Services à la personne et à la collectivité

Avocat

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Libéral
Salaire moyen

3 000 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Avocat(e) au conseil
Avocat(e) d'affaires
Avocat(e) pénaliste
Centres d'intérêt Défendre, secourir, protéger

Description

L’avocat est un spécialiste du droit dont la mission consiste à représenter et à défendre devant la justice son client et ses intérêts.

 

Activités principales

Le métier d’avocat consiste à proposer des consultations juridiques, à un client, à l’informer sur les voies de procédure de résolution d’un litige et ses chances de succès, et assurer sa défense devant les tribunaux. Professionnel du droit, l’avocat peut aussi apporter des conseils juridiques aux entreprises, fonction qui se développe fortement. Alors que les spécialisations se multiplient (droit du travail, droit fiscal ou douanier, droit des sociétés, droit de la famille, etc), l’avocat joue aussi un rôle de conseiller pour régler les conflits avant qu'ils ne soient portés devant la justice. 

Comment travaille-t-il ?

Dans son rôle de défenseur, l’avocat veille au respect des droits de son client pendant l'instruction. Il analyse les textes de loi qui lui permettent de construire l'argumentaire de la plaidoirie. Au prétoire, l’avocat plaide devant le juge, les avocats de la partie adverse et parfois devant un jury. Comme conseiller juridique, l’avocat aide les entreprises ou les particuliers à rédiger des actes juridiques ou fiscaux, et à interpréter des actes juridiques. Le but est d'éviter les risques de procès.

Où exerce-t-il ?

Le métier d'avocat est une profession libérale.

Il s'exerce donc en indépendant (36 %) dans un cabinet, la tendance étant aujourd'hui au regroupement de plusieurs cabinets au sein majoritairement de sociétés d’exercice libéral à responsabilité limitée (SELARL...) ou de sociétés civiles professionnelles (SCP). Seuls 4,4 % des avocats sont salariés. La profession d’avocat poursuit sa féminisation (plus de 55 %).
Enfin, les entreprises embauchent de plus en plus d'avocats, notamment quand ils sont spécialisés dans le droit des affaires, pour gérer leurs contrats et leurs litiges.

L’essor du métier d’avocat se poursuit sur le territoire national : en dix ans, le nombre d’avocats a grimpé de plus de 40 %, pour atteindre, au 1er janvier 2018, 66 958 avocats professionnels, dont 42 % exerçant au sein du barreau de Paris. 2 731 avocats sont inscrits à la fois à un barreau français (94 % Paris) et à un barreau étranger.

 

 

 

Compétences pour être Avocat

Qualités requises
Eloquent :

Le succès d'une plaidoirie tient non seulement à la force des arguments exposés par l’avocat mais aussi à ses talents d'orateur.

 

Psychologue :

Pour bien comprendre les difficultés de ses clients, l'avocat doit être doté du sens de l'écoute et de l'observation.

 

Solide :

Face à des situations difficiles et à des affaires parfois délicates, l’avocat doit savoir garder la tête froide.

 

Savoir-faire

  • - Conseiller un client sur des questions d'ordre juridique
  • - Apporter des conseils sur des procédures de résolution de litiges
  • - Rédiger des actes / procédures juridiques
  • - Accomplir des démarches auprès d'organismes publics ou privés pour le compte de clients
  • - Traiter des dossiers de contentieux (litiges, réclamations, etc.)
  • - Réaliser une veille documentaire (collecte, analyse etc.)
  • - Tenir informé sa structure des nouvelles techniques et réglementation liées à l'activité
  • - Constituer des dossiers de plaidoirie
  • - Traiter des actes de procédure
  • - Conseiller une entreprise dans un cadre législatif
  • - Veiller à la sécurité juridique d'une entreprise
  • - Défendre les intérêts une entreprise lors d'opérations financières et juridiques
  • - Veiller au respect de la loi Informatique et Libertés dans l'entreprise, gérer la liste des traitements de données à caractère personnel, faire l'interface avec la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - CNIL
  • - Représenter des clients devant la justice
  • - Négocier le montant d'honoraires
  • - Arrêter les termes d'un contrat

 

Savoir

  • - Rédaction d'actes juridiques
  • - Procédures de recouvrement de créances
  • - Procédure pénale
  • - Droit public
  • - Droit du travail
  • - Droit de la propriété intellectuelle
  • - Droit fiscal
  • - Droit des sociétés
  • - Droit commercial
  • - Droit pénal
  • - Droit civil
  • - Droit du Numérique
  • - Droit des assurances
  • - Droit de l'environnement et du développement durable
  • - Veille juridique
  • - Pratiques de la plaidoirie
  • - Procédures du contrôle fiscal

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Avocat

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la défense et conseil juridique dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Avocat

L'accès au métier d'avocat exige au minimum 6 années d'études supérieures.
 

Formation initiale

Après un bac de préférence général, vous vous inscrivez à la faculté de droit. Les études démarrent avec la licence en droit (durée : 3 ans) proposées dans de nombreuses universités franciliennes. Vous choisissez ensuite une spécialité de master en droit.

Pour exercer le métier d'avocat, vous devez obtenir le CAPA (certificat d'aptitude à la profession d'avocat), formation ouverte aux titulaires d'un master 1 en droit (bac + 4) ou d'un diplôme admis en équivalence, même si de nombreux candidats possèdent en fait un niveau supérieur (master 2 et même doctorat en droit).

En région Île-de-France, vous préparez le CAPA dans l'un des deux centres régionaux de formation professionnelle d'avocats (CRFPA) recensés  : L'EFB, Ecole de Formation professionnelle des Barreaux de la cour d'appel de Paris, à Issy-les-Moulineaux et l'HEDAC, Haute école des avocats conseils des barreaux de la cour d'appel de Versailles, à Viroflay.

Très sélectif (30 à 35 % d'admis), l'examen d'entrée au CRFPA peut être présenté à trois reprises et se prépare en 1 an dans un Institut d'études judiciaires (IEJ) rattaché à la faculté de droit.

Au sein des CRFPA, la formation d'avocat se décompose en trois périodes de six mois chacune : une formation théorique, un projet pédagogique individuel et un stage chez un avocat comprenant la rédaction d'un mémoire. A l'issue de ces 18 mois, vous êtes soumis à l'examen de sortie : le CAPA. Dès son obtention, vous pouvez solliciter votre inscription au barreau après avoir prêter serment.
 

Formation continue

La formation continue offre aux avocats déjà diplômés des spécialisations et des perfectionnements. Ces professionnels sont assujettis à l’obligation de formation continue à raison de 20 h par an ou 40 heures sur 2 ans. Ces formations, en région parisienne, sont dispensées au sein des deux CRFPA mentionnés (EFB et HEDAC).

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K1903

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier