Industrie

Chef de projet sites et sols pollués

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 800 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Chef(fe) de projet modélisation polluants
Chef(fe) de projet travaux de dépollution
Ingénieur(e) dépollution
Ingénieur(e) environnement spécialisé en dépollution
Centres d'intérêt Diriger, manager, décider Organiser, planifier, gérer

Description

Le chef de projet sites et sols pollués met son expertise au service de la réhabilitation des sols contaminés par des activités industrielles ou minières.
Activités principales

Le chef de projet sites et sols pollués est un expert de la remédiation, ou réhabilitation, des sols et des eaux contaminés par une activité industrielle ou minière. Il peut intervenir au moment d’une reprise ou cessation d’activité, ou en cours d’exploitation si une pollution est détectée. Maîtrisant parfaitement les différentes techniques de décontamination, il est l’interlocuteur des différentes parties-prenantes et l’animateur des équipes travaillant autour de chaque projet de dépollution.

Comment travaille-t-il ?

Le chef de projet sites et sols pollués commence par établir un diagnostic environnemental. Par l’étude des données historiques du site, ainsi que par des prélèvements et analyses de terrain (sondages, échantillonnages… souvent effectués par des techniciens), il évalue la nature et quantifie les polluants présents dans le sol, les eaux souterraines et l’air. Sur la base de ce diagnostic, il propose des solutions appropriées en tenant compte de la législation environnementale en vigueur. Il peut ainsi préconiser une extraction des sols pollués qui seront traités hors-site ou sur site par des procédés thermiques, chimiques ou de remédiation biologique, ou un traitement direct faisant appel au confinement, à des procédés chimiques ou à l’utilisation de plantes dépolluantes. Sur la base de la solution choisie, il établit un  budget et conçoit les étapes du chantier de dépollution. Enfin, il assure l’encadrement et le suivi des équipes en charge des travaux qu’il aura préconisé.

Où exerce-t-il ?

Les bureaux d'études ou sociétés de conseil et d'ingénierie en environnement, principaux employeurs des chefs de projet sites et sols pollués, sont ouverts aux candidatures de jeunes diplômés. Des opportunités existent également, après quelques années d’expériences, dans les grandes industries de la chimie, des mines, du pétrole… disposant d'un département HSE (hygiène-sécurité-environnement), ainsi que dans certains organismes publics comme le BRGM (Bureau de recherche géologique minière), l'Ineris (Institut national de l'environnement industriel et des risques) ou le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment).

Compétences pour être Chef de projet sites et sols pollués

Qualités requises
Polyvalent :

Le chef de projet sites et sols pollués doit posséder des connaissances multidisciplinaires en géologie, hydrologie, physique, chimie, toxicologie, écologie… ainsi qu’une bonne maîtrise de l’anglais technique.

 

Ouvert :

Le métier amène à être en relation avec des interlocuteurs multiples : entreprises clientes, riverains, collectivités, administrations, techniciens, entreprises sous-traitantes… Aussi le chef de projet sites et sols pollués doit-il avoir des capacités à la fois commerciales, managériales et de négociation.

 

Curieux :

La réglementation environnementale ainsi que les normes de qualité des sols, de l’air ou des eaux peuvent évoluer rapidement : un travail de veille constante est nécessaire.

 

Savoir-faire

  • - Construire un plan d'action QSE
  • - Concevoir un système de management Qualité Sécurité Environnement (QSE)
  • - Mettre en place des procédures qualité
  • - Contrôler l'application de procédures Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE)
  • - Former à une démarche Hygiène, Sécurité et Environnement (HSE)
  • - Promouvoir des procédures Hygiène, Sécurité et Environnement (HSE)
  • - Effectuer des opérations de contrôle de conformité
  • - Analyser un dysfonctionnement ou une non-conformité
  • - Déterminer les causes de dysfonctionnements
  • - Déterminer des actions correctives
  • - Déterminer les évolutions et améliorations d'une démarche qualité
  • - Contrôler des données qualité
  • - Apporter un appui technique aux services qualité, maintenance, méthodes
  • - Préconiser des méthodes et outils de gestion des risques
  • - Contrôler la réalisation d'une prestation
  • - Négocier un contrat
  • - Sélectionner des fournisseurs, sous-traitants, prestataires
  • - Sélectionner des filières de traitement de déchets (industriels, spéciaux, ...)
  • - Vérifier l'état de conformité réglementaire d'un équipement
  • - Piloter un projet
  • - Coordonner l'activité d'une équipe
  • - Diriger un service, une structure

Savoir

  • - Chimie
  • - Toxicologie
  • - Ergonomie
  • - Écologie
  • - Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE)
  • - Normes environnementales
  • - Réglementation des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement
  • - Réglementation du transport de matières et produits dangereux
  • - Techniques de protection et de prévention des pollutions
  • - Caractéristiques des équipements de protection
  • - Réglementation sécurité incendie
  • - Analyse des risques
  • - Audit interne
  • - Techniques pédagogiques
  • - Progiciels de Gestion Intégrée (PGI) / Enterprise Resource Planning (ERP)
  • - Outils bureautiques
  • - Démarche d'amélioration continue
  • - Sécurité du travail
  • - Hygiène industrielle
  • - Système de Management Environnement (SME)
  • - Gestion des risques (Risk Management)
  • - Gestion des risques biologiques
  • - Gestion des risques chimiques
  • - Radioprotection
  • - Protection des biens
  • - Protection des personnes
  • - Système de Management de la Qualité (SMQ)
  • - Qualité, Sécurité Environnement (QSE)
  • - Procédures de maintenance
  • - Techniques de traitement des eaux
  • - Procédures de retraitement des déchets
  • - Gestion de projet
  • - Gestion budgétaire
  • - Management

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Chef de projet sites et sols pollués

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Chef de projet sites et sols pollués

L’accès au métier de chef de projet sites et sols pollués demande à être titulaire d’un diplôme de niveau bac + 5.

Formation initiale

Pour devenir chef de projet sites et sols pollués, vous pouvez préparer un titre d’ingénieur, dans une école d’ingénieur généraliste (INSA, Arts et Métiers ParisTech, écoles des Mines, etc.) ou spécialisée (ENSIC, EOST, UniLaSalle, ENSG,etc.).

L’accès se fait directement après le baccalauréat (bac S de préférence) dans les écoles disposant d’une classe préparatoire intégrée (5 ans jusqu’au diplôme d’ingénieur) ou après une classe préparatoire (MP, PC, PSI ou TSI) pour les écoles recrutant après une prépa  (2 ans, puis 3 années en école d’ingénieur).

Vous pouvez également opter pour un master, dans les domaines de la géologie, de l’hydrologie, de la gestion des risques ou des techniques de l’environnement. Le cursus se déroule en deux ans, après une licence scientifique (de préférence avec une dominante en chimie). On peut citer par exemple le master gestion et traitement des eaux, des sols et des déchets proposé par l’école des Ponts ParisTech (accessible après une première année de master).

Il est possible de compléter sa formation, en un an après le diplôme d’ingénieur ou de master, par un mastère spécialisé. L’Insa Rouen propose par exemple un mastère spécialisé chef de projet en réhabilitation environnementale et industrielle.


Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former au cours de leurs carrière afin d’acquérir de nouvelles compétences, de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de chef de projet sites et sols pollués peuvent candidater, sous réserve d’avoir les préalables de formation et ou d’expérience/requis, à un mastère spécialisé du domaine de l’environnement.  Certains masters universitaires ou parcours d’ingénieur sont également ouverts à la voie de la formation continue.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H1302

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier