Le marché de l’emploi francilien est l’un des plus dynamiques au niveau national, mais sa répartition est loin d’être homogène.

Une région avec de nombreux atoutséquipe

L’Île-de-France est la première région économique de France et l’une des premières au niveau européen. Elle héberge 19 % de la population du pays et 23 % des emplois, ainsi qu'une main d’œuvre très qualifiée : 37 % des cadres travaillent en Île-de-France (Source : chiffres-clés de la Région Île-de-France 2017). Une situation qui s’explique notamment par la présence de nombreux sièges sociaux de grandes entreprises dans la région.

Le secteur tertiaire est majoritaire en Île-de-France, avec une présence très importante des services aux entreprises, des activités financières et immobilières et des services aux particuliers. Le secteur de l’industrie affiche en revanche un net recul en Île-de-France avec une perte de près de 50 % de ses emplois en 20 ans. L’Île-de-France conserve néanmoins un statut de grande région industrielle et répond aux nouveaux enjeux en se tournant désormais résolument vers l’industrie du futur.
 

Des emplois concentrés dans l’aire urbaine de Paris

L’emploi francilien se caractérise par sa concentration et par une spécialisation souvent marquée. Ainsi, 43 % des emplois franciliens sont répartis sur 1 % du

territoire (Source : étude Insee Île-de-France/ Apur, janvier 2014). Trois emplois sur dix en Île-de-France sont situés à Paris. avionL’ouest parisien regroupe à lui seul 500 000 emplois, notamment dans les activités de finance, d’assurance et de conseil, ainsi que dans l’hôtellerie-restauration de luxe et l’administration.

Le quartier de la Défense, qui abrite de nombreux sièges sociaux, est le second grand pôle d’emploi de la région. Le secteur de la finance-assurance y est prédominant, avant les activités de support et de conseil et l’informatique. Dans son prolongement, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, Boulogne et Issy-les-Moulineaux regroupent également de nombreux bureaux.

En dehors de l’aire de Paris, on trouve également de grands pôles d’emploi s’organisant autour d’une activité dominante : industrie à Poissy et Plaisir-Élancourt, transport aérien autour de Roissy, activités de loisirs à Chessy (parc Disneyland Paris), ou au sud-est de l’agglomération parisienne transport aérien et commerce de gros autour du MIN de Rungis et de l’aéroport d’Orly.

Les 24 bassins d’emploi franciliens

La Région Île-de France et l’État ont adopté en septembre 2016 une carte unique des bassins d’emploi franciliens. Au nombre de 24, ils correspondent à un découpage géographique où la majeure partie de la population vit et travaille et constituent une échelle de référence pour identifier les besoins en compétences au regard des enjeux économiques des territoires.

Je consulte la carte interactive des 24 bassins d'emploi d’Île-de-France, conçue par Défi métiers, le carif-oref francilien.

 

Crédits photos

© omersukrugoksu © Squaredpixels © Pauline Giroux