Installation et maintenance

Carrossier

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 000 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Ouvrier(ère) finition carrosserie
Réparateur(trice) en carrosserie
Tôlier(ère)-carrossier(ère)
Centres d'intérêt Faire fonctionner

Description

Entre les mains du carrossier, les voitures accidentées ou endommagées retrouvent la forme !

 

Activités principales

Le carrossier réparateur répare ou remplace les tôles froissées des véhicules endommagés et remet en place les structures des châssis accidentés. Le carrossier-peintre est ensuite chargé d’effectuer les finitions et les peintures. Les deux fonctions sont souvent exercées par une même personne.

Comment travaille-t-il ?

Le carrossier réparateur commence par estimer l'importance du choc subi et réalise un diagnostic des réparations nécessaires. Il examine également le dossier fourni par les compagnies d’assurance et les experts automobiles. Il débute ensuite la réparation en s’appuyant sur des outils de haute technologie : bancs de mesure pour surélever les véhicules, rayons ou boîtiers laser. Il démonte les éléments à réparer ou à remplacer (en tenant compte des circuits électriques et électroniques présents dans les éléments), soude les pièces de rechange, redresse les bosses et le châssis. Le carrossier-peintre prend ensuite le relai : il ponce les éléments, bouche les rayures avec du mastic, puis prépare et applique la peinture au pistolet.

Où exerce-t-il ?

Les carrossiers travaillent dans les garages multiservices effectuant divers travaux (tôlerie, peinture, mécanique). Les ateliers spécialisés en carrosserie-peinture, qui comptent généralement 2 ou 3 ouvriers, offrent également des opportunités d’embauche. L’enquête besoins en main d’œuvre (BMO) 2019 de Pôle emploi recense environ 680 projets de recrutement de carrossiers automobiles en Île-de-France dont près de 85 % sont jugés difficiles à pourvoir.

Compétences pour être Carrossier

Qualités requises
Minutieux :

Il faut avoir le souci du détail, le sens de l'observation, et être précis dans ses gestes pour détecter les imperfections et réaliser un travail de qualité.

 

Vigilant :

Le respect des normes de sécurité des constructeurs fait porter de lourdes responsabilités au carrossier réparateur.

 

Ouvert :

Les contacts avec la clientèle sont de plus en plus fréquents ce qui demande sourire et patience.


 

Savoir-faire

  • - Identifier l'intervention à partir de l'ordre de réparation ou des indications de l'expert mandaté, du client
  • - Réaliser la dépose/pose et le réglage des éléments amovibles de carrosserie, des équipements, des fermetures et des garnissages
  • - Contrôler la géométrie des châssis, coques, berceaux et redresser les éléments de carrosserie déformés ou les remplacer
  • - Remplacer les vitres ou réparer les impacts et fissures
  • - Préparer les surfaces avant peinture du véhicule
  • - Doser, adapter les tons des peintures et des laques de finition au véhicule (références d'origine, vieillissement, effets visés) et les appliquer
  • - Renseigner les supports de suivi d'intervention et transmettre les informations au service concerné
  • - Entretenir un poste de travail
  • - Réparer ou réaliser des finitions sur aluminium
  • - Réparer ou réaliser des finitions sur matériaux composites
  • - Réparer ou réaliser des finitions sur matériaux de synthèse
  • - Réparer ou réaliser des finitions sur zinc
  • - Recycler un produit ou un élément récupéré
  • - Planifier une intervention
  • - Évaluer les coûts d'une prestation
  • - Établir un devis d'intervention
  • - Évaluer les délais d'une prestation

Savoir

  • - Maintenance de véhicules
  • - Techniques de soudure
  • - Électricité automobile
  • - Mécanique automobile
  • - Techniques de peinture
  • - Règles de manipulation de produits toxiques
  • - Caractéristiques des peintures
  • - Caractéristiques des solvants
  • - Caractéristiques des enduits
  • - Caractéristiques des colles
  • - Équipements de contrôle de géométrie (marbre, pont de mesure, ...)
  • - Équipement de redressage de carrosserie
  • - Procédés de brasage
  • - Utilisation de matériel de levage
  • - Appareil de réglage d'optique
  • - Règles de sécurité
  • - Tôlerie
  • - Logiciels de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)
  • - Procédures de retraitement des déchets
  • - Chiffrage/calcul de coût

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Carrossier

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la réparation de carrosserie dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Carrossier

Le métier de carrossier est accessible avec un diplôme de niveau CAP.

Formation initiale

Vous pouvez accéder au métier de carrossier avec un CAP réparation des carrosseries, un CAP peinture en carrosserie ou un CAP construction des carrosseries. Accessibles après la 3ème, ils se préparent en 2 ans en CFA (centre de formation d’apprentis) ou en lycée professionnel.

Le bac professionnel (construction des carrosseries ou réparation des carrosseries) est néanmoins le diplôme le plus demandé des employeurs. Il se prépare 3 ans après la 3ème, ou en 2 ans après un CAP du secteur.

Après un bac professionnel construction des carrosseries ou réparation des carrosseries (et un bon dossier), ou après un bac STI2D, le BTS conception et réalisation de carrosseries permet d'accéder en 2 ans au métier de technicien collaborateur d'ingénieur. Ce dernier intervient dans la conception, la réalisation et l'industrialisation du modèle ainsi que dans l'organisation et la gestion de la production.
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former afin de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. En partenariat avec leur entreprise, ils peuvent notamment préparer un des certificats de qualification professionnelle (CQP) mis en place par la branche des services de l’automobile. Dans le domaine de la carrosserie – peinture, il existe le CQP carrossier peintre, le CQP tôlier et le CQP peintre.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de carrossier pourront préparer le CAP réparation des carrosseries, le titre professionnel (TP) carrossier réparateur, le CAP peinture en carrosserie, le titre professionnel (TP) peintre en carrosserie, ou le bac professionnel réparation des carrosseries.
 

Pour aller plus loin, consultez la liste des certifications nationales (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=I1606

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier