Construction, bâtiment et travaux publics

Géophysicien

Niveau d'accès Bac + 3 à bac + 4
Statut
Salarié
Fonctionnaire
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 200 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Centres d'intérêt Rechercher, traiter, analyser l'information Chercher, comprendre, expérimenter

Description

Le géophysicien étudie la structure de la Terre et son sous-sol, ainsi que l’ensemble des mouvements qu’elle subit.

 

Activités principales

Le métier de géophysicien, en tant que spécialiste des sciences de la Terre, consiste à ausculter notre planète, en surface et en sous-sol, et à en définir la morphologie. Le géophysicien détermine ainsi les différents éléments qui la composent.

Comment travaille-t-il ?

En géologie fondamentale, le géophysicien mesure la forme et les dimensions de sa zone d'études, dont il établit les cartes et étudie la sismologie. En géologie appliquée, il s'attèle à l'étude de la qualité des terrains et recherche les ressources naturelles du sous-sol, comme l'eau, le pétrole, le minerai ou le charbon. Au cours de sa carrière, il peut se lancer dans l'enseignement universitaire ou se spécialiser, par exemple dans l'étude des tremblements de terre.

Où exerce-t-il ?

Le géophysicien effectue des recherches dans un laboratoire et parcourt le monde pour y effectuer des prélèvements. Il peut exercer sur des gisements pétroliers, en haute mer ou en plein désert, dans des conditions souvent difficiles.

Compétences pour être Géophysicien

Qualités requises
Mobile :

Le géophysicien doit être prêt à partir immédiatement sur des sites situés souvent à l'étranger.

 

Habile :

Le géophysicien doit être soigneux et attentif lorsqu'il manipule des outils de prélèvement et de laboratoire.

 

 

Polyglotte :

Il est important de maîtriser parfaitement la langue anglaise pour les voyages de recherche, lire la presse spécialisée et les comptes-rendus de conférences.

Savoir-faire

  • - Définir et coordonner la mise en œuvre de méthodes et procédés de recherche, prospections, études de sols, sous-sols
  • - Déterminer et faire évoluer les moyens techniques et outils d'exploration des sols, sous-sols
  • - Contrôler la conformité des opérations de prospection ou d'exploitation des sols ou sous-sols
  • - Réaliser des relevés de sondage, forage, pollution des sols et sous-sols
  • - Déterminer la densité du sous-sol rocheux
  • - Interpréter les relevés géologiques de sols, sous-sols, roches et étudier les caractéristiques (étendues, compositions, géométrie, etc.)
  • - Établir des résultats d'analyses et de mesures
  • - Établir un rapport d'étude
  • - Apporter un avis technique à des services
  • - Suivre et mettre à jour l'information technique, économique, réglementaire.
  • - Intervenir dans le domaine pétrolier
  • - Intervenir dans le domaine minier (mines, carrières, matériaux)
  • - Intervenir dans le domaine gazier
  • - Intervenir en éco-industrie
  • - Intervenir en Travaux Publics, Génie Civil
  • - Analyser des échantillons de roches, boues et définir des compositions, des modèles géologiques
  • - Étudier des nappes souterraines et des caractéristiques hydrodynamiques (analyses, calculs de débit, risques de pollutions, qualités des eaux, approvisionnement, etc.)
  • - Réaliser des études de fondations, de tassement ou de stabilité de terrains (glissement, érosion, résistance)
  • - Étudier des impacts environnementaux de sols, sous-sols (implantation d'ouvrage, réaménagement de site, pollutions, décharges, etc.)
  • - Évaluer la vulnérabilité d'un ouvrage
  • - Évaluer un risque naturel
  • - Définir des mesures de prévention des risques
  • - Réaliser des documents d'explorations, d'exploitations de sols, sous-sols (cartes, coupes, sections sismiques, etc.)
  • - Concevoir des modèles géologiques théoriques, prédictifs de sols, sous-sols (calcul, simulation, modélisation)
  • - Concevoir et diriger des programmes de reconnaissance de lieux, de prospections, de recherches (objet, moyens, planification, etc.)
  • - Identifier des gisements et réservoirs (miniers, pétroliers, etc.) et évaluer des potentiels d'exploitation (valeur, rentabilité, etc.)
  • - Diriger un service, une structure
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Environnement / nature
  • - Sciences de la vie et de la terre
  • - Géothermie
  • - Glaciologie
  • - Hydrologie
  • - Hydrogéologie
  • - Techniques d'exploration de fond marin
  • - Volcanologie
  • - Techniques de carottage
  • - Essais à la plaque
  • - Techniques de forage
  • - Utilisation d'un pénétromètre
  • - Piézométrie
  • - Pressiométrie
  • - Scissométrie
  • - Sédimentologie
  • - Granulométrie
  • - Risques naturels
  • - Sismologie
  • - Logiciels de modélisation et simulation

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Géophysicien

Secteur public

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

 

Responsable de chantier ou chef de mission
2 400 € à 4 000 €

Responsable de laboratoire
3 200 € à 6 000 €

Professeur
3 200 € à 6 600 €

 

(Ces montants sont indiqués en rémunérations brutes et correspondent à l’année 2017)

 

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur public

L'industrie pétrolière et d'exploitation est le domaine de prédilection des géophysiciens. Elle a constamment besoin de leurs connaissances pour optimiser les extractions et trouver de nouvelles ressources.

Les bureaux d'étude emploient des géophysiciens comme consultants et leur confient des missions à réaliser pour le compte d'opérateurs privés ou publics (agences de l'eau, etc.)

Les instituts de recherche et les universités accueillent également des géophysiciens.

Parmi les 6 000 géologues recensés en France, seul 1/3 relève de l’enseignement supérieur ou de la recherche. Actuellement, les débouchés de la géophysique se situent principalement dans les activités extractives, du fait de la nécessité de trouver des solutions.

https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche?lieux=11R&motsCles=f1105&offresPartenaires=true&rayon=10&tri=0

 

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine des études géologiques dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Géophysicien

Pour exercer le métier de géophysicien, il vous faut, tout d’abord, obtenir l’une des deux licences suivantes :

  • licence sciences de la vie et de la Terre, un diplôme (trois années d’étude) que vous pouvez préparer, en Ile-de-France, au sein de l’UFR de sciences et technologie, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, à Créteil (94) ; ainsi qu’à l’UFR des sciences, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, à Versailles (78).
  • licence sciences de la Terre, un diplôme (trois années d’étude) que vous pouvez préparer, en région parisienne, au sein de quatre établissements : à l’UFR des sciences et techniques (site SaintMartin), Université de Cergy-Pontoise ; à l’UFR des sciences, Université Paris-Sud, à Orsay, 91 ; à l’UFR Sciences de la Terre, de l'environnement et des planètes, Université Paris Diderot, à Paris ; et à l’UFR Terre, environnement, biodiversité, Université Pierre et Marie Curie, à Paris

Ensuite, plusieurs options s’offrent à vous, mais néanmoins indispensables pour embrasser une carrière de géophysicien :

Il y a tout d’abord la possibilité de décrocher l’un des deux diplômes d’ingénieurs suivants (de niveau bac + 5) :

  • Le diplôme d'ingénieur de l'École polytechnique universitaire Pierre et Marie Curie de l'Université Paris VI, spécialité sciences de la Terre.
  • Le diplôme d'ingénieur spécialisé en géosciences pétrolières de l'Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs, à Rueil-Malmaison (92).

Ou bien, vous pouvez suivre la voie universitaire et décrocher (également au niveau bac + 5) :

  • Le master sciences de la Terre et des planètes, environnement spécialité géophysique, que vous préparez, en Ile-de-France, à l’Ecole normale supérieure, à Paris, ainsi qu’à l’UFR Sciences de la Terre, de l'environnement et des planètes, Université Paris Diderot, à Paris.
  • Le master professionnel Géoressources, géo-risques, géotechnique spécialité géophysique de surface et sub-surface, délivré en région francilienne par l’UFR Sciences de la Terre, de l'environnement et des planètes, Université Paris Diderot, à Paris.

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1105

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier