Construction, bâtiment et travaux publics

Canalisateur

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 000 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Maçon(ne) Voiries et Réseaux Divers-VRD
Ouvrier(ière) en voiries
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire

Description

Le canalisateur pose et entretient les canalisations d’eau pour les collectivités ou les particuliers.
Activités principales

Le canalisateur pose et entretient les canalisations d’eau et leurs accessoires (vannes, collecteurs…). Il participe à l’aménagement des réseaux d’eau potable, depuis le réservoir ou le château d’eau jusqu’au lieu de consommation final, mais aussi des réseaux d’eaux usées ou d’eaux pluviales.

Comment travaille-t-il ?

Le canalisateur commence par sécuriser le chantier en posant des barrières, plots ou panneaux de signalisation. Il repère ensuite, par des observations et l’étude de plans, les réseaux existants (gaz, électricité) et les signale par un marquage sur la chaussée afin d’éviter de les endommager pendant les travaux. Il surveille ensuite le creusement de la chaussée par un engin de terrassement afin d’obtenir une tranchée de la bonne largeur, profondeur et inclinaison. Il termine de creuser la tranchée à la main, puis effectue un lit de pose (avec du gravier ou des gravillons par exemple) sur lequel seront posées les canalisations. Il assemble ensuite les tuyaux (en fonte, en grès, en PVC, etc.), en veillant à leur bonne orientation et inclinaison avec un laser. Il effectue les raccordements, construit des regards pour l’eau de pluie le cas échéant… Il peut aussi avoir à vérifier la résistance des tuyaux à la pression de l’eau ou à tester leur étanchéité. Une fois la pose des canalisations terminée, il remblaie la tranchée et remet en état la chaussée ou le trottoir.

Où exerce-t-il ?

Les canalisateurs peuvent travailler pour des entreprises spécialisées dans la pose de canalisations ou pour des entreprises généralistes des travaux publics. Des débouchés existent également auprès des collectivités territoriales ou des concessionnaires ou exploitants de réseaux d’eau ou de systèmes de traitement des eaux (stations d’épuration, réservoirs d’eau, etc.). En Île-de-France, les chantiers associés au projet du Grand Paris offrent des perspectives d’emploi favorables pour le métier de canalisateur.

Compétences pour être Canalisateur

Qualités requises
Ouvert :

Le canalisateur travaille en équipe, sous l’autorité d’un chef d’équipe ou de chantier. Il doit savoir faire preuve d’autonomie tout en sachant respecter les consignes et les règles de sécurité.

 

Solide :

Le métier s’exerce en extérieur et parfois de nuit. Il nécessite également d’être mobile.

 

Polyvalent :

Le canalisateur doit pouvoir s’adapter à la diversité des chantiers. Il doit également posséder des compétences multiples : lecture de plans et de schémas, maçonnerie, guidage d’engins, mesures topographiques, etc.

 

Savoir-faire

  • - Matérialiser l'implantation du chantier par des repères
  • - Acheminer des marchandises en zone d'expédition, de stockage ou de production
  • - Creuser une fouille
  • - Réaliser un lit de pose
  • - Régler un fond de forme
  • - Élinguer une charge
  • - Assembler des manchons, chaussettes, joints, vannes et robinets
  • - Caler des manchons, chaussettes, joints, vannes et robinets
  • - Protéger des manchons, chaussettes, joints, vannes et robinets
  • - Localiser les défaillances de canalisation et en identifier la nature
  • - Remblayer un fond de fouille
  • - Sécuriser le chantier et son environnement (signalisation, ...)
  • - Utiliser un engin nécessitant une habilitation
  • - Délimiter des réservations pour positionnement d'ouvertures
  • - Désactiver une partie d'un réseau avant intervention
  • - Entretenir des canalisations spéciales (réseau en élévation, fourreaux et gaines pour réseaux secs)
  • - Assembler des canalisations spéciales (réseau en élévation, fourreaux et gaines pour réseaux secs)
  • - Raccorder un réseau d'eau potable
  • - Poser un compteur d'eau
  • - Tester l'étanchéité, la pente, ...d'un réseau de canalisations

Savoir

  • - Utilisation d'appareils de mesure topographique
  • - Prise d'aplomb et de niveau
  • - Traçage d'angle et de pente
  • - Guidage d'engins de chantier
  • - Techniques d'implantation de réseaux enterrés
  • - Techniques de collage
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Techniques de construction de réseaux sous pression
  • - Techniques de construction de réseaux gravitaires
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Tracteur et petits engins de chantiers mobiles (CACES R 372-1)
  • - Techniques de soudure en milieu immergé
  • - Techniques de soudage
  • - Modalités d'adduction d'eau

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Canalisateur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la pose de canalisations dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Canalisateur

Le métier de canalisateur est accessible avec un diplôme de niveau CAP.

Formation initiale

Pour devenir canalisateur, vous pouvez préparer en 2 ans après la classe de 3ème un CAP constructeur en canalisations des travaux publics.

Le bac professionnel travaux publics, qui se prépare en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après un CAP du secteur, vous permet d’exercer des fonctions d’ouvrier qualifié et d’accéder après quelques années d’expérience à des postes à responsabilité.

Le BTS bâtiment ou le BTS travaux publics (en 2 ans après un bac STI2D spécialité architecture et construction ou un bac professionnel du secteur), ainsi que le DUT génie civil – construction durable (en 2 ans après un bac S ou un bac STI2D spécialité architecture et construction) sont nécessaires pour occuper des fonctions d’encadrement.
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent suivre des formations afin de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. A noter : les acteurs de la branche professionnelle ont créé deux certificats de qualification professionnelle (CQP) autour du métier de canalisateur. Il s’agit du CQP compagnon canalisateur et du CQP poseur de canalisations.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier de canalisateur peuvent préparer le titre professionnel (TP) canalisateur ou le titre professionnel (TP)  chef de chantier travaux publics routes et canalisations. Les différents diplômes professionnels du secteur peuvent également être obtenus par la voie de la formation continue : le CAP constructeur en canalisations des travaux publics, le bac professionnel travaux publics, le BTS bâtiment ou le BTS travaux publics, ainsi que le DUT génie civil – construction durable. 
 

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1705

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier