Hôtellerie - restauration, tourisme, loisirs et animation

Ingénieur en télécommunications

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 600 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Ingénieur(e) déploiement télécoms
Ingénieur(e) études et support télécoms
Ingénieur(e) radio
Ingénieur(e) réseaux télécoms
Responsable réseaux télécoms
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Maîtriser les technologies nouvelles, innover

Description

L'ingénieur en télécommunications conçoit du matériel ou des systèmes de télécommunications, qu'il s'agisse de centraux téléphoniques, de logiciels, d'outils de transmission, de composants ou encore de circuits destinés aux téléphones mobiles.

 

Activités principales

L'ingénieur en télécommunications conçoit du matériel ou des systèmes de télécommunications, qu'il s'agisse de centraux téléphoniques, de logiciels, d'outils de transmission, de composants ou encore de circuits destinés aux téléphones mobiles.

Au sein du service recherche et développement ou dans un bureau d'études, l'ingénieur en télécommunications met au point des programmes informatiques, des composants et des circuits, qui seront intégrés à un produit ou à un système de télécommunications.

Il participe à la recherche et au développement, aux phases d'étude et supervise les tests. Il coordonne ensuite la fabrication, vérifiant la cohérence de l'assemblage des éléments matériels et logiciels.

Comment travaille-t-il ?

L'ingénieur télécoms travaille soit au sein d'un service de recherche et développement, soit sur le lieu de production, s'il est chargé de superviser des activités de production.

Où exerce-t-il ?

Les constructeurs de matériels de télécommunications grand public, professionnels ou de défense sont les premiers recruteurs de jeunes ingénieurs en télécommunications.

L'ingénieur télécoms exerce aussi au sein de sociétés de services du numérique (ESN), d'entreprises utilisatrices, d'opérateurs de télécommunication.

Compétences pour être Ingénieur en télécommunications

Qualités requises
Polyvalent :

L'ingénieur en télécommunications doit maîtriser différentes technologies, électroniques, analogiques et numériques, microélectroniques ou informatiques.

 

Communicant :

Il doit développer une aptitude au dialogue avec des interlocuteurs très divers, des chercheurs aux utilisateurs.

 

Adaptable :

Dans le secteur des télécommunications, les innovations sont continuelles, il faut donc être capable de les suivre. La veille technique se fait principalement en anglais.

 

Savoir-faire

  • - Recueillir et définir les besoins de l'entreprise, des clients, des utilisateurs en matière de systèmes télécoms (capacité, fiabilité, sécurité,...)
  • - Concevoir un projet télécom
  • - Définir et élaborer les spécifications fonctionnelles et techniques d'un réseau, d'équipements télécoms (matériel, logiciel, implantation)
  • - Déterminer des composants d'architecture, des technologies, des équipements, des outils supports et les intégrer selon les spécifications
  • - Définir et contrôler les procédures, les protocoles d'essais, de tests ou de validation de réseaux télécoms
  • - Dimensionner, planifier et suivre la capacité du réseau télécom et de ses interconnexions
  • - Analyser les conditions de fonctionnement et d'utilisation et mettre en place des solutions d'ajustements, d'évolutions ou de migrations de réseaux et de ressources
  • - Traiter l'information (collecter, classer et mettre à jour)

Savoir

  • - Protocoles et normes télécoms
  • - Protocoles IP
  • - Technologies radiofréquences
  • - Technologies numériques
  • - Technologies analogiques
  • - Technologie des fibres optiques
  • - Traitement du son
  • - Techniques de multiplexage
  • - Règles de sécurité Informatique et Télécoms
  • - Utilisation d'outil de supervision
  • - Logiciels de modélisation et simulation
  • - Traitement du signal

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Ingénieur en télécommunications

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine études et développement de réseaux de télécoms dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Ingénieur en télécommunications

Les écoles d'ingénieurs restent la voie classique de formation qui mène au métier d'ingénieur en télécommunications.

Formation initiale

Les écoles d'ingénieurs demandant 5 ans d'études après le bac ou en 3 ans après un diplôme bac + 2. On peut citer : l'Ecole des Mines ParisTech, l'Institut Galilée de Paris 13, l'Ensea (Ecole nationale supérieure de l'électronique et de ses applications, Cergy), Télécom Paristech, etc.

Les formations d'ingénieur se préparent également en alternance, notamment au CFAI Ingénieurs 2000 de Champs-sur-Marne.

Les diplômés d'université sont aussi très appréciés. En 5 ans après le bac, on peut citer le master mention droit des activités internationales et européennes spécialité droit des activités spatiales et des télécommunications (université Paris-Saclay) ; le master mention information, systèmes et technologie spécialité réseaux et télécommunications (université Paris-Sud), le master professionnel mention électronique et télécommunication spécialité technologies et techniques de télécommunications (université Paris Est Marne-la-Vallée).

Après une école d'ingénieurs ou un diplôme universitaire de niveau bac + 5, vous pouvez envisager un mastère spécialisé, en 1 an : architecte réseau et cybersécurité (Télécom ParisTech) ; réseaux et services mobiles (IMT Atlantique - Mines-télécom).

Formation continue

La formation continue offre aux professionnels déjà diplômés de rares spécialisations comme la licence professionnelle analyste en sécurité des systèmes télécommunications, réseaux et informatique, le mastère spécialisé informatique appliquée à la décision bancaire et actuarielle  (IMT Atlantique - Mines-télécom) ou l'un des 14 certificats d'études spécialisés proposés par Télécom Paris Tech. 

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=M1804

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier