Communication, média et multimédia

Journaliste reporter d'images

Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Indépendant
Salaire moyen

2 600 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Journaliste de presse audiovisuelle
JRI
Reporter cameraman
Centres d'intérêt Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain Aimer écrire, rédiger Informer, communiquer

Description

Le journaliste reporter d'images réalise des reportages sur le terrain en direct, ou propose un montage des images tournées pour une émission en différé.

 

Activités principales

Le journaliste reporter d'images, dit JRI, exerce trois métiers à la fois : caméraman, journaliste et monteur. Il réalise des reportages dans leur globalité, depuis le choix du sujet jusqu'au montage et au mixage, en passant par la recherche d'informations et l'organisation d'interviews.

Le JRI est entièrement responsable des sujets qui lui sont confiés. Sa mission débute par une enquête de terrain au cours de laquelle il recueille le maximum d'informations et de témoignages.

Il effectue un repérage du lieu de tournage avant de filmer ou d'interviewer des personnes.

De retour à sa table de travail, le JRI réalise le commentaire qui accompagne les images et monte le reportage. D'une heure de tournage, il ne gardera souvent que quelques minutes !

Avec les chaînes d'informations en continu et les réseaux sociaux, les JRI sont de plus en plus souvent sollicités pour des reportages de dernière minute, étant parfois envoyé à l'autre bout de la France en urgence. C'est l'actualité qui rythme son quotidien.

Comment travaille-t-il ?

Dehors en reportage ou installé dans une salle de montage, il travaille seul ou accompagné d'un rédacteur, d'un preneur de son ou d'un éclairagiste.

Où exerce-t-il ?

Les sociétés de production et les chaînes de télévision constituent les premiers employeurs de JRI débutants.

Les agences de presse et les sites web d'information recrutent aussi, mais le nombre de recrutements est restreint.

Compétences pour être Journaliste reporter d'images

Qualités requises
Autonome :

Le journaliste reporter d'images n'a pas peur de se retrouver seul sur un tournage. Il s'adapte aux conditions du terrain.

 

Disponible :

Dans ce métier, c'est l'actualité qui commande. Il faut être toujours prêt à partir, y compris la nuit et le week-end !

 

Tenace :

L'efficacité et la réussite d'un JRI sont liées à sa capacité à obtenir des autorisations de tournage ou à décrocher des interviews.

 

Savoir-faire

  • - Sélectionner le thème d'une diffusion médiatique
  • - Identifier des sources et lieux d'information
  • - Traiter des informations recueillies (vérification, recoupement, analyse)
  • - Recueillir des informations lors d'enquêtes, reportages et interviews
  • - Transmettre un article pour correction, impression et diffusion
  • - Rédiger un article de presse
  • - Développer un réseau de partenaires
  • - Réaliser un reportage photographique ou filmé d'un évènement
  • - Présenter des informations au micro ou devant un caméra
  • - Animer des débats, des évènements institutionnels sur un thème
  • - Veiller au respect d'une ligne éditoriale

Savoir

  • - Culture générale/ Domaine culturel
  • - Économie
  • - Beauté et cosmétiques
  • - Environnement / nature
  • - Culture sportive
  • - Domaine vie pratique
  • - Mode et styles vestimentaires
  • - Sciences physico-chimiques et expérimentales
  • - Sciences politiques
  • - Sciences exactes
  • - Sciences et techniques de l'ingénieur
  • - Linguistique
  • - Droit de l'information
  • - Droit de la presse
  • - Droit à l'image
  • - Normes rédactionnelles
  • - Spécificités des médias
  • - Communication digitale
  • - Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication (NTIC)
  • - Logiciels d'édition multimédia
  • - Logiciels de gestion de base de données
  • - Publication Assistée par Ordinateur (PAO)
  • - Outils bureautiques
  • - Utilisation d'appareil photographique
  • - Utilisation de caméra

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Journaliste reporter d'images

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du journalisme et information média dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Journaliste reporter d'images

Si un bac + 2 en information-communication permet de décrocher quelques piges, il faudra viser un bac + 5 avec une spécialisation JRI pour des postes à temps plein au sein d’une rédaction.

Formation initiale

Quatorze écoles sont reconnues par la convention collective des journalistes. Vous y entrez sur concours après le bac, un bac + 2 ou un bac + 3. Des études de lettres, d'histoire, de sciences économiques, ou de sciences politiques peuvent constituer une bonne préparation.

Les diplômes de référence de la profession restent ceux du CFJ (Centre de formation des journalistes) à Paris, et de l'ESJ (Ecole supérieure de journalisme) à Lille. Ces 2 écoles privées proposent un diplôme en 2 ans après un bac + 3 validé. Le concours d'entrée est très sélectif.
Dans le public, les IUT de Tours, de Lannion, de Nice-Côte d'Azur proposent le DUT information-communication option journalisme (en 2 ans après le bac), accessible sur dossier et entretien.

L'IJBA (Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine) propose un master ouvert sur concours à des titulaires de bac + 3.

A l'université après le bac, vous pouvez préparer l'un des diplômes de l'IFP (Institut français de presse, Panthéon-Assas), du Celsa Paris-Sorbonne, du CUEJ (Centre universitaire d'enseignement du journalisme, Strasbourg 3) ou encore de l'EJCAM (Ecole de journalisme et de communication de l'université Aix-Marseille). Le master de journalisme de l’Ecole de journalisme de Sciences Po a également la reconnaissance de la profession.

Les autres écoles privées reconnues sont : l'EJT (Ecole de journalisme de Toulouse) et l'IPJ (Institut pratique de journalisme, Paris-Dauphine), l'EJDG (Ecole de journalisme de Grenoble). Ces écoles recrutent respectivement des étudiants diplômés à bac + 2 / bac + 3. Elles mènent à un diplôme bac + 5.

Les IEP de province proposent un cursus permettant de réussir les concours des écoles de journalisme reconnues.

Vous pouvez aussi vous former au métier de journaliste en préparant la licence pro métiers de l'information : métiers du journalisme et de la presse (dans 10 établissements dont 1 en Ile-de-France).

A noter : il existe un DU (diplôme d’université) journaliste reporter d’images, proposé uniquement à l’Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine. Il se prépare en 1 an et donne un niveau bac + 5.

En 5 ans après le bac à l’université, vous pouvez, par exemple, préparer un master journalisme (université de Cergy-Pontoise et université Panthéon-Sorbonne) ou un master information et communication spécialité journalisme (Celsa Panthéon-Sorbonne).

Plusieurs écoles, parmi celles qui sont reconnues, proposent une filière spécifique de JRI très appréciée des professionnels. On peut citer les spécialisations JRI proposées en 2de année du CFJ Paris et de l'ESJ Lille.

Formation continue

La formation continue offre aux professionnels déjà diplômés des perfectionnements comme la licence professionnelle techniques et activités de l'image et du son spécialité journaliste rédacteur d’images et de sons ou un bachelor en journalisme.

Il existe une multitude de formations courtes permettant de se perfectionner en presse écrite, radio ou web ou d’avoir une première approche dans le cadre d’une reconversion.

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=E1106

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier