Construction, bâtiment et travaux publics

Ingénieur hydraulicien

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 700 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Ingénieur d'études eau et assainissement
Ingénieur études hydrauliques
Ingénieur traitement des eaux
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Faire fonctionner

Description

L’ingénieur hydraulicien conçoit, réalise et surveille les réseaux de distribution ou d’assainissement de l’eau.
Activités principales

Depuis la station de pompage jusqu’au robinet, l’ingénieur hydraulicien est en charge de la conception et du bon fonctionnement des différentes infrastructures responsables de l’acheminement de l’eau potable ou du traitement des eaux usées. A noter : dans le secteur industriel, il peut également être en charge de la conception, de l’installation ou de la maintenance des machines et systèmes hydrauliques.

Comment travaille-t-il ?

L’ingénieur hydraulicien peut intervenir dans les projets de construction d’une infrastructure ou d’un équipement hydraulique (réservoir, barrage, digue, station de pompage, usine de traitement…). Il doit réaliser dans un premier temps une étude de faisabilité : il effectue des mesures sur le terrain, réalise des projections des volumes d’eaux pluviales, calcule les débits et les pressions, étudie les risques pour la faune et les contraintes des schémas d’urbanisation, etc. Il analyse ensuite ces données et propose des solutions techniques ainsi qu’un budget pour la réalisation du projet. Il peut ensuite intervenir en tant que maître d’ouvrage lors de la construction de l’infrastructure ou de l’équipement. Il doit alors coordonner les différentes équipes (techniciens, sous-traitants…) et apporter un soutien technique. Une fois les infrastructures construites, il peut également être en charge de leur supervision, de leur surveillance, de leur maintenance ou de leur évolution.

Où exerce-t-il ?

L’ingénieur hydraulicien peut travailler pour des sociétés de construction des réseaux d’exploitation ou d’assainissement de l’eau, des sociétés d’équipement (BRL, CNR, société du canal de Provence…), des sociétés d’exploitation d’ouvrages comme EDF ou des ports autonomes. Il peut également être employé par une Agence de l’eau ou par une collectivité locale ou territoriale. Enfin, il peut exercer au sein de bureaux d’études ou d’ingénierie.

Compétences pour être Ingénieur hydraulicien

Qualités requises
Polyvalent :

L’ingénieur hydraulicien doit posséder des connaissances scientifiques et techniques pointues dans plusieurs domaines : hydrologie, topographie, génie civil. Il doit aussi avoir de solides connaissances en mathématiques et maîtriser les logiciels de modélisation.

Curieux :

Le métier exige de se tenir au courant des innovations techniques, ainsi que de faire une veille constante sur les évolutions réglementaires en matière d’eau et de d’environnement.

Ouvert :

L’ingénieur hydraulicien doit savoir travailler en équipe et avoir de bonnes aptitudes relationnelles.

Savoir-faire

  • - Analyser les besoins du client
  • - Définir un avant-projet
  • - Analyser les données économiques du projet
  • - Évaluer le coût des opérations pour un projet
  • - Élaborer des solutions techniques et financières
  • - Définir la faisabilité et la rentabilité d'un projet
  • - Sélectionner les moyens et les méthodes à mettre en œuvre et planifier les opérations de chantier
  • - Contrôler la réalisation d'un projet
  • - Inventorier les contraintes de construction d'un ouvrage
  • - Analyser les choix techniques et définir les équipements, les matériaux en fonction des contraintes de la réglementation, du terrain, du coût
  • - Superviser et contrôler l'exécution d'études, de documents et de plans de détails confiés aux bureaux d'études
  • - Suivre l'état d'avancement des travaux jusqu'à réception
  • - Contrôler la conformité des travaux jusqu'à réception
  • - Suivre et mettre à jour l'information technique, économique, réglementaire.
  • - Intervenir dans le domaine hydraulique
  • - Réaliser un dossier technico- économique pour un projet
  • - Réaliser un appel d'offre
  • - Sélectionner des fournisseurs, sous-traitants, prestataires
  • - Piloter un projet
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Normes de la construction
  • - Techniques d'amélioration énergétique des bâtiments
  • - Construction durable (écoconstruction)
  • - Économie de la construction
  • - Droit de l'urbanisme et de la construction
  • - Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP)
  • -Cahier des Clauses Techniques Particulières -CCTP-
  •  - Calcul technique
  • - Chiffrage/calcul de coût
  • - Méthode des déboursés
  • - Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • - Chiffrage projet
  • - Code des marchés publics
  • - Gestion de projet

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Ingénieur hydraulicien

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'ingénierie et études du BTP dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Ingénieur hydraulicien

Vous pouvez accéder au métier d’ingénieur hydraulicien avec un diplôme d’ingénieur. Vous pouvez notamment préparer le diplôme d’une école d’ingénieur spécialisée en hydraulique (Ense3 à Grenoble, ENGEES à Strasbourg..), en génie civil, en travaux publics et aménagements, ou en génie mécanique.

L’accès à ces études, d’une durée de 3 ans, se fait à bac + 2 ou à bac + 3 principalement après un bac S, complété par une classe préparatoire scientifique ou après une formation supérieure scientifique (DUT, Licence…) dans le cadre des admissions sur titre.


Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. Le Centre national de formation aux métiers de l’eau (CNFME) propose également des cursus et formations qualifiantes autour des différents métiers et thématiques de la gestion de l’eau.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1106

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier