Transport et logistique

Conducteur de train

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Salarié assimilé fonctionnaire
Salaire moyen

3 700 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Agent(e) de conduite du réseau ferré
Conducteur(rice) du réseau ferré urbain
Responsable d'équipe d'agents de conduite du réseau ferré
Responsable traction réseau ferré
Centres d'intérêt Faire un travail minutieux précis

Description

Le conducteur de train pilote un engin sur rails dans le but d’acheminer des voyageurs ou des marchandises.

 

Activités principales

Le conducteur de train, s'il n'a pas à se préoccuper de la direction à suivre de son véhicule, doit en revanche contrôler sa vitesse en permanence. Objectif : assurer le maximum de sécurité, ménager le confort des passagers et respecter les horaires. C'est aussi au conducteur de train de contrôler le bon fonctionnement de son véhicule avant son départ et d'assurer la sécurité des voyageurs.

Comment travaille-t-il ?

Avant de prendre les commandes, le conducteur de train vérifie sa feuille de route : la vitesse à respecter, les distances de freinage calculées en fonction de la charge du train et de l'heure d'arrivée. Pour ajuster sa vitesse, le conducteur de train dispose d'un arsenal de voyants, d'alarmes et d'appareils de mesure. Il doit aussi tenir compte de la signalétique extérieure, qui le renseigne sur d'éventuels obstacles, sur le profil de la ligne et les conditions atmosphériques.

Le conducteur de train assure des lignes régulières, mais peut être réquisitionné, à l'improviste, pour acheminer des trains supplémentaires, programmés au dernier moment.

En cas d'incident, le conducteur de train doit alerter les secours et, si besoin, assurer la protection des passagers et des voies.

Où exerce-t-il ?

Salarié de la SNCF (Société nationale des chemins de fer français), le conducteur de train est seul dans sa cabine de train durant toute la durée de son service.

La SNCF emploie actuellement 14 000 conducteurs de trains.

A noter : Afin de préparer l'ouverture progressive à la concurrence du transport ferroviaire en France, la SNCF a été scindée en 1997 en deux entités : SNCF Réseau, qui gère les rails et SNCF Mobilités, qui exploite les trains. A terme des opérateurs privés pourront exploiter leurs trains sur le réseau ferroviaire français selon les directives européennes. Cette ouverture existe déjà pour le fret.

Compétences pour être Conducteur de train

Qualités requises
Réactif :

La conduite d'un train est soumise au respect de très nombreux signaux d'alarme. Le conducteur est en état d'alerte permanent.

Consciencieux :

Seul aux commandes, le conducteur de train a en charge la sécurité de l'ensemble des passagers.

Vigilant :

Même si son parcours est planifié, le conducteur de train doit être prudent et surveiller les éventuels objets ou débris qui traînent parfois sur les rails.

 

Disponible :

Il travaille par roulement, de jour comme de nuit, les week-ends et jours fériés.

Savoir-faire

  • - Collecter les informations du transport sur rail et contrôler la présence de la documentation technique à bord
  • - Procéder aux vérifications de sécurité d'un véhicule
  • - Conduire le véhicule sur rails en fonction de la signalisation, des horaires, des arrêts définis
  • - Déclencher les mesures d'urgence en cas d'incident
  • - Réaliser un suivi d'activité
  • - Réaliser des actions de communication interne
  • - Réaliser des déplacements ferroviaires en zone internationale
  • - Réaliser des déplacements ferroviaires en zone nationale
  • - Réaliser des déplacements ferroviaires en zone périmètre restreint
  • - Réaliser des déplacements ferroviaires en zone régionale
  • - Réaliser des déplacements ferroviaires en zone urbaine/interurbaine
  • - Conduire un engin ferroviaire spécialisé (locotracteur, remiseur, etc.)
  • - Conduire un train de marchandises
  • - Conduire un Train Grande Vitesse
  • - Conduire un train rapide, express voyageurs
  • - Contrôler la montée/descente en sécurité de voyageurs (commande automatique des portes, etc.)
  • - Informer des voyageurs sur les causes et les conditions d'arrêt en cas d'incident
  • - Manœuvrer sur des lignes particulières (chantier, zone de stationnement, site de maintenance)
  • - Entretenir des équipements
  • - Assurer une maintenance de premier niveau

Savoir

  • - Procédures techniques de conduite sur réseau ferré
  • - Code de circulation ferroviaire
  • - Règles de sécurité ferroviaire
  • - Mécanique
  • - Électrotechnique

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Conducteur de train

A la SNCF, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

Conducteur élève
1 800 €

Conducteur de manœuvre et de tramway
1 950 € à 2 860 €

Conducteur de ligne / Conductrice de ligne
2 340 € à 3 900 €

Cadre transport traction
2 600 € à 4 700 €

(Ces salaires sont donnés en brut)

Emploi

La SNCF recrute régulièrement de nouveaux conducteurs.

Les offres d’emploi :

https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche?lieux=11R&motsCles=N4301&offresPartenaires=true&rayon=10&tri=0

Choisir ma formation pour devenir Conducteur de train

Pour être embauché à la SNCF, vous devez être titulaire au minimum d’un CAP mais un bac professionnel dans les domaines électrique, électrotechnique, électronique, mécanique est apprécié.

Formation initiale

Vous préparez en 2 ans après la classe de 3e un CAP de préférence technique, (électrique, électronique, électrotechnique ou mécanique). Vous pouvez ensuite envisager un bac professionnel en 2 ans dans une même spécialité (ou en 3 ans après une classe de 3e).

Formation interne

La SNCF vous recrute sur CV et dossier, après une visite médicale, des tests de connaissances et psychotechniques ainsi qu’un entretien de motivation.

Ensuite, vous suivez une formation interne rémunérée de 12 mois qui alterne cours théoriques en centre de formation et stages pratiques.  Cette formation est validée par une évaluation professionnelle à l’issue de laquelle vous est attribué le diplôme de conduite de trains.

Au cours de votre carrière, la préparation aux différents examens destinés à gravir les échelons est également assurée par la SNCF.

Pour conduire des TGV (trains à grande vitesse), vous devez avoir obtenu le titre de conducteur principal. Seuls les conducteurs très expérimentés y parviennent (après réussite d'un examen final).

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=N4301

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier