Agriculture et pêche, espaces naturels et espaces verts, soins aux animaux

Conseiller agricole

Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Salaire moyen

1 800€ bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Conseiller(ère) d'agriculture
Conseiller(ère) d’entreprise agricole
Conseiller(ère) en production végétale
Conseiller(ère) en agro-ressources
Conseiller(ère) d’entreprise agricole
Centres d'intérêt Manier les chiffres, les données Rechercher, traiter, analyser l'information Aider, conseiller, accompagner

Description

Conseils sur les investissements, le choix de cultures, de semences, ou de traitements phytosanitaires… : le conseiller agricole aide les agriculteurs à gérer au mieux leurs exploitations.

 

Activités principales

Le conseiller agricole aide les agriculteurs à prendre des décisions sur des investissements, sur le choix de semences, de cultures ou encore de bétail. Il travaille en collaboration avec les centres de recherche agricole pour tenir les exploitants informés des études abouties.

Comment travaille-t-il ?

Le rôle de conseil du conseiller agricole commence par l'observation et l'analyse du fonctionnement de l'exploitation dont il s'occupe. Lors de l’installation d’un jeune agriculteur ou pour venir en soutien à un agriculteur en difficulté, par exemple, il propose et chiffre un projet de développement à l'exploitant agricole. Il établit ensuite un planning de mise en œuvre. Il est également amené à donner des conseils techniques spécifiques (choix de modes culturaux, traitements phytosanitaires à appliquer, prévention des pollutions, débouchés commerciaux…) en s’appuyant sur les résultats d’études ou d’enquêtes nationales ou locales. Pour atteindre les objectifs fixés, le conseiller agricole peut éventuellement faire appel à un conseiller agricole spécialisé dans un domaine, le bétail par exemple. Il gère parfois des projets sur toute une région.

Où exerce-t-il ?

Les conseillers agricoles sont employés principalement par les chambres d'agriculture. Des débouchés existent également auprès des organisations professionnelles agricoles, des coopératives ou des associations agricoles. L’agriculture est présente en Île-de-France : bien que fortement urbanisé, son territoire est couvert par plus de 500 000 hectares de surface agricole utile (SAU) et héberge une population agricole de près de 11 000 personnes !

Compétences pour être Conseiller agricole

Qualités requises
Attentif :

De grandes qualités d'écoute sont indispensables, pour mieux comprendre et résoudre les difficultés rencontrées par les exploitants.

 

Logique :

Le conseiller agricole sait analyser rapidement les données saisies pendant ses recherches.

 

Efficace :

Les solutions qu'il recommande sont claires et simples.

 

Savoir-faire

  • - Déterminer des besoins en financement
  • - Analyser les résultats d'une expérimentation
  • - Mettre en place des actions correctives et préventives
  • - Identifier une anomalie de réaction ou développement d'une exploitation agricole
  • - Concevoir un plan d'action de projet
  • - Planifier les étapes d'un projet
  • - Concevoir les solutions technico-économiques (reprise d'exploitation, reconversion, ...) adaptées aux problématiques d'un site de production (environnement, pollution, rendements, ...)
  • - Établir un compte rendu d'analyse
  • - Concevoir des procédures de tests

Savoir

  • - Typologie des risques environnementaux et sanitaires
  • - Normes environnementales
  • - Caractéristiques des écosystèmes
  • - Écologie
  • - Pisciculture
  • - Agriculture biologique
  • - Techniques culturales
  • - Production animale
  • - Droit rural
  • - Droit forestier
  • - Fiscalité
  • - Veille informationnelle
  • - Gestion comptable
  • - Gestion administrative
  • - Logiciels de gestion de base de données

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Conseiller agricole

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du conseil et assistance technique en agriculture dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Conseiller agricole

Pour accéder au métier de conseiller agricole, il est nécessaire de détenir au minimum un diplôme de niveau bac + 2.

Formation initiale

Après un bac S ou STAV, vous pouvez notamment obtenir l'un des BTSA suivants : analyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole ; agronomie-production végétale ; production horticole ; ou productions animales.

Toutefois, la majorité des postes sont occupés par les titulaires d’un diplôme d'ingénieur agronome, d'ingénieur agricole ou d'ingénieur des techniques agricoles. En Île-de-France, on peut citer le diplôme d’ingénieur AgroParitech ou le diplôme d’ingénieur en agronomie et agro-industrie d’UniLaSalle. Selon les établissements, le cursus se déroule en 5 ans après le baccalauréat (bac S, ES spécialité maths, STAV, ST2D ou STL), ou en 3 ans après une classe prépa (BCPST,TB) ou un DUT, BTS, BTSA ou une licence professionnelle dans le domaine des sciences du vivant.  

Formation continue

La formation continue offre des possibilités de perfectionnement pour les professionnels en activité. Il existe notamment plusieurs certificats de spécialisation (CS), tel le CS conduite de productions en agriculture biologique et commercialisation. 

Le BTSA analyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole, ainsi que certains cursus menant au diplôme d’ingénieur sont également accessibles par la voie de la formation continue. On citera également le certificat de compétence conseil spécialisé des organismes de la filière agricole proposé par le conservatoire national des arts et métiers (Cnam).


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=A1301

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier