Industrie

Ingénieur calcul

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

3 500 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Ingénieur(e) calculateur(trice)
Ingénieur(e) matériaux
Ingénieur(e) structures
Centres d'intérêt Travailler un matériau Manier les chiffres, les données Rechercher, traiter, analyser l'information

Description

A l’aide de logiciels de calcul et de modélisation, l’ingénieur calcul réalise des études pour déterminer les caractéristiques techniques d’une pièce, d’un produit ou d’une structure.
Activités principales

En lien avec les équipes de recherche et de production, l’ingénieur calcul utilise les mathématiques appliquées pour établir le dimensionnement et les caractéristiques techniques d’une pièce, d’un produit ou d’une structure. Il détermine par exemple la résistance d’un matériau, d’une pièce ou d’une structure, ou sa capacité d’usure ou de résistance aux chocs (voitures ou avions par exemple).


 

Comment travaille-t-il ?

L’ingénieur calcul peut intervenir lors de la phase de conception, pour valider les caractéristiques techniques de pièces, structures ou mécanisme et leur dimensionnement ainsi que leurs procédés de fabrication. Il peut aussi travailler en aval, pour analyser des défauts ou des défaillances ou proposer des améliorations. Il récolte les données relatives à l’élément à étudier, puis les intègre à des logiciels de calcul et de modélisation qui lui permettront de simuler son comportement en fonction de différents paramètres (durée d’utilisation, torsions, charges, frictions,…). Il rédige ensuite un diagnostic qui reprend le résultat de ses essais, de ses calculs, son analyse et ses préconisations. En tenant compte des contraintes de fabrication et de budget, il pourra par exemple proposer des changements sur l’ergonomie du produit, sur les matériaux utilisés ou proposer des mesures correctrices. Il présente ensuite ses résultats et assiste les équipes en charge du projet pour la mise en œuvre des solutions qu’il aura proposées.

Où exerce-t-il ?

Les ingénieurs calcul travaillent pour des entreprises industrielles, notamment dans le secteur des transports (automobile, aéronautique, ferroviaire, spatial…), des matériaux ou de l’énergie. Ils peuvent également exercer dans des bureaux d’études spécialisés dans un ou plusieurs domaine d’activité (BTP, automobile, aéronautique…).

Compétences pour être Ingénieur calcul

Qualités requises
Créatif :

L’ingénieur calcul doit se tenir informé en effectuant une veille technologique. Il doit aussi être curieux et ouvert d’esprit pour proposer des solutions innovantes et de nouveaux procédés de fabrication.

 

Rigoureux :

Une moindre erreur de calcul peut avoir des conséquences graves sur le produit final.
 

Ouvert :

L’ingénieur calcul est amené à travailler en équipe et à rencontrer d’autres services dans l’entreprise (production, méthodes, qualité, commercial…). Il doit avoir une vision globale des différents métiers impliqués dans la chaîne de production.

 

Savoir-faire

  • - Définir la faisabilité et la rentabilité d'un projet
  • - Élaborer des propositions techniques
  • - Définir les méthodes, les moyens d'études et de conception et leur mise en œuvre
  • - Identifier les contraintes d'un projet
  • - Déterminer des axes d'évolution technologiques
  • - Élaborer des solutions techniques et financières
  • - Réaliser des tests et essais, analyser les résultats et déterminer les mises au point du produit, du procédé
  • - Actualiser des dossiers techniques de définition du projet
  • - Concevoir un dossier technique de définition du projet
  • - Apporter une assistance technique
  • - Traiter l'information (collecter, classer et mettre à jour)
  • - Intervenir en recherche
  • - Intervenir en études, ingénierie
  • - Intervenir en développement
  • - Intervenir en essai, validation
  • - Concevoir des modèles théoriques (calcul, simulation, modélisation)
  • - Concevoir des modes opératoires, des procédés de fabrication ou d'industrialisation

Savoir

  • - Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • - Normes qualité
  • - Outils bureautiques
  • - Progiciels de Gestion Intégrée (PGI) / Enterprise Resource Planning (ERP)
  • - Technologie de Groupe Assistée par Ordinateur (TGAO)
  • - Logiciels de Conception de Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO)
  • - Analyse statistique
  • - Biochimie
  • - Électricité
  • - Mécanique
  • - Techniques de laboratoire
  • - Audit interne
  • - Méthodes et outils de résolution de problèmes
  • - Analyse des risques
  • - Logiciels de gestion documentaire
  • - Langages de programmation informatique
  • - Logiciels de modélisation et simulation

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Ingénieur calcul

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du management et ingénierie études, recherche et développement industriel dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Ingénieur calcul

Le métier d’ingénieur calcul est accessible avec un diplôme de niveau bac + 5.

Formation initiale

Pour devenir ingénieur calcul, vous pouvez préparer un diplôme d’ingénieur ou un master universitaire dans le domaine de la mécanique, avec une spécialisation en structures, conception ou résistance des matériaux. Vous pouvez également suivre un cursus de mathématiques appliquées à l’ingénierie et à l’industrie.

On peut citer par exemple le diplôme d’ingénieur spécialité informatique et mathématiques appliquées (Polytech Paris-UPMC), le master sciences pour l’ingénieur spécialité mécanique des solides : matériaux et structures (Sorbonne université), ou le master calcul haute performance et simulation (UVSQ).

Pour entreprendre ces études, un bac S est conseillé. Le cursus débute par une classe prépa scientifique ou une classe prépa intégrée (2 ans) pour le cursus d’ingénieur, ou par une licence universitaire (3 ans), dans le domaine des sciences et technologies (sciences de l’ingénieur, mathématiques appliquées, mécanique…) pour le master.

Après obtention du diplôme d’ingénieur ou du master, vous pouvez poursuivre vos études par un mastère spécialisé (1 an). 

Il existe par exemple le mastère spécialisé aeronautical and space structures (ISAE-Supaero), ou le mastère spécialisé digital materials and advanced processes modelling (Mines-ParisTech).

Vous avez également la possibilité d’effectuer un doctorat (niveau bac + 8), afin de vous orienter vers des activités de recherche.


Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former afin d’acquérir de nouvelles compétences, de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. Des formations courtes ou des formations longues, tels les mastères spécialisés, sont proposées par des organismes spécialisés, des universités ou des écoles d’ingénieurs.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier d’ingénieur calcul peuvent, sous réserve de justifier des critères de qualification requis, préparer un diplôme d’ingénieur, un master professionnel ou un mastère spécialisé avec une spécialisation dans le domaine des structures, des matériaux ou des mathématiques appliquées à l’industrie par la voie de la formation continue. A savoir : le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) propose un diplôme d'ingénieur spécialité mécanique parcours structure.
 

Pour aller plus loin, consulter la liste nationale des certifications (correspondant au code Rome) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H1206

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier