Construction, bâtiment et travaux publics

Constructeur de routes

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 300 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Maçon(ne) Voiries et Réseaux Divers-VRD
Ouvrier(ière) en voiries
Centres d'intérêt Travailler dehors Concevoir, fabriquer, construire

Description

Le constructeur de routes réalise des travaux de construction et d’entretien des routes et des aménagements urbains (parkings, aérodromes, etc.).

 

Activités principales

Le constructeur de routes construit ou répare les chaussées (routes, pistes cyclables, couloirs de bus…), parkings, trottoirs ou autres aménagements urbains (équipements sportifs, aérodromes…) en posant différentes couches puis en appliquant divers revêtements.

Comment travaille-t-il ?

Lors de la construction d’une route neuve, le constructeur de routes intervient une fois les travaux de terrassement terminés. Il peut également avoir à réparer une chaussée endommagée : il enlève alors le revêtement existant et le remplace par un autre. Il commence par sécuriser le chantier en plaçant des panneaux, des feux temporaires de signalisation, des barrières ou des plots. Il peut avoir à poser des bordures et des caniveaux, effectuer des raccordements aux eaux usées ou pluviales, poser les réseaux de gaz et d’électricité et les raccorder, ou encore installer du mobilier urbain. Sur la chaussée, il pose différentes couches (de base, de liaison, de finition) puis applique divers revêtements (béton, bitume, asphalte, gravillons...). Il utilise pour ces travaux des engins tels qu’une minipelle, un compacteur, une nivelleuse, un gravilloneur, etc.

Où exerce-t-il ?

Les constructeurs de routes travaillent pour des entreprises de travaux publics, spécialisées dans la construction de routes, la rénovation de voieries ou l’aménagement urbain. Le secteur compte quelques grands groupes et une majorité de sociétés artisanales.

Compétences pour être Constructeur de routes

Qualités requises
Ouvert :

Le constructeur de routes travaille en équipe, sous l’autorité d’un chef d’équipe ou de chantier. Il doit savoir faire preuve d’autonomie tout en sachant respecter les consignes et les règles de sécurité.

 

Solide :

Bien que très mécanisé, le métier fait encore appel à beaucoup de savoir-faire manuels. Il s’exerce en extérieur et parfois de nuit.

 

Adaptable :

Chaque chantier est unique : le constructeur de route doit être capable de s’adapter à la diversité des situations, aux contraintes du terrain, ou aux conditions météorologiques.

 

Savoir-faire

  • - Sécuriser le chantier et ses abords (signalisation, balisage, déviations, ...) et établir les modalités de rotation des engins selon les contraintes du terrain
  • - Positionner des repères d'ouvrages sur un chantier
  • - Réaliser des travaux de terrassement, de fondations
  • - Implanter des pavés ou des dalles
  • - Poser des éléments de voirie
  • - Remblayer l'excavation et compacter les tranchées
  • - Appliquer les couches d'assises de chaussée
  • - Compacter les couches d'assises de chaussée
  • - Répandre les granulats, les gravillons ou les déblayer
  • - Appliquer un revêtement de piste d'aéroport
  • - Régler des couches de revêtement de piste d'aéroport
  • - Régler des couches de revêtement de sols sportifs
  • - Poser des couches de revêtement de sols sportifs
  • - Utiliser un engin nécessitant une habilitation
  • - Maçonner des éléments de voirie et d'aménagements urbains
  • - Surveiller et ajuster le réglage d'un engin de revêtement
  • - Entretenir des équipements de voies ferrées
  • - Poser des équipements de voies ferrées
  • - Poser des panneaux de signalisation routière
  • - Réaliser des marquages de signalisation au sol
  • - Installer des rails et des glissières de sécurité routière
  • - Poser les gouttières, chéneaux et tuyaux de descente
  • - Installer des regards préfabriqués
  • - Installer des gaines et câblages

Savoir

  • - Aménagement urbain
  • - Techniques de jointement
  • - Techniques de coulage du béton
  • - Techniques d'application d'enrobés
  • - Caractéristiques des enrobés
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Guidage d'engins de chantier
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Engin de terrassement mécanisé
  • - Utilisation d'outils manuels de terrassement
  • - Utilisation d'appareils de mesure topographique
  • - Techniques de traçage
  • - Caractéristiques des infrastructures aéroportuaires (pistes d'atterrissage, ...)
  • - Engins de finition à déplacement lent (CACES R 372-5)
  • - Techniques de maçonnerie
  • - Techniques de peinture

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Constructeur de routes

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la construction de routes et voies dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Constructeur de routes

Le métier de constructeur de routes est accessible avec un diplôme de niveau CAP.

Formation initiale

Vous pouvez devenir constructeur de routes avec un CAP constructeur de routes, qui se prépare en 2 ans après la 3ème.

Le bac professionnel travaux publics, en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après un CAP du secteur, vous permet d’exercer des fonctions d’ouvrier qualifié et d’accéder après quelques années d’expérience à des postes à responsabilité.
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former afin de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. En partenariat avec leur entreprise, les salariés justifiant d’au moins trois ans d’expérience dans le métier peuvent également faire attester leurs compétences en préparant le certificat de qualification professionnelle (CQP) constructeur en voirie urbaine et réseaux.

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, pour devenir constructeur de routes, on pourra préparer le titre professionnel (TP) maçon en voirie et réseaux divers ou le CAP constructeur de routes.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1702

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier