Hôtellerie - restauration, tourisme, loisirs et animation

Archéologue

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Fonctionnaire
Salaire moyen

3 500 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Chercheur(euse) en archéologie
Centres d'intérêt Travailler dehors Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain Rechercher, traiter, analyser l'information

Description

L'archéologue mène des travaux de fouilles et des recherches sur une civilisation ancienne de l'Histoire.

 

Activités principales

L'archéologue recherche, sur des sites - dans les champs comme en pleine ville sur des terrains en friche ou en construction - des traces de construction ou des objets susceptibles d'avoir appartenu à des civilisations anciennes et disparues.

En les étudiant, les résultats de ces fouilles permettent de mieux connaître les coutumes, les cultures et les modes de vie des peuples.

L'archéologue est à la fois un chercheur et un homme de terrain. Le temps de travail de l'archéologue se partage entre les chantiers de fouilles, les laboratoires, les musées, les bibliothèques, les salles de cours et de conférence.

Sur un site qui doit être fouillé, il participe à la mise en place du chantier et constitue les équipes de fouilles. Au fur et à mesure des découvertes, il nettoie, classe et répertorie ce qui a été trouvé.

Puis il prolonge sa découverte en essayant de dater les objets à l'aide de différentes techniques scientifiques, de déterminer le style artistique ou la méthode de fabrication pour ensuite en tirer des conclusions sur les modes de vie.

Enfin, il diffuse les résultats de ses recherches dans des publications scientifiques. Il peut également animer des conférences ou donner des cours, s'il est professeur.

Comment travaille-t-il ?

Il partage son temps entre les périodes de fouilles sur le terrain, et la rédaction de ses travaux de recherche. S'il est enseignant en archéologie, il prépare ses cours et assure ses heures d'enseignement auprès d'étudiants.

Où exerce-t-il ?

L'INRAP, Institut national de recherches archéologiques préventives, qui dépend du ministère de la Culture, est le premier employeur d'archéologues en France. Il emploie près de la moitié de ces spécialistes.

Les universités, le CNRS et le ministère des Affaires étrangères emploient également quelques archéologues expérimentés, souvent recrutés après une carrière déjà très riche.

Certaines collectivités locales ou des entreprises privées emploient ponctuellement des archéologues lors de travaux de grande ampleur (fouilles préventives).

Compétences pour être Archéologue

Qualités requises
Curieux :

Partir à la recherche de civilisations perdues, c'est prendre en considération le moindre objet déterré, de l'épingle à cheveux métallique aux vestiges les plus prestigieux.

 

Intuitif :

L'archéologue travaille beaucoup à l'intuition pour dénicher des sites qui recèlent des secrets historiques.

 

Scientifique :

La connaissance des sciences naturelles, physiques et géologiques est indispensable, notamment pour les recherches en laboratoire.

 

Rigoureux :

Méthode et discipline permettent de bien exploiter des informations.

 

Savoir-faire

  • - Définir les thèmes, l'objet et la finalité d'études ou de recherches
  • - Définir les orientations stratégiques d'une structure
  • - Déterminer et développer les méthodes de recherche, de recueil et d'analyse de données
  • - Superviser ou réaliser les investigations, les observations et la collecte d'informations sur l'objet de la recherche
  • - Interpréter les données recueillies et formaliser les résultats obtenus
  • - Rédiger les rapports, publications, mémoires des travaux de recherche
  • - Présenter et expliciter les avancées scientifiques et les travaux de recherche
  • - Apporter un appui scientifique à des chercheurs, institutions, entreprises
  • - Conseiller des chercheurs, institutions, entreprises sur des questions scientifiques
  • - Traiter l'information (collecter, classer et mettre à jour)

Savoir

  • - Méthodes d'investigation
  • - Logiciels de modélisation et simulation
  • - Méthodologie de recherche
  • - Analyse statistique
  • - Outils bureautiques
  • - Logiciels de gestion documentaire
  • - Gestion de projet
  • - Histoire
  • - Histoire de l'art

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Archéologue

Secteur public

Le salaire brut mensuel d'un chargé de recherche de 2e classe du CNRS est compris entre 2 1000 € et 2 600 €.

Le salaire brut mensuel des directeurs de recherche du CNRS est compris entre 3 000 € et 6 100 €.

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur public

Le master professionnel et certaines licences professionnelles ouvrent au recrutement d’archéologues de terrain (technicien de fouilles, responsable de secteur, chargé d'études) par l'Inrap, les collectivités territoriales ou les opérateurs privés agréés en archéologie préventive.

Le doctorat permet de candidater à un poste de chercheur ou d’ingénieur de recherche au CNRS, d’enseignant-chercheur dans une université, ou d’accéder à un poste à responsabilité à l'Inrap ou dans une autre structure publique ou privée d’archéologie (responsable d’opération, spécialiste, chargé de mission). Plusieurs années de terrain et de publications scientifiques sont attendus après avoir décroché une thèse !

Les différents concours sont annoncés sur les sites du ministère de la Culture, du CNFPT et sur celui du CNRS.

 

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine recherche en sciences de l'homme de la société  dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Archéologue

Un bac + 5 en archéologie est indispensable pour se lancer dans la profession.

Formation initiale

Les titulaires d'un bac général peuvent commencer par une licence mention histoire de l'art et archéologie (4 établissements en Ile-de-France) ou mention médiation culturelle (université Sorbonne-Nouvelle). Ces licences permettent d'accéder en 3 ans après le bac à des masters dans le domaine de l'archéologie, à bac + 5.

Ainsi, vous pouvez devenir archéologue après l'obtention d'un master archéologie ou un master archéologie et histoire de l'art (bac + 5) , et avec une très bonne maîtrise des langues.

Pour devenir enseignant-chercheur à l'université ou chercheur (au CNRS, à l'Inrap), vous devrez décrocher un doctorat (bac + 8) après votre master et justifier de plusieurs années de responsable de fouilles.

L'école du Louvre et l'école des Chartes proposent également des diplômes d'archéologie.

L'Institut national du patrimoine recrute sur concours de niveau de futurs conservateurs du patrimoine. Les concours de recrutement des conservateurs du patrimoine sont organisés par l’INP pour le compte de l’État, de la Ville de Paris et, sur la base d’une convention avec le CNFPT, des collectivités territoriales.

Les lauréats aux concours intègrent l'Institut national du patrimoine pour une formation de 18 mois, en janvier de l'année qui suit le concours.

Quelle que soit la formation choisie, investissez-vous en parallèle dans des périodes de bénévolat sur des chantiers de fouilles.

Formation continue

La formation continue offre aux professionnels déjà diplômés de rares spécialisations comme le master patrimoines : écrit-matériel-immatériel, Spécialité Patrimoine culturel immatériel. Le CNFPT organise des formations courtes pour le personnel déjà en poste, comme L"a gestion et la conservation des mobiliers archéologiques Présentiel" ou "La sécurité sur les chantiers de fouilles".  L'Institut national du patrimoine proposent également une dizaine de formations spécifiques aux archéologues : "De la photo à l’empreinte numérique 3D" ou "La construction métallique : connaître, conserver, restaurer/réhabiliter".  Pour se reconvertir par la voie de la formation continue, un bac + 5 en archéologie est incontournable.

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K2401

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier