Construction, bâtiment et travaux publics

Façadier

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

2 100 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Façadier(ière) isolation thermique par l'extérieur
Façadier(ière)-enduiseur
Façadier(ière)-peintre
Ravaleur(euse)
Centres d'intérêt Travailler dehors Concevoir, fabriquer, construire

Description

En appliquant des enduits, le façadier entretient, protège et isole les surfaces extérieures des bâtiments.
Activités principales

Sur un chantier de construction ou de rénovation, le façadier est chargé de réaliser les revêtements extérieurs des bâtiments à l’aide d’enduit ou de mortier. En tant que façadier-itéiste, il peut également avoir la charge d’effectuer l’isolation thermique par l’extérieur (ITE).

Comment travaille-t-il ?

Le façadier commence par préparer son chantier : il installe des échafaudages et protège les différentes ouvertures extérieures. Lorsqu’il travaille sur un projet de rénovation, il peut également avoir à préparer la surface, à la nettoyer ou à réaliser des travaux d’imperméabilisation. Il peut également avoir à poser des plaques d’isolation extérieures, qu’il fixe en les collant ou à l’aide de chevilles. Il prépare ensuite son enduit dans une malaxeuse puis le projette sur la façade à l’aide d’une lance ou l’applique manuellement. Il doit ensuite rapidement le répartir et le lisser (talochage) ou le gratter avant qu’il ne sèche. Il peut ensuite appliquer de la peinture ou réaliser des éléments décoratifs.

Où exerce-t-il ?

Les façadiers sont employés principalement par des entreprises de peinture et ravalement (dont une majorité de PME). Ils peuvent également exercer en tant qu’intérimaires ou pour des entreprises spécialisées dans les enduits.

Compétences pour être Façadier

Qualités requises
Ouvert :

Le travail de revêtement de façade, en particulier sur des chantiers de construction neuve, est un travail d’équipe.

 

Patient :

L’activité de façadier n’est pas compatible avec les intempéries : l’humidité, la pluie ou le gel peuvent endommager les enduits. Le travail demande donc d’attendre que le temps soit sec.

 

Robuste :

Le façadier doit supporter le travail debout et en extérieur, ainsi qu’en hauteur. Il doit également se protéger contre la poussière et la nocivité des produits.

 

Savoir-faire

  • - Implanter une zone de chantier
  • - Sécuriser une zone de chantier
  • - Monter un échafaudage
  • - Régler la machine à projeter
  • - Enlever un ancien revêtement
  • - Nettoyer un support maçonné
  • - Réparer les supports maçonnés, les façades avec du ciment, du mortier, ...
  • - Appliquer des gammes de peintures, vernis, enduits ou laques
  • - Poser et fixer des revêtements
  • - Utiliser un engin nécessitant une habilitation
  • - Préparer un support à enduire
  • - Corriger un support à enduire
  • - Réaliser des joints de dilatation
  • - Réaliser des travaux simples de maçonnerie
  • - Préparer la peinture
  • - Poser et fixer des profilés, armatures, arrêtes de tableaux, cornières, ...
  • - Poser des matériaux isolants
  • - Poser des éléments d'étanchéité
  • - Récupérer et trier des déchets de décapage

Savoir

  • - Techniques de sablage
  • - Procédés de fixation collée
  • - Utilisation de matériel de nettoyage
  • - Machines à projeter
  • - Techniques de talochage
  • - Prise d'aplomb et de niveau
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Caractéristiques des enduits
  • - Caractéristiques des peintures
  • - Techniques de décapage thermique
  • - Décapage chimique
  • - Techniques d'hydrosablage
  • - Procédés de fixation mécanique
  • - Plates-formes élévatrices mobiles de personnes ou PEMP (CACES R 386)
  • - Montage, utilisation et démontage des échafaudages de pied (CACES R 408)
  • - Caractéristiques des coffrages
  • - Techniques d'entoilage
  • - Procédés d'étanchéité
  • - Passivation des ferrailles
  • - Techniques de maçonnerie
  • - Types d'isolation thermique
  • - Normes d'isolation phonique

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Façadier

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la réalisation et restauration de façades dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Façadier

Le métier de façadier est accessible avec un diplôme de niveau CAP.

Formation initiale

Pour devenir façadier, vous pouvez préparer en 2 ans après la classe de 3ème un CAP maçon, un CAP plâtrier-plaquiste, ou un CAP applicateur de revêtements. L’apprentissage des différentes techniques propres au métier se fait ensuite souvent directement sur les chantiers auprès de professionnels expérimentés.

Vous pouvez ensuite choisir de poursuivre vos études, en deux ans après le CAP (ou 3 ans après la 3ème), par un bac pro aménagement et finition du bâtiment.


Formation continue

Les professionnels en activité peuvent suivre des formations afin de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. A noter : les acteurs de la branche professionnelle ont créé deux certificats de qualification professionnelle (CQP) autour du métier de façadier. Il s’agit du CQP enduiseur façadier et du CQP façadier itéiste.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de canalisateur peuvent préparer le titre professionnel (TP) façadier-peintre, le CQP enduiseur façadier, ou le CQP façadier itéiste.
 

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1611

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier