Communication, média et multimédia

Graphiste

Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Artisan
Indépendant
Salaire moyen

1 900 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Designer graphiste
Dessinateur(trice)-maquettiste
Graphiste-illustrateur(trice)
Infographiste
Maquettiste
Centres d'intérêt Exercer une activité artistique ou créative

Description

Le graphiste imagine l'identité visuelle et les visuels d'un document avant de le mettre en forme.

 

Activités principales

Plaquettes commerciales, affiches, couvertures de livres, flyers, emballages... les demandes faites au graphiste sont très variées !

Après avoir échangé avec le responsable de communication, il propose plusieurs univers graphiques possibles correspondant au mieux au brief initial. Il donne forme à ses idées en les dessinant sur papier ou sur ordinateur à l'aide de logiciels spécifiques. A chaque étape de création et de mise en forme du document, il rend compte de son travail au responsable de communication ou au chef de projet.

Si on lui demande de faire preuve d'imagination, il doit tout de même prendre en compte des contraintes techniques (charte graphique, choix du papier, etc.), de délai de livraison et de budget (achat de photos, etc.).

Comment travaille-t-il ?

Le graphiste, qui manie aussi bien le crayon que la souris, s'installe tour à tour derrière sa table à dessin et devant son ordinateur. Aujourd'hui, la phase d'esquisse se fait de plus en plus sur tablette numérique.

S'il est établi à son compte, il peut partager un bureau ou un atelier avec d'autres graphistes ou bien travailler seul, chez lui.

Où exerce-t-il ?

Les agences de communication et de design graphique, l'édition et la presse constituent les premiers viviers d'emploi pour les jeunes graphistes.

Les services communication des grosses entreprises ou certaines collectivités locales recrutent également des graphistes diplômés.

Avec de l'expérience et un bon carnets d'adresses, le graphiste peut se lancer en free-lance.

Compétences pour être Graphiste

Qualités requises
Créatif :

La maîtrise des outils techniques n'est rien sans une grande faculté d'imagination.

 

Curieux :

Le graphiste s'intéresse à toutes les formes de cultures et de créations. Il est capable de se réapproprier idées et tendances sans les copier.

 

Souple :

Si ses créations ne plaisent pas au client ou au directeur artistique, il doit mettre son amour propre de côté et les retravailler jusqu'à ce qu'elles soient acceptées.

 

Savoir-faire

  • - Analyser les besoins du client
  • - Traduire un concept ou un script en représentation visuelle
  • - Réaliser des éléments graphiques de composition à l'aide d'outils graphiques informatiques
  • - Traiter des images numériques (colorimétrie, cadrage etc.)
  • - Concevoir la mise en page et enrichir le document (intégration texte, image, correction,...) selon les règles typographiques et la charte graphique
  • - Modéliser des éléments graphiques
  • - Définir la composition d'éléments graphiques
  • - Animer les éléments d'une image (restitution des mouvements image par image, définition des trajectoires)
  • - Contrôler la conformité de réalisation d'un projet
  • - Déterminer des actions correctives
  • - Réaliser les éléments graphiques et visuels en vue de produire une affiche
  • - Réaliser les éléments graphiques et visuels en vue de produire un Cd-rom
  • - Réaliser les éléments graphiques et visuels en vue de produire un conditionnement, emballage
  • - Réaliser les éléments graphiques et visuels en vue de produire un logotype
  • - Réaliser un panneau d'exposition, présentoir, stand
  • - Concevoir une plaquette ou un dépliant publicitaire
  • - Concevoir une signalétique

Savoir

  • - Technologies de l'accessibilité numérique
  • - Techniques de gestion de réseaux prépresse
  • - Techniques de séparation Cyan Magenta Jaune Noir
  • - Techniques de dessin
  • - Colorimétrie
  • - Typographie
  • - Chaîne graphique
  • - Procédés et contraintes d'impression
  • - Normes qualité
  • - Droit de la propriété intellectuelle
  • - Règles de sécurisation de fichiers informatiques
  • - Langages de programmation informatique
  • - Logiciels d'image de synthèse
  • - Logiciels d'édition multimédia
  • - Logiciel de montage photo
  • - Logiciels de création vidéo
  • - Publication Assistée par Ordinateur (PAO)

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Graphiste

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la réalisation de contenus multimédias dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Graphiste

Un bac + 2 est attendu au minimum pour devenir graphiste.

Formation initiale

En 2 ans après le bac, vous pouvez préparer le BTS études de réalisation d'un projet de communication ou le BTS design graphique (dernière session en 2019) pour débuter en tant que graphiste.

En 3 ans après le bac, le DN MADE, diplôme national des métiers d'art et du design, mention graphisme ou mention numérique forme à la conception et la réalisation de supports de communication. Il donne un niveau bac + 3.

Vous pouvez parfaire votre formation dans les écoles supérieures d'arts appliqués notamment les écoles Estienne et Olivier de Serres (ESAA) et obtenir un DSAA design, mention graphisme, un DSAA arts et technique de la communication option communication, ou un DSAA design interactif.

Les écoles nationales supérieures d'art (Ensba, Ensad, etc.) délivrent leurs propres diplômes d'un niveau bac + 5.

Les écoles des beaux-arts proposent de préparer le DNSEP option communication ou option design en 5 ans après le bac ou 3 ans après un diplôme national d’art. Bon à savoir : l’entrée sur concours est très sélective.

Parmi les nombreuses écoles privées, on peut citer l'ESAG Penninghen et Gobelins - l'Ecole de l'image, appréciées des recruteurs.

A l'université, il existe des licences professionnelles axées sur la communication visuelle. Par ailleurs, les licences (en 3 ans après le bac) et masters (en 5 ans après le bac) arts plastiques offrent un enseignement théorique mais peu de technique.

Formation continue

Ce métier est également accessible par la voie de la formation continue des adultes. Différents parcours et perfectionnements sont possibles comme des formations spécifiques à un logiciel (Adobe illustrator ou InDesign, par exemple) ou le titre professionnel designer graphique, reconnu à bac + 2 (Greta Paris).
Dans le cadre d’une reconversion, vous pouvez envisager le titre professionnel infographiste metteur en page, ou la formation optimiser et affiner graphiquement ses mises en page (Gobelins, l’Ecole de l’image).

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=E1205

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier