Industrie

Ingénieur éco-conception

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 900 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Chef(fe) de projet en écodéveloppement
Expert(e) écoconception et ACV (analyse du cycle de vie)
ingénieur(e) écoconcepteur(trice)
Ingénieur(e) procédés en écoconception
Ingénieur(e) produits écoconception
Centres d'intérêt Chercher, comprendre, expérimenter

Description

L’ingénieur éco-conception participe à la conception de produits industriels en tenant compte de leurs impacts sur l’environnement à chaque étape de leur vie.
Activités principales

L’ingénieur éco-conception participe à la diminution de la pollution causée par nos produits de consommation courante. Pour cela, il tient compte de leur impact sur l’environnement dès leur conception et durant chaque étape de leur cycle de vie. Ses compétences, à la fois scientifiques et techniques, reposent sur une excellente connaissance des procédés de fabrication des produits et des caractéristiques de leurs matériaux. Il maîtrise également les normes et réglementations en vigueur dans son domaine, ainsi que l’utilisation des outils de modélisation numérique.

Comment travaille-t-il ?

Qu’il travaille sur un projet d’emballage, de meuble, ou encore de chaussure, l’ingénieur éco-conception procède à une analyse du cycle de vie (ACV) du produit. C’est-à-dire qu’il mesure son impact sur l’environnement dans sa globalité : nature et origine des matières premières, émissions de polluants ou de gaz à effet de serre lors du processus de production, énergie et eau nécessaire à la fabrication, déchet final généré, etc. Il quantifie et analyse les données obtenues puis définit un cahier des charges environnemental, qui sera suivi par les ingénieurs et techniciens de fabrication, en tenant compte des critères de coûts, de délais et de qualité. Selon les produits, il peut préconiser de nouveaux procédés de fabrication, une optimisation de l’approvisionnement en matière première, le choix de matériaux recyclables, une diminution du volume des emballages utilisés, etc.

Où exerce-t-il ?

Les ingénieurs en éco-conception peuvent travailler dans les entreprises industrielles de secteurs variés : automobile, agro-alimentaire, plasturgie, emballage, textile, informatique… Ils peuvent également être employés dans les domaines de l’architecture et de l’urbanisme. Enfin, les bureaux d’études spécialisés embauchent également des ingénieurs en éco-conception.

Compétences pour être Ingénieur éco-conception

Qualités requises
Créatif :

L’ingénieur éco-conception doit être curieux et ouvert d’esprit pour pouvoir trouver de nouvelles idées et de nouveaux procédés de fabrication.

 

Convainquant :

Il doit être force de persuasion pour convaincre ses différents interlocuteurs (fournisseurs, chefs de produits…) du bien-fondé de l’éco-conception.

 

Ouvert :

L’ingénieur éco-conception doit avoir l’esprit d’équipe et de bonnes qualités relationnelles pour travailler avec l’ensemble des services intervenant dans la conception et la fabrication du produit : R&D, marketing, achats, production, qualité…

 

Savoir-faire

  • - Définir la faisabilité et la rentabilité d'un projet
  • - Élaborer des propositions techniques
  • - Définir les méthodes, les moyens d'études et de conception et leur mise en œuvre
  • - Identifier les contraintes d'un projet
  • - Déterminer des axes d'évolution technologiques
  • - Élaborer des solutions techniques et financières
  • - Réaliser des tests et essais, analyser les résultats et déterminer les mises au point du produit, du procédé
  • - Actualiser des dossiers techniques de définition du projet
  • - Concevoir un dossier technique de définition du projet
  • - Apporter une assistance technique
  • - Traiter l'information (collecter, classer et mettre à jour)
  • - Intervenir en recherche
  • - Intervenir en études, ingénierie
  • - Intervenir en développement
  • - Intervenir en essai, validation
  • - Concevoir des modèles théoriques (calcul, simulation, modélisation)
  • - Concevoir des modes opératoires, des procédés de fabrication ou d'industrialisation
  • - Sélectionner des fournisseurs, sous-traitants, prestataires

Savoir

  • - Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • - Normes qualité
  • - Outils bureautiques
  • - Progiciels de Gestion Intégrée (PGI) / Enterprise Resource Planning (ERP)
  • - Technologie de Groupe Assistée par Ordinateur (TGAO)
  • - Logiciels de Conception de Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO)
  • - Analyse statistique
  • - Biochimie
  • - Électricité
  • - Mécanique
  • - Techniques de laboratoire
  • - Audit interne
  • - Méthodes et outils de résolution de problèmes
  • - Analyse des risques
  • - Logiciels de gestion documentaire

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Ingénieur éco-conception

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du management et ingénierie études, recherche et développement industriel dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Ingénieur éco-conception

Le métier d’ingénieur éco-conception est accessible avec un diplôme de niveau bac + 5.

Formation initiale

Pour devenir ingénieur éco-conception, vous pouvez préparer un titre d’ingénieur avec une spécialisation éco-conception (par exemple, le cursus ingénieur Arts et Métiers ParisTech ou Grenoble INP).

Autre possibilité : suivre un cursus d’école d’ingénieurs généraliste complété par un master ou un mastère spécialisé en éco-conception.

L’admission en école d’ingénieurs, généralement sur concours, s’effectue après une classe prépa scientifique (MP, PC, PT, PSI) ou directement après le baccalauréat (bac S de préférence) pour les établissements disposant d’une classe préparatoire intégrée.

Vous pouvez également préparer, à l’université, une licence en sciences et technologies (en 3 ans, après un bac S), complétée en 2 ans par un master en éco-conception.

On citera par exemple le master 2 parcours éco-conception et gestion des déchets (université de Cergy Pontoise), le master éco-conception des polymères et composites (UBS Lorient), le master matériaux plastiques et éco-conception (Esirem Dijon) ou le master génie mécanique éco-conception de produits (université de Franche-Comté).


Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former durant leur carrière afin d’acquérir de nouvelles compétences, de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier d’ingénieur éco-conception peuvent préparer, sous réserve de justifier des critères de qualification requis, un master universitaire ou un mastère spécialisé dans le domaine de l’éco-conception. A noter : le conservatoire national des arts et métiers (Cnam) propose un diplôme d'ingénieur spécialité génie industriel parcours éco-conception des produits et démantèlement des installations.

 

Pour aller plus loin, consulter la liste nationale des certifications (correspondant au code Rome) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H1206

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier