Industrie

Ingénieur intégration satellite

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

3 500 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Ingénieur(e) aéronautique
Ingénieur(e) mécanicien(ne)
Centres d'intérêt Maîtriser les technologies nouvelles, innover Manier les chiffres, les données Organiser, planifier, gérer

Description

L’ingénieur intégration satellite organise et coordonne l’intégration, l’assemblage et les tests des différentes parties du satellite.
Activités principales

L’ingénieur intégration satellite pilote les activités d’intégration et d’assemblage des satellites ou de leurs lanceurs, puis organise des vérifications lors de phases de tests en conditions réelles.

Comment travaille-t-il ?

Les satellites sont composés de très nombreux éléments : mécaniques, électroniques, de télécommunication, etc. qui doivent fonctionner dans des conditions extrêmes. L’ingénieur intégration satellite est chargé de coordonner les activités des équipes techniques qui procèdent à l’assemblage des différentes pièces et équipements du satellite. Il supervise également les différents tests et essais organisés dans des environnements simulant l’espace. Tout au long des différentes étapes de fabrication, il est l’interface entre la direction, le client, les sous-traitants et les équipes techniques. Il est également le garant du respect des coûts et des délais.

Où exerce-t-il ?

Le poste d'ingénieur intégration satellite est accessible après une évolution interne en tant qu'expert en ingénierie, intégration, essais des sous-ensembles ou systèmes du satellite (mécanique, électrique, électronique, avionique, radio-fréquence, optique, propulsion, thermique). Les ingénieurs intégration satellites travaillent pour des constructeurs, des opérateurs de télécommunication ou des entreprises de services numériques (ESN). Les filiales de groupes aéronautiques sont à la recherche de ces profils. Il existe des opportunités d’emploi en Île-de-France : la région réunit en effet environ 30 % des effectifs salariés de l’industrie aéronautique et spatiale.

Compétences pour être Ingénieur intégration satellite

Qualités requises
Bilingue :

La pratique courante de l'anglais est indispensable car les projets de construction et de lancement de satellites sont d'envergure internationale.

 

Rigoureux :

L'ingénieur en intégration satellite travaille sur des technologies très coûteuses et l’assemblage d’un satellite ne laisse pas de place à l’erreur.

 

Ouvert :

Il doit faire preuve d'un bon relationnel, car il collabore avec de nombreux autres spécialistes.

 

Savoir-faire

  • - Définir la faisabilité et la rentabilité d'un projet
  • - Élaborer des propositions techniques
  • - Définir les méthodes, les moyens d'études et de conception et leur mise en œuvre
  • - Identifier les contraintes d'un projet
  • - Déterminer des axes d'évolution technologiques
  • - Élaborer des solutions techniques et financières
  • - Réaliser des tests et essais, analyser les résultats et déterminer les mises au point du produit, du procédé
  • - Actualiser des dossiers techniques de définition du projet
  • - Concevoir un dossier technique de définition du projet
  • - Apporter une assistance technique
  • - Traiter l'information (collecter, classer et mettre à jour)
  • - Intervenir en développement
  • - Intervenir en essai, validation
  • - Réaliser des supports techniques
  • - Piloter un projet
  • - Diriger un service, une structure
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • - Normes qualité
  • - Outils bureautiques
  • - Progiciels de Gestion Intégrée (PGI) / Enterprise Resource Planning (ERP)
  • - Technologie de Groupe Assistée par Ordinateur (TGAO)
  • - Logiciels de Conception de Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO)
  • - Analyse statistique
  • - Biochimie
  • - Électricité
  • - Mécanique
  • - Techniques de laboratoire
  • - Audit interne
  • - Méthodes et outils de résolution de problèmes
  • - Analyse des risques
  • - Logiciels de gestion documentaire
  • - Management
  • - Gestion budgétaire

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Ingénieur intégration satellite

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du management et ingénierie études, recherche et développement industriel dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Ingénieur intégration satellite

Le métier d’ingénieur intégration satellite est accessible avec un diplôme de niveau bac + 5.

Formation initiale

Pour devenir ingénieur intégration satellite, vous pouvez préparer un diplôme d’école d’ingénieur ou un master universitaire en aéronautique et spatial, ou spécialisés dans les domaines techniques intervenant dans la construction des satellites (électronique, mécanique, télécommunications, optique, propulsion, thermique, etc.). 

Du côté des écoles d’ingénieurs, l’IPSA (Paris et Toulouse) propose notamment une majeure espace, lanceurs et satellites. On citera également l’Ensma-ISAE (Poitiers) ou l’Estaca (Paris-Saclay). Les grandes écoles d’ingénieurs généralistes (Polytechnique, Mines ParisTech, Centrale Supélec, Arts et métiers ParisTech…) peuvent également être envisagées.

Le cursus en école d’ingénieurs se déroule en 3 ans, après une classe préparatoire scientifique. Certaines écoles disposent d’une prépa intégrée et recrutent directement après le bac (bac S de préférence).

L’université offre également de nombreux cursus dans des spécialités de pointe intervenant dans la construction des satellites. Il vous faudra préparer un master, accessible en deux années après une licence dans le domaine des sciences et technologies.

Le centre spatial universitaire de Montpellier propose par exemple un master ingénierie des systèmes spatiaux. Mais de nombreux autres cursus en physique appliquée, électronique, mécanique optique… peuvent également mener au secteur spatial.

Après l’obtention du diplôme d’école d’ingénieur ou du master, vous pouvez choisir de poursuivre vos études par un mastère spécialisé (en un an) ou un doctorat (en 3 ans minimum et orienté vers la recherche.


Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former afin d’acquérir de nouvelles compétences, de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. Des formations courtes ou des formations longues, tels les mastères spécialisés, sont proposées par des organismes spécialisés, des universités ou des écoles d’ingénieurs.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier d’ingénieur en mécanique peuvent, sous réserve de justifier des critères de qualification requis, préparer un diplôme d’ingénieur ou un master universitaire par la voie de la formation continue.
 


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H1206

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier