Par ailleurs, l'ISEP, Institut supérieur européen du lobbying propose un DU lobbying (diplôme d'université) pour les étudiants titulaires d'un bac + 5.

Formation continue

Ce métier est également accessible par la voie de la formation continue. Différents parcours sont possibles comme le master d'établissement sciences sociales et économiques spécialité relations européennes et lobbying, proposé à l'Institut catholique de Paris et reconnu au RNCP.

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=E1103

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier