1. Accueil >
  2. Focus >
  3. Les métiers de l'enseignement

Les métiers de l'enseignement

Du professeur des écoles en maternelle, qui éveille les sens des plus petits, au maître de conférences dispensant ses cours à l’université, les parcours sont multiples et les pratiques bien distinctes.
Publié le : 06 juillet 2018
Dernière mise à jour le : 13 septembre 2018

Du professeur des écoles en maternelle, qui éveille les sens des plus petits, au maître de conférences s'adressant à des universitaires, en passant par le formateur d'adultes, les parcours des enseignants sont multiples et les pratiques distinctes.

Les chiffres de l'Éducation ► 1er degré public (écoles maternelles et élémentaires) en France métropolitaine et DOM : 341 700 enseignants, dont plus de 82 % de femmes. ► 2nd degré public (collèges, lycées) : 400 200 enseignants, dont 58,2 % de femmes. ► Enseignement supérieur public : 91 400 enseignants, dont 37 % de femmes.

(Source : chiffres 2015-2016).

Panorama du secteur

Avec 12 865 700 élèves dans les maternelles, écoles, collèges et lycées, et 2 609 700 étudiants dans le supérieur à la rentrée 2016, les enseignants français sont bien occupés !

Depuis quelques années, leur activité traverse d'importantes réformes. Réorganisation des temps scolaires, nouveau lycée, autonomie des universités... : l'environnement de travail des enseignants est en plein chamboulement.

classe

Leur formation a également été renouvelée. Ce mouvement, amorcé en 2010 avec l'instauration du niveau master (« masterisation ») pour l'entrée dans les métiers du professorat, se poursuit. À la rentrée 2013, de nouvelles modalités de formation et de concours ont été mises en place.

Après de nombreuses suppressions de postes, l'heure est à l'embauche pour remplacer les départs à la retraite. Les embauches devraient rester nombreuses dans les années qui suivent, d'autant que chaque année un certain nombre de postes offerts aux concours ne sont pas pourvus (Capes de mathématiques, d'anglais ou de lettres classiques notamment).

À consulter : l'espace recrutement du site du ministère de l'Éducation nationale, pour connaître les modalités de formation et de concours pour accéder au métier d'enseignant.

L'accès aux métiers de l'enseignement se fait notamment par voie de concours externe. Rénovés à la rentrée 2013 (ils comportent désormais deux épreuves écrites et deux épreuves orales et évaluent davantage les compétences professionnelles des candidats), ces concours diffèrent en fonction du niveau et des spécialités d'enseignement.

Les recrutements d'enseignants en 2017  

L’Éducation nationale a ouvert 30 000 postes d’enseignants aux concours 2017, pour le primaire et le secondaire  

C’est le secondaire qui offre les débouchés les plus importants avec plus de 15 000 postes d'enseignants offerts aux concours 2017 (dont 13 170 aux concours externes). Vient ensuite l'enseignement primaire (12 932 postes ouverts en 2017, majoritairement pourvus par concours externe – 11 722 –), puis l'enseignement supérieur (2 403 postes de maîtres de conférences et de professeurs des universités publiés en 2016).professeure

Avec 38,7 % de candidats admis en 2017, le CRPE permet d'enseigner en maternelle et en élémentaire. Ces bons chiffres (le taux de réussite au CRPE était de 26 % en 2012), s'expliquent par une offre de postes très fortement accrue. Il faut également noter que la sélectivité varie d'une académie à l'autre. En Île-de-France en 2017, le taux de réussite des candidats au CRPE était de 63,23 % dans l'académie de Créteil, 74,47 % dans l'académie de Versailles, et 37,48 % dans l'académie de Paris.

Le CAPES, concours national et passage obligé pour enseigner au collège ou au lycée, comporte 27 options disciplinaires. Le taux moyen de réussite avoisinait les 31 % en 2017 avec de fortes disparités selon les options : de 9,70 % pour le CAPES de philosophie à 60,28 % pour le CAPES de lettres classiques !

L'agrégation, qui permet d'enseigner dans le secondaire et le supérieur, compte 36 spécialités et affiche une sélectivité moyenne de 16,61 % en 2017. Avec plus de 6 candidats sur 10 admis, c'est l'agrégation de grammaire qui est la plus accessible.

Il existe d'autres concours nationaux de recrutement des enseignants du second degré : le CAPEPS, pour devenir professeur d'éducation physique et sportive, le CAPET, pour enseigner les matières techniques, et le CAPLP pour enseigner en lycée professionnel. Enfin, le CAPE (CRPE privé) et le CAFEP visent à recruter des professeurs dans les premier et second degrés de l'enseignement privé sous contrat (775 postes offerts au CRPE privé et 1 495 postes au CAFEP à la session 2017).

Hormis pour l'agrégation, qui exige d'être titulaire d'un master, l'ensemble de ces concours peuvent être présentés en étant au moins inscrit en première année de master (M1). Le parcours privilégié est une inscription en première année de master MEEF. Néanmoins, il est également possible de présenter ces concours en étant inscrit dans une autre spécialité, en deuxième année de master (M2), ou en étant déjà titulaire d'un master.

Le diplôme pour devenir enseignant  

Préparé dans l’une des 32 écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE), présentes dans chaque académie et rattachées à une université, elles sont chargées d’organiser des formations nouvelles de master « enseignement, éducation, formation » (MEEF) à vocation professionnelle.

professeure

Ce diplôme se déroule en deux ans après une licence 3. À l'issue de la première année (M1), les étudiants passent les concours de recrutement (admissibilité et admission), puis s'ils sont admis, effectuent une deuxième année (M2) en alternance avec le statut de fonctionnaire - stagiaire. Durant cette période, ils effectuent à mi-temps un stage de responsabilité rémunéré dans un établissement scolaire (ils prennent totalement en charge une classe), et complètent leur formation théorique en ESPE. Sous réserve de valider leur diplôme, ils sont ensuite titularisés. Le master MEEF se décline en quatre mentions, menant à une ou plusieurs professions : - mention premier degré : pour devenir professeur des écoles ; - mention second degré : pour devenir professeur du secondaire (professeur de collège ou lycée général, professionnel ou technologique, ou professeur - documentaliste ) ; - mention encadrement éducatif : pour devenir conseiller principal d'éducation (CPE) ; - mention pratiques et ingénierie de la formation : pour devenir formateur de formateurs ou de professionnels (formation initiale ou continue), responsable et coordinateur pédagogique, consultant en formation, chefs de projets, animateurs territoriaux, etc.

 

Enseigner auprès d'adultes

La formation professionnelle des adultes affiche un dynamisme étonnant. Selon le ministère du Travail, on répertorie en France près de 87 000 organismes de formation publics ou privés en 2016.

Développement personnel, ingénierie, langues vivantes, management, hygiène et sécurité en entreprise… L'offre de formation professionnelle est extrêmement diversifiée. Les organismes de formation recherchent donc des formateurs aux profils très variés : professeurs de maths ou d'anglais, ingénieurs, psychologues, experts en nouvelles technologies, etc.formateur

Le métier de formateur pour adultes peut s'exercer dans le privé (97 % des organismes de formation), dans une entreprise à but lucratif ou dans une association, ou dans le public ou le parapublic (Afpa, réseau des Greta, Cnam, grandes écoles et universités, etc.). Un grand nombre de formateurs exercent également en indépendant.

La formation des adultes est un secteur ouvert aux jeunes. Toutefois, la priorité est donnée aux cadres confirmés ayant plus de 5 ans d'expérience (les moins de 30 ans ne représentent que 16 % des emplois, et plus de la moitié des formateurs possède un diplôme de niveau bac + 2 ou plus).

 

Enseigner la musique ou les arts

Dans le domaine des loisirs, de nombreuses structures (communes, associations...) recrutent des « profs » pour encadrer les pratiques culturelles des petits et des grands. Ateliers cuisine, cours d'informatique, stages de photographie ou de rollers... les possibilités sont nombreuses.

Les collectivités territoriales emploient notamment plus de 45 000 enseignants dans le domaine artistique. Et près de 9 000 professeurs de musique et de danse interviennent dans les conservatoires de l'État et des régions.

Aux confins de l'enseignement et du travail social, ces professeurs exercent dans un cadre très réglementé. Ils sont le plus souvent recrutés par voie de concours, comme les personnels de l'Éducation nationale, ou titulaires de diplômes spécifiques donnant la possibilité d'enseigner.

Travailler en maternelle et à l'école élémentaire

En France, le cycle scolaire primaire est constitué de deux niveaux : l'école maternelle, qui accueille les enfants de 3 à 6 ans environ et n'est pas obligatoire ; et l'école élémentaire, qui va du CP au CM2 et s'adresse à tous les enfants de 6 à 11 ans.

Professeur(e) des écoles

Le professeur des écoles, autrefois appelé instituteur, accueille dans sa classe des enfants âgés de 2 à 11 ans, de la maternelle à l'école élémentaire. Il leur enseigne plusieurs disciplines et veille à leur bon développement psychique, intellectuel et physique.école maternelle

À la maternelle, le professeur des écoles met l'accent sur l'apprentissage du langage, de la motricité, de la connaissance du corps et de la vie en groupe. Il est attentif aux progrès de chaque enfant et peut ainsi déceler d'éventuelles difficultés d'apprentissage.

À l'école élémentaire, le professeur des écoles enseigne 7 matières fondamentales : le français, les mathématiques, les sciences et la technologie, l'histoire et la géographie, l'enseignement d'une langue vivante, EMC (enseignement moral et civique), l'éducation artistique, physique et sportive. Par ailleurs, il doit impérativement entretenir le contact avec les parents, afin d'évaluer les conditions de vie et l'environnement familial des élèves.

Pour ceux qui aiment les enfants, le métier de professeur des écoles permet d'être entouré de vie et d'imaginaire. Mais il nécessite un sens affirmé de la pédagogie : pour progresser, les élèves doivent se sentir à la fois libres de s'exprimer et tenus par une certaine autorité.

Polyvalent, le professeur des écoles est capable de couvrir des programmes d'enseignement très vastes. Il sait aussi adapter son attitude à chaque enfant et à chaque situation. Enfin, sa créativité lui permet de rendre les apprentissages plus ludiques.

 

  • Sa formationmaître d'école

Pour s’inscrire au concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE), vous devez au moins être inscrit en master 1. Les candidats inscrits en master 2, titulaires d’un master, ou les candidats dispensés peuvent également se présenter au CRPE.

Tous les masters permettent de présenter le CRPE, seulement il est conseillé de suivre un master MEEF mention premier degré. Cette formation permet de se préparer au métier d’enseignant et de réussir le concours.

Les candidats admis au CRPE, qui ne sont pas déjà titulaires d'un master, doivent justifier d'une inscription en dernière année (M2) de master MEEF pour être nommés fonctionnaire-stagiaire.

Durant cette période rémunérée, une alternance entre un établissement scolaire (stage de responsabilité) et l'ESPÉ est prévue. À l’issue de l’année, et sous réserve d'avoir obtenu son diplôme de master, le professeur des écoles est titularisé.

Le ministère de l'Éducation nationale est en charge de la plupart des établissements scolaires du cycle préélémentaire et élémentaire. C'est donc le principal recruteur de professeurs des écoles. 11 722 postes ont été proposés au concours externe du CRPE en 2017, dont 1 600 postes dans l'académie de Créteil, 298 postes dans l'académie de Paris et 1 470 postes dans l'académie de Versailles.

Les futurs professeurs qui désirent enseigner dans des établissements privés sous contrat doivent passer le concours d'accès au certificat d'aptitude au professorat des écoles (CAPE ou CRPE Privé). Des masters « enseignement » préparant à ce concours peuvent notamment être suivis dans les Instituts supérieurs de formation de l'enseignement catholique (ISFEC). Lors de la session 2017, 775 postes sont offerts au CRPE privé, dont 38 postes dans l'académie de Créteil, 46 postes dans l'académie de Paris et 46 postes dans l'académie de Versailles.

Voir la fiche détaillée

 

Enseignant(e) spécialisé(e)

L'enseignant spécialisé est chargé d'accompagner dans leur scolarité des enfants ayant des handicaps d'ordre auditif, visuel ou moteur, ou souffrant d'un retard mental léger. enseignante spécialiséeDans le cadre de formation d'adolescents ou de jeunes adultes, il les aide à s'insérer dans la société par ses enseignements.

L'enseignant spécialisé intervient auprès des élèves des écoles primaires ou du secondaire dépendant du ministère de l'Éducation nationale. Il peut aussi travailler dans des classes adaptées, dans un CMPP (centre médico-psychopédagogique), un IME (Institut médico-éducatif), etc.

Les techniques d'enseignement mises en œuvre par les enseignants spécialisés sont très différentes des techniques traditionnelles. L'enseignant spécialisé doit être méthodique et patient dans ses applications pour obtenir des résultats satisfaisants.

Les élèves handicapés mentaux ou souffrant de troubles psychologiques sévères ont besoin de plus de temps que les autres pour assimiler les programmes. Attention et persévérance sont des qualités indispensables pour les accompagner dans leur apprentissage.

Les équipes de travail sont composées de professionnels issus d'univers très variés. L'enseignant spécialisé doit rester ouvert aux autres disciplines pour que les enfants soient bien entourés.

  • Sa formation

Pour entamer une carrière d'enseignant spécialisé à l'Éducation nationale dans le premier degré, vous devez passer un examen afin d'obtenir le CAPA-SH, certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap. 7 options sont proposées : élèves sourds ou malentendants ; élèves aveugles ou malvoyants ; élèves présentant une déficience motrice grave ou un trouble de la santé évoluant sur une longue période et/ou invalidant ; élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives ; aides spécialisées à dominante pédagogique ; élèves des établissements et sections d'enseignement général et professionnel adapté ; aides spécialisées à dominante rééducative.

L'examen du CAPA-SH est réservé aux professeurs des écoles.

enseignante

Le 2CA-SH, certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap, s'adresse aux enseignants du second degré, susceptibles de travailler au sein d'équipes accueillant des élèves présentant des besoins éducatifs particuliers liés à une situation de handicap, une maladie ou des difficultés scolaires graves. Les modalités de formation et d'examen sont similaires à celles proposées au CAPA-SH.

Les deux certificats du CAPA-SH et du 2CA-SH sont réservés aux professeurs titulaires de l'Éducation nationale et se préparent en ESPE et à l'Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INS HEA) à Suresnes.

Il existe également des certificats délivrés par le ministère des Solidarités et de la Santé, ouverts à tous sous condition d'avoir le niveau de diplôme requis, permettant de travailler comme professeur auprès de jeunes déficients visuels ou auditifs, dans les établissements médico-éducatifs rattachés aux affaires sociales (instituts nationaux de jeunes sourds ; instituts nationaux de jeunes aveugles, etc.).

Quatre certificats d'aptitude à l'enseignement général et à l'enseignement spécialisé (technique ou musical) existent :

  • le CAPEJS (Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement des jeunes sourds) ;
  • le CAEGADV (Certificat d'aptitude à l'enseignement général pour aveugles et déficients visuels) ;
  • le CAFPETADV (Certificat d'aptitude aux fonctions de professeur d'enseignement technique aux aveugles et déficients visuels) ;
  • le CAEMADV (Certificat d'aptitude à l'enseignement musical des aveugles et des déficients visuels).

Ils peuvent être préparés en deux ou trois ans au Centre National de Formation pour les Enseignants intervenant auprès des jeunes Déficients Sensoriels (CNFEDS).

 

  • Où travaillent les enseignants spécialisés?

À l'école élémentaire, l'enseignement spécialisé intervient dans les ULIS (Unités localisées pour l'inclusion scolaire), ou dans le cadre du RASED, réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté.  

instituteur

Dans le secondaire, l'enseignant spécialisé travaille au sein des SEGPA, sections d'enseignement général et professionnel adapté, et des EREA, établissements régionaux d'enseignement adapté. Dans les CMPP, centres médico-psychopédagogiques, il s'occupe d'enfants présentant des retards mentaux et des troubles psychiques ou des difficultés liées au langage. Certains enseignants spécialisés interviennent à domicile pour enseigner aux enfants malades ou dans l'impossibilité de se déplacer. Ils dépendent alors des SESSAD, services d'éducation spéciale et de soins à domicile. Si l'enseignant est rattaché au secrétariat chargé des personnes handicapées du ministère de tutelle, il exerce son activité dans les établissements médico-éducatifs, dans les INJA (instituts nationaux de jeunes aveugles) ou les INJS (instituts nationaux de jeunes sourds). Le secteur associatif recrute également des professeurs de musique, d'enseignement technique ou général. Enfin, le milieu hospitalier essaye d'assurer une scolarité normale aux enfants malades et encourage l'enseignement lors des longs séjours à l'hôpital.

Voir la fiche détaillée

 

Directeur(trice) d'école

Le directeur d'école veille au bon fonctionnement de l'école maternelle ou élémentaire dont il a la responsabilité. Il répartit les élèves dans les classes en fonction de leur niveau, met en place le projet pédagogique de l'établissement et coordonne le travail des professeurs des écoles. Selon la taille de son école, il peut aussi être amené à faire la classe, à temps plein ou à temps partiel. Le directeur est avant tout un enseignant. Il transmet des savoirs, accompagne les élèves dans leurs apprentissages, épaule son équipe et monte des projets pédagogiques avec elle.directeur d'école

Faire circuler les nouveaux programmes, appliquer les directives ministérielles, réaliser les plannings des cantines ou des études, gérer un budget, veiller au respect des règles de sécurité lors des sorties. Ses nombreuses missions exigent une parfaite organisation.

  • Sa formation

Pour devenir directeur d'école, vous devez justifier de 3 années de service effectif en tant que professeur des écoles et vous inscrire sur une liste d'aptitude départementale.

Une commission d'entretien (composée de l'inspecteur d'académie ou son représentant, d'un inspecteur de l'Éducation nationale et d'un directeur d'école) émet un avis après étude du dossier et entretien avec le candidat. Les candidats exerçant déjà les fonctions de direction d'une école dans le cadre d'un intérim sont dispensés d'entretien.

Ensuite, les professeurs des écoles retenus suivent une formation de 3 semaines avant de se voir attribuer un poste de direction, puis une formation de 2 semaines une fois en poste.

On dénombre, à la rentrée 2017, 51 300 écoles maternelles et élémentaires publiques et privées. Chacun de ces établissements a besoin d'un directeur !

Voir la fiche détaillée

 

Directeur(trice) d'établissement

directeur d'école

Le directeur d'établissement peut être proviseur d'un lycée ou d'un lycée professionnel, principal d'un collège, ou responsable d'un établissement spécialisé (EREA, SEGPA, etc.). Véritable « pilote » chargé de la bonne marche de l'établissement, il peut être assisté dans les collèges et les lycées de taille importante d'un principal ou d'un proviseur adjoint. Le directeur d'établissement représente l'État et veille à la conduite de la politique pédagogique et éducative de son établissement, en concertation avec l'ensemble de la communauté éducative. Il assume dans sa fonction des tâches très variées : mettre en œuvre les dispositifs décidés au niveau national, superviser les professeurs, ordonner les dépenses, participer à différentes réunions (conseil d'administration, conseil de classe, etc.)...

  • Sa formation

L'accès aux fonctions de directeur d'établissement se fait notamment sur concours, de catégorie A, ouvert aux enseignants justifiant de cinq années d'ancienneté.

 

Travailler au collège ou au lycée

De la 6e à la Terminale, l'enseignement secondaire compte 7 niveaux scolaires et 2 grandes catégories d'établissements : les collèges et les lycées. Contrairement aux professeurs des écoles, qui sont polyvalents, les professeurs du Second degré sont le plus souvent spécialisés dans une discipline.

Professeur(e) d'enseignement général et technologique du second degré

Le professeur transmet aux jeunes des connaissances et des savoir-faire dans une discipline au sein d'un ou plusieurs collèges ou lycées. Il inscrit son action dans le projet pédagogique de ces établissements. Le but est d'aider les jeunes à développer leurs savoirs, leurs capacités de travail et leurs projets scolaires ou personnels.professeur de technologie

Le métier de professeur permet de rester au contact de la jeunesse. Il exige, de la part de celui qui l'exerce, beaucoup de pédagogie bien sûr, mais aussi du dynamisme, de l'autorité, ainsi que de la souplesse.

Malgré son haut niveau de connaissances, le professeur doit être capable de communiquer simplement avec les plus jeunes. Il est attentif à leurs progrès, à leurs besoins et éventuellement à leur comportement, qui peut parfois cacher de grandes détresses personnelles.

 

  • Sa formation

Vous pouvez vous inscrire aux différents concours du second degré (CAPES, CAPET, CAPLP) à partir de la première année d'études en vue de l'obtention d'un master (master MEEF mention « second degré » dans la matière d'enseignement souhaitée). En cas de réussite au concours (organisé en fin de M1), vous êtes nommé fonctionnaire-stagiaire et alternez durant un an formation pratique et théorique durant la deuxième année de master. La titularisation est soumise à l'obtention du diplôme. L'agrégation, qui permet également d'enseigner dans le second degré, ne peut être présentée qu'à partir de bac + 5.

Le CAPET et le CAPLP permettent de se consacrer à l'enseignement technologique et professionnel. Les étudiants qui souhaitent se consacrer à l'enseignement dans des établissements privés sous contrat doivent être titulaires du CAFEP. Les conditions d'admission sont similaires à celles du CAPES.

Leprofesseur nombre de postes offerts chaque année aux différents concours varie en fonction de la discipline. Ainsi pour la session 2017 du CAPES, 1 190 postes de professeurs d'anglais étaient à pourvoir, 100 de professeurs de philosophie ou encore 680 pour l'histoire-géographie. Un professeur certifié (concours du CAPES ou équivalent) enseigne dans les collèges et les lycées. Il assure de 18 à 20 heures de cours par semaine selon la discipline. Un professeur agrégé (concours de l'agrégation) enseigne principalement dans les lycées, les classes préparatoires ou les établissements d'enseignement supérieur. Il assure de 15 à 17 h de cours selon la discipline.

L'Île-de-France compte près de 20 % des 400 211 postes d'enseignants des collèges et lycées de l'Éducation nationale en 2016-2017: 34 849 à Versailles, 29 395 à Créteil, 11 861 à Paris.

Moins féminisé que le métier de professeur des écoles, l'enseignement du second degré compte tout de même 58,4 % de femmes.

Voir la fiche détaillée

 

Conseiller(ère) principal(e) d'éducation (CPE)

Le conseiller principal d'éducation (CPE) est un rouage essentiel de la vie des collèges et des lycées. Ses tâches sont multiples, et l'amènent à être en contact avec tous les acteurs de l'établissement scolaire (élèves, direction, enseignants, surveillants, etc.).

CPE

Le CPE doit d'abord veiller au bon fonctionnement de la vie scolaire hors-classe (assiduité des élèves, sécurité, bon déroulement de la pause déjeuner). Il travaille également en étroite collaboration avec les enseignants, l'assistant social, le directeur d'établissement et le conseiller d'orientation-psychologue (COP) pour repérer et accompagner les élèves en difficulté. Enfin, il a la charge d'animer la vie éducative de son collège ou de son lycée, comme les élections des délégués des élèves, ou la maison des lycéens.

 

  • Sa formation

La formation au métier de CPE est délivrée dans les ESPE, dans le cadre du master MEEF mention « encadrement éducatif ». Le recrutement se fait par concours (320 postes ont été offerts à la session 2017). Les lauréats reçus au concours effectuent un stage d'un an en établissement scolaire avant d'être titularisés.

Voir la fiche détaillée

 

Professeur(e) d'éducation physique et sportive

EPS

En poste au sein d'un collège, d'un lycée général et technologique ou d'un lycée professionnel, le professeur d'éducation physique et sportive (EPS), organise et dispense les cours de sport - gymnastique, athlétisme, basket, natation, etc. - aux élèves.

Pour mener à bien sa mission, le professeur d'EPS doit être en excellente condition physique. Polyvalent, il est capable de pratiquer et d'enseigner différents sports et maîtrise parfaitement les règles de ceux-ci. Par ailleurs doté de connaissances en biologie humaine et en psychologie, il sait adapter ses cours aux aptitudes et besoins des élèves.

Patient, il aide les élèves à surmonter leurs complexes ou leurs peurs, par exemple, lorsqu'ils doivent arpenter une poutre de 10 cm de large.

 

  • Sa formation

Pour enseigner le sport au sein de l'Éducation nationale, il faut être titulaire du CAPEPS ou de l'agrégation d'EPS.

professeur EPS

Vous pouvez vous inscrire au concours du CAPEPS au cours de la première année d'études en vue de l'obtention d'un master (master MEEF, mention « second degré »). Il est obligatoire d'être titulaire d'une licence STAPS ou d'un diplôme équivalent. En cas de réussite au concours, vous êtes nommé professeur d'éducation physique et sportive stagiaire pendant un an, avant d'être titularisé (sous condition que le diplôme à bac + 5 ait été obtenu).

Pour information, pour la session 2017, 800 postes ont été proposés au CAPEPS dans l'enseignement public. Par le système des mutations, le professeur peut être amené à changer de niveau d'enseignement, d'établissement, de ville ou d'académie. Dans les lycées professionnels, le poste de DDFPT (directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques, ex-chef de travaux) est accessible à des professeurs d'enseignement professionnel. Les postes de chef d'établissement ou d'inspecteur de l'Éducation nationale sont envisageables après plusieurs années d'expérience en préparant les concours adéquats. Les professeurs agrégés peuvent aussi se positionner sur des postes d'enseignants à l'université.

Voir la fiche détaillée

 

Formateur(trice) en CFA

Le formateur en CFA (Centre de formation d'apprentis), enseigne une ou plusieurs disciplines générales ou professionnelles à des apprentis âgés le plus souvent de 16 à 25 ans.

 

  • Sa formation

Il n'existe pas de concours pour devenir formateur. Il s'agit d'un recrutement effectué par chaque centre de formation : - pour les matières d'enseignement général, un diplôme de niveau bac + 3 est demandé dans la discipline à enseigner ; - pour l'enseignement professionnel, vous devez avoir un diplôme au moins équivalent au niveau que vous souhaitez enseigner en CFA (par exemple, avoir au

moins un BTS pour enseigner à des apprentis de BTS). Vous devez également justifier de plusieurs années d'expérience au sein d'entreprises et avoir encadré du personnel ou un apprenti.boulanger

Dans tous les cas, le formateur signe un contrat de droit privé avec l'établissement qui l'engage, précisant la durée du contrat, le nombre d'heures à effectuer, etc.

Au sein du CFA où il enseigne, le formateur peut évoluer vers un poste de responsable pédagogique ou d'encadrement.

Avec un bac + 3 ou un bac + 4, le formateur en CFA peut aussi se lancer dans les concours de professeur des écoles ou de professeur à l'Éducation nationale.

Dans les matières professionnelles, le formateur peut aussi retrouver un poste dans une entreprise correspondant à son métier de base.

En Île-de-France, les formateurs nouvellement recrutés peuvent suivre une formation pour obtenir une certification « formateur de l’alternance ». Ils apprennent alors la pédagogie de l'alternance, participent à des ateliers de réflexion et rédigent un mémoire sur leur pratique pédagogique.

Enseigner à l'université

On dénombre en France, à la rentrée 2017, 75 universités et 113 IUT. Du DUT au doctorat, on peut y préparer plusieurs milliers de diplômes habilités différents.

Enseignant(e)-chercheur(euse)

professeur université

L'enseignant-chercheur dispense des cours dans sa discipline - par exemple l'anglais, l'économie, le droit ou encore la psychologie - à des étudiants d'université. Parallèlement, il mène des recherches dans sa spécialité et diffuse ses résultats par le biais de publications ou de conférences.

La formation puis la recherche, ne peuvent aboutir qu'avec beaucoup de rigueur et d'honnêteté intellectuelle. Il faut savoir abandonner une piste si elle s'avère infondée et explorer de nouvelles voies.

Curieux de tout, l'enseignant-chercheur manifeste un intérêt développé pour la nouveauté.

Pédagogue et bon communiquant, il aime partager ses connaissances et ses travaux à travers ses cours, mais aussi en publiant des articles ou en donnant des conférences.

 

  • Sa formation

Pour devenir enseignant-chercheur, vous devez - après un master recherche (bac + 5) - préparer et soutenir une thèse de doctorat (bac + 8).

Votre thèse en poche, vous avez la possibilité de passer le concours de maître de conférences. Pour cela, il faut être inscrit sur une liste de qualification du Conseil national des universités (CNU). Pour obtenir cette qualification, il faut présenter un dossier très complet sur ses recherches puis être reçu au concours organisé par les établissements.

Pour vous présenter au concours de professeur des universités, grade le plus élevé, vous devez, en outre, obtenir une habilitation à diriger des recherches (HDR), également auprès du CNU.

En fonction des postes à pourvoir, des concours sont ouverts dans les universités. Les candidatures sont appréciées par des commissions de spécialistes et le conseil d'administration de l'université. Pour certaines disciplines (économie, gestion, droit), un concours d'agrégation est organisé.

professeur fac

Il n'est pas indispensable d'être thésard pour enseigner à l'université. Un doctorant peut assurer des cours comme ATER, attaché temporaire d'enseignement et de recherche. Un ATER assure 128 h de cours, 192 h de TD ou 288 h de TP par an et il est recruté par le président de l'université. Un doctorant titulaire d'une allocation de recherche peut également devenir moniteur. En plus de votre thèse, vous suivez alors une formation généraliste au métier d'enseignant-chercheur et des heures des heures de TD. Enfin, les professeurs agrégés ont également la possibilité de postuler sur des postes en université lors de leur demande de mutation.

L'enseignant-chercheur est rattaché aux grandes universités ou aux écoles supérieures. Il enseigne dans les UFR (unités de formation et de recherche) des universités, dans les IUT (instituts universitaires de technologie), les Écoles normales supérieures ou les écoles d'ingénieurs.

Côté recherches, l'enseignant dépend d'une université ou d'un institut de recherche comme le CNRS (Centre national de recherche scientifique).

En 2017, 2 028 postes d'enseignants-chercheurs (plus de 80 % de maîtres de conférences, ont été proposés par les établissements d'enseignement supérieur. Depuis quelques années, une réforme du recrutement et du statut des enseignants chercheurs est en débat. Il est question de faire évoluer les conditions de recrutement des enseignants-chercheurs, de revoir leur statut et progression de carrière, de repenser leur rémunération. Une fois titulaire, l'enseignant d'université peut demander sa mutation en fonction de ses travaux de recherche ou des postes vacants. Certains optent aussi pour des postes de chercheurs dans le secteur privé.

Voir la fiche détaillée

Enseigner en dehors de l'école

Parce qu'il est possible de se former tout au long de la vie dans le cadre d'une évolution professionnelle, de nombreux enseignants exercent également en dehors du cadre scolaire de la formation initiale.

Formateur(trice) d'adultes

Le formateur d'adultes organise et dispense des programmes de formation pour les salariés, les travailleurs indépendants et les demandeurs d'emploi.

Souple et pédagogue, le formateur sait se mette à la portée de chacun de ses stagiaires, quels que soient son niveau de formation, ses compétences professionnelles, son entreprise d'origine. Il n'est pas rare que le formateur d'adultes dispense ses enseignements directement dans l'entreprise qui emploie les salariés : il doit être mobile et doté de bonnes capacités d'adaptation.formateur

 

  • Sa formation

Pour débuter, vous devez généralement être titulaire au minimum d'un bac + 3, voire bac + 5, et avoir acquis une expérience professionnelle. On recense plus de 200 diplômes, dont certains universitaires et spécifiques à la formation, tels les licences (bac + 3) et les masters (bac + 5) mention sciences de l'éducation, psychologie ou sociologie. La licence pro métiers de la formation des jeunes et des adultes (université de Pau) s'adresse à des diplômés de niveau bac + 2.

Parmi les masters professionnels (bac + 5) menant aux fonctions de formateur, on peut citer le master pro et recherche parcours éducation et formation (Paris Descartes) ; parcours cadres et consultants en formation continue (Paris Descartes) ; parcours : Ingénierie pédagogique en formation d'adultes (IPFA, Nanterre).

Les organismes publics de formation (Cnam, Greta) emploient des formateurs d'adultes. Les organismes privés sont souvent spécialisés dans un domaine.

Les cabinets de conseil embauchent de préférence des consultants en formation.

Le formateur peut avoir une promotion de poste s'il intègre une direction des ressources humaines.

Voir la fiche détaillée

 

Enseignant(e) de musique et de danse

professeur de danse

Le professeur d'éducation musicale enseigne à des collégiens et à des lycéens. Quand il est professeur d'enseignement artistique, il est spécialisé soit dans la danse, soit dans l'enseignement d'un instrument de musique ou du chant. Il donne alors des cours à des élèves souhaitant pratiquer la danse ou la musique à titre amateur ou professionnel.

Le professeur de danse s'appuie sur ses connaissances en biologie humaine et en physiologie, tandis que le professeur de musique dispose d'un savoir sur l'histoire de la musique.

Le niveau des élèves étant très hétérogène, le professeur doit faire preuve de souplesse et s'adapter aux besoins de chacun.

L'enseignement de la musique et de la danse se fait au travers d'exercices que le professeur doit faire appliquer avec précision et régularité.

 

  • Sa formation

Les établissements du primaire recrutent les diplômés du DUMI, diplôme universitaire de musicien intervenant. Ce diplôme se prépare en 2 ans à l'université et est accessible aux titulaires d'un bac + 2. Vous pouvez préparer le diplôme d'État ou une licence en musicologie en même temps que le DUMI (il faut alors une année supplémentaire de formation).

Dans les écoles municipales de musique, les professeurs sont recrutés sur concours (catégorie B). Ces concours sont ouverts aux titulaires du diplôme d'État de professeur de musique ou d'un DUMI.

professeur de musique

Le diplôme d'État (DE) se prépare en deux ans dans les établissements habilités par le ministère de la Culture. L'accès au DE en formation initiale se fait sur concours, ouvert aux titulaires d'un diplôme national d'orientation professionnelle de musicien (DNOP) ou d'un diplôme d'études musicales (DEM), n'ayant pas interrompu leurs études musicales en formation initiale depuis deux ans. Après avis d'une commission, le directeur de l'établissement peut autoriser un candidat ne satisfaisant pas à cette condition de diplôme à se présenter au concours.

Pour enseigner la musique dans les collèges et les lycées, vous devez réussir le concours du CAPES ou de l'agrégation en éducation musicale et chant choral, accessible à partir de la première année de master MEEF mention « second degré », ou avec un diplôme de niveau bac + 5 pour l'agrégation. Pour la session 2017, 150 postes étaient à pourvoir au CAPES et 40 postes à l'agrégation.

Pour enseigner dans les établissements privés sous contrat, le CAFEP est obligatoire. Les conditions d'inscription au concours sont identiques à celle du CAPES.

Les professeurs enseignant dans les établissements de musique contrôlés par l'État sont recrutés sur concours (catégorie A) et doivent être titulaires du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur des écoles de musique. Le niveau technique exigé pour l'obtention de ce certificat est supérieur à celui du diplôme d'État.

Enfin, l'assistant territorial est recruté sur concours ouvert aux titulaires du DE ou du DUMI.

Les professeurs certifiés et agrégés enseignent dans les lycées et collèges de l'Éducation Nationale.

Les établissements privés sous contrat offrent des conditions de travail similaires à celles de l'Éducation nationale.

Les conservatoires nationaux de région et les écoles nationales de musique embauchent des professeurs et des assistants territoriaux.

La mairie de Paris propose quelques postes de professeurs de musique et recrute sur concours.

Voir la fiche détaillée

 

Enseignant(e) d'art

Dès l'école élémentaire dans certaines grandes villes, l'enseignant d'art est chargé de sensibiliser ses élèves aux créations artistiques classiques et contemporaines.

professeur arts

Dans les collèges et lycées, encadrant des classes de la 6e à la Terminale, le professeur d'arts plastiques alterne cours théoriques d'histoire de l'art et initiation à la pratique des techniques artistiques : dessin, peinture, sculpture, modelage, photographie, vidéo, image de synthèse. Pour les lycéens spécialisés en arts appliqués et les étudiants des écoles d'art, l'enseignement des techniques est intensifié, l'objectif étant de mener ces jeunes à des formations professionnelles couronnées de diplômes nationaux.

S'il est important d'être créatif et d'aimer l'art pour l'enseigner cette discipline, cela ne suffit pas : la connaissance des différents courants artistiques est également indispensable pour permettre des comparaisons, faciliter l'analyse des œuvres et la constitution d'une culture artistique chez les jeunes.

L'enseignant d'art doit, bien entendu, maîtriser de nombreuses techniques artistiques et les transmettre à ses élèves en s'appuyant sur ses ressources pédagogiques.

 

  • Sa formation

L'inscription aux concours de l'enseignement en collèges et lycées (CAPES, CAPET, CAPLP) est possible à partir de la première année de master (M1 master MEEF mention « second degré »). L'agrégation en arts plastiques ou arts appliqués nécessite d'être titulaire d'un bac + 5. Pour la session 2017 du Capes externe en arts plastiques, 200 postes étaient à pourvoir.

poterie

Pour enseigner dans les établissements privés sous contrat, le CAFEP est obligatoire. Les conditions d'admissions sont similaires à celles du CAPES.

Les professeurs des écoles d'art territoriales spécialisés en arts plastiques sont, eux aussi, recrutés par concours de « professeur territorial d'enseignement artistique ». Des assistants spécialisés en art plastique sont recrutés par les écoles d'art municipales ou gérées par des associations. Ils deviennent assistants territoriaux s'ils réussissent le concours d’« assistant territorial d'enseignement artistique ».

Les professeurs des écoles nationales d'art sont recrutés via le concours de « professeur des écoles nationales d'art » par le ministère de la Culture.

Les professeurs certifiés et agrégés enseignent dans les établissements dépendant du ministère de l'Éducation nationale ou les établissements privés sous contrat. En 2017, 130 postes de professeurs d'arts plastiques certifiés et 49 postes de professeurs d'arts plastiques et d'arts appliqués agrégés ont été proposés.

Les écoles d'art nationales, régionales ou territoriales recrutent des enseignants d'art à vocation plus technique. C'est aussi le cas des CFA d'arts graphiques ou d'artisanat d'art ainsi que des écoles d'art privées (sans contrat avec l'État).

Voir la fiche détaillée

Mes ressources utiles

ESPE de l'académie de Paris

10, rue Molitor, 75016 Paris, tél. 01 40 50 25 92

http://www.espe-paris.fr

 

ESPE de l'académie de Créteil

Rue Jean-Macé, 94380 Bonneuil-sur-Marne, tél. 01 49 56 37 16

http://espe.u-pec.fr

 

ESPE de l'académie de Versailles

5, rue Pasteur, 78100 Saint-Germain-en-Laye, tél. 01 30 87 47 00

http://www.espe-versailles.fr

 

Ministère de l'Éducation nationale

110, rue de Grenelle, 75357 Paris SP 07, tél. 01 55 55 10 10

http://www.education.gouv.fr

 

Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Innovation

1, rue Descartes, 75231 Paris cedex 05, tél. 01 55 55 90 90

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

 

Ministère de l'Agriculture, et de l’Alimentation

78, rue de Varenne, 75349 Paris 07 SP, tél. 01 49 55 49 55

http://agriculture.gouv.fr/

 

AFPA, Association nationale pour la formation professionnelle des adultes

3, rue Franklin, 93100 Montreuil, tél : 3936. Siège régional mais pas d’accueil du public.

http://www.afpa.fr

 

Métiers et secteurs

 

Concours, emplois et carrières

Fiches métiers, calendrier des examens, modalités des concours, évolution de carrière sont au programme de cette rubrique du site de l'Éducation nationale.

http://www.education.gouv.fr/pid3/concours-emplois-et-carrieres.html

 

Vousnousils

Ce portail à destination de la communauté éducative permet de découvrir des pratiques sur l'enseignement et de suivre l'actualité du monde de l'éducation. On y trouve également des ressources pédagogiques et des portraits.

http://www.vousnousils.fr

 

CNFPT, centre national de la fonction publique territoriale

Site officiel entièrement consacré à la fonction publique territoriale. Les concours et les résultats, des dossiers thématiques ou encore le répertoire des métiers territoriaux sont quelques-unes des rubriques à consulter. Le site donne accès aux dates de concours,

http://www.cnfpt.fr

 

Choix de formations - orientation

 

Educagri, site de l'enseignement agricole

Le site officiel d'information et de promotion des établissements publics d'enseignement agricole vous présente la diversité de l'enseignement agricole : secondaire, technique et supérieur. Au menu : description des diplômes, du secteur et nombreuses informations pour devenir enseignant. En prime : des liens vers les concours ou les manifestations liées à l'agriculture et à l'environnement.

http://www.educagri.fr

 

Centre inffo

Lieu de ressources sur la formation professionnelle continue, Centre INFFO présente sur son site l’ensemble des dispositifs dans ce domaine.

http://www.centre-inffo.fr

 

Eduscol, le portail national des professionnels de l'éducation

Eduscol est le site pédagogique du ministère de l’Éducation nationale. Toutes les informations officielles essentielles relatives à l’enseignement à l’école, au collège et au lycée y sont présentées.

http://eduscol.education.fr/

 

Trouver mon ESPE

Découvrez la cartographie nationale des ESPE. Elle vous permet d'effectuer une recherche par type de métiers et de disciplines dans le domaine de l'enseignement, de l'éducation et de la formation. Vous pourrez trouver le master MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) et l'ESPE qui correspond à votre recherche.

http://www.trouver-mon-espe.fr/

 

Écoles - organismes de formation

 

INSHEA, Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés

A consulter pour mieux connaître les activités d'un centre destiné à former des enseignants, des directeurs d'établissement et des inspecteurs, dans le domaine de l'adaptation et de l'intégration scolaire. Une rubrique présente l'ensemble des formations.

http://www.inshea.fr

 

CNED, Centre national d'enseignement à distance

Le Centre national d'enseignement à distance (CNED) dispense de la formation initiale et continue, ainsi que des formations à destination des demandeurs d'emploi et des préparations aux concours de la fonction publique. Le site présente les formations dispensées à distance ainsi que le campus électronique du CNED.

http://www.cned.fr

 

Réforme de la formation des enseignants

Une série d'articles sur les différents points de la réforme de la formation des enseignants sur le site du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid25366/acces-thematique.html?theme=263&subtheme=265

 

Emploi et recrutement

 

Système d'information et d'aide aux concours (professeur des écoles et du 2nd degré)

Portail officiel regroupant toutes les informations utiles pour ceux qui souhaitent s'inscrire aux différents concours de l'Éducation nationale.

http://www.devenirenseignant.gouv.fr/pid33963/se-reperer-dans-les-concours.html

 

Galaxie

Adresse indispensable pour les postulants aux postes de maîtres de conférences ou de professeurs d'université. C'est l'unique moyen de s'inscrire au recrutement.

https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/candidats.html

 

Centres d'initiation à l'enseignement supérieur (CIES) de Paris

Ce site vous informe sur le système du monitorat destiné aux doctorants. Le dossier de candidature est téléchargeable en ligne.

http://cies.3cfr.com

 

Actualités spécialisées

 

Le café pédagogique

Pour suivre l'actualité du secteur éducatif ou découvrir les problématiques actuelles du domaine.

http://www.cafepedagogique.net

Crédits photos

© skynesher © monkeybusinessimages © Johnny Greig © Ryan McVay © zoranm © vgajic © davidf © FatCamera © Sidekick © CasarsaGuru © Lordn © milanvirijevic © asiseeit © SolStock © andresr © air_images © Highwaystarz-Photography © Phil Boorman © Jack F © DGLimages