Schéma des études après le bac ES

 

 

Bac économique et social en poche, les bacheliers ES se tournent en majorité vers l'université. Mais je peux aussi miser sur une école spécialisée, un BTS, un DUT...

université

Je poursuis à l'université

Si 50 % des bacheliers de la série générale ES se tournent vers l'université, deux domaines sont plébiscités pour décrocher une licence (bac + 3) puis un master (bac + 5) :

  • Droit, Économie et Gestion
  • Sciences Humaines et Sociales

En choisissant l'université, je sais que l'on attend de moi une culture générale solide, des capacités de synthèse et une ouverture sur le monde qui m'entoure.

Avec une fibre littéraire prononcée, je peux envisager de préparer une licence puis un master en lettres et langues.

Je candidate en BTS et en DUT

Je fais le choix d'études pratiques et très encadrées car j'ai besoin de concret et de repères dans ma poursuite d'études.

L'an passé, 11 % des bacheliers ES ont fait le choix d'un BTS. Assurance, banque, communication, économie sociale familiale sont quelques-unes des spécialités possibles pour ces voies de formations courtes post-bac (bac + 2).

Je peux aussi choisir un DUT comme 12 % des bacheliers ES. Ce sont alors des cursus menant à des carrières sociales, administratives ou juridiques que je vise.

Les poursuites d’études sont en hausse après un bac + 2 et je pourrai me tourner vers une licence pro en 1 an ou une école.…

Je prépare le DCG

Je peux préparer en 3 ans le Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) qui est reconnu au grade licence et me permets d’accéder directement au monde professionnel. C’est aussi le premier diplôme de la filière conduisant au métier d’expert-comptable.

Je vise une école spécialisée

Après mon bac ES, je sais précisément le métier qui m'attire, et j'ai repéré une école spécialisée qui y mène en 3 à 5 ans d'études post-bac. Ce sont près de 13 % des bacheliers ES qui se sont tournés vers ces écoles spécialisées l'an dernier.

Les Écoles de Commerce, de gestion ou de comptabilité sont les principales visées par ces choix d'orientation post-bac. On compte aussi 1 % des effectifs qui se dirigent vers une formation paramédicale.

Je choisis une voie d’excellence : la prépa

Formation à l'entrée sélective, les CPGE (Classes Préparatoires aux grandes écoles) durent 2 années.

Seuls 6 % des bacheliers ES misent sur les CPGE. A la clé : les concours mais aussi un très bon niveau pour poursuivre ma formation à l'université et obtenir un master (bac + 5). Je me renseigne le plus tôt possible durant mon année de terminale sur les différentes prépas et les modalités de sélection.

économie

Les CPGE me donnent accès aux concours d'entrée des Écoles Normales Supérieures (ENS), des grandes Écoles de Commerce et de management et des Instituts d’Études Politiques (IEP) dont le prestigieux Sciences Po Paris).

Des équivalences existent avec l’Université.

J'ai le choix parmi les prépas suivantes :

  • Prépa économique et commerciale (voie économique)
  • Prépa ENS économie-gestion
  • Prépa ENS lettres et sciences sociales
  • Prépa ENS lettres
  • Prépa lettres
  • Prépa Saint-Cyr lettres 
bon à savoirLes prépas ENS D1 et D2 :
Moins connue que les autres prépas ENS, la prépa ENS D1 (droit, économie, management) associe des enseignements en lycée et à l'université : je m’inscris en en prépa ENS D1 et je bénéficie d’une place réservée dans l'université partenaire (Droit, AES). Je prépare : ENS Rennes, Écoles de commerce, IEP, Celsa.  En prépa ENS D1, les bacheliers ES représente plus de 60% des inscrits.
Mettant davantage l'accent sur les maths, la prépa ENS D2 (économie, gestion) mixe également des cours au lycée et à l'université (économie, gestion ou mathématiques appliquées et sciences sociales) me permet de préparer : l'ENS Paris-Saclay, Écoles de commerce, ENSAI (École nationale de la statistique et de l'analyse de l'information), IEP, Celsa.

Très sélectives à l'entrée, les Écoles Normales Supérieures dispensent une formation d'excellence dans un domaine de spécialisation :

  • ENS Paris (ex Ulm) : lettres, langues, arts, sciences de l'Antiquité, philosophie, histoire, géographie, sciences sociales, géosciences, informatique et sciences fondamentales.
  • ENS Lyon : lettres, arts, langues, sciences humaines et sociales, sciences de la Terre, informatique et sciences fondamentales.
  • ENS Paris-Saclay (ex Cachan) : sciences de l'homme et de la société, sciences fondamentales et sciences de l'ingénieur.
  • ENS Rennes : économie-droit-gestion, informatique et télécommunications, mathématiques, mécatronique, sciences du sport et éducation physique.

Quels concours après une prépa ECE (Economique et Commerciale voie Economique) ?

A l'issue d'une CPGE ECE, je peux me présenter aux nombreuses écoles de commerce et de management regroupées dans 2 grands concours communs :

Je peux également accéder aux établissements suivants :

  • Ecole spéciale militaire Saint-Cyr (concours BCE)
  • Ecole normale supérieure Paris-Saclay, département économie et gestion (concours BCE)
  • Instituts d'Etudes Politiques (IEP) après la 1re année de prépa
  • Ecole des hautes études en sciences de l'information et de la communication (Celsa), accès en L3 information et communication
29-CPGE_ES.jpg

 

 

26-BacS-Enseign-Sup.jpg

Je poursuis mes études à l'université

Comme la moitié des bacheliers S, je pense m'orienter vers une licence (bac + 3) puis un master (bac + 5) à l'université. Le domaine des Sciences et Technologies est le plus demandé par les profils scientifiques.

Si je suis à l'aise avec les notions d'abstraction, d'analyse et de synthèse, mais aussi attiré par les démarches expérimentales et par l’approche inductive des solutions, je trouverai ma voie parmi la quinzaine de spécialités possibles : mathématiques, sciences pour l'ingénieur, physique, chimie, sciences de la vie, mécanique, génie civil, etc. Je peux aussi envisager des études universitaires dans le domaine de la Gestion.

Les études de médecine attirent également 20 % des bacheliers scientifiques. La 1re Année Commune aux Études de Santé (PACES)est la porte d'entrée vers les 4 filières médicales : médecine, dentaire, pharmacie ou sage-femme. Si je fais ce choix, je garde en tête que la sélection est forte !

Avec un goût prononcé pour la pratique de plusieurs sports, ce sont les études de Sciences et Technologies des Activités Physiques et Sportives (STAPS) qui s'ouvrent à moi... mais là aussi la voie est sélective, et les demandes sont plus nombreuses chaque année que les places offertes. Attention aussi aux débouchés restreints.

Je choisis une voie d’excellence : la prépa

Écoles d'ingénieurs, École de Commerce, Écoles vétérinaires, Écoles Normales Supérieures (ENS sciences, biologie ou même lettres...)... de nombreuses écoles prestigieuses sont accessibles aux bacheliers de la série S après concours.

Pour réussir les épreuves, passer par 2 années de prépa est un bon sésame. Les études durent ensuite 3 ans en école. Parmi les bacheliers S qui se dirigent en prépa, 80 % misent sur les prépas scientifiques, en vue d'intégrer une grande école d'ingénieurs sur concours propre ou commun (regroupement d'écoles). En 1re année de prépa (maths sup), j'ai le choix parmi les spécialités suivantes :

  • MPSI (maths, physique, sciences de l'ingénieur)
  • PCSI (physique, chimie, sciences de l'ingénieur)
  • PTSI (physique, technologie, sciences de l'ingénieur)
  • BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre) qui permet aussi de concourir aux écoles nationales vétérinaires

En 2e année de prépa (maths spé), certaines spécialités se subdivisent :

Classes_pr%C3%A9paratoires_scientifiques_0.png

Lexique : MP : mathématiques, physique, PC : physique, chimie, PSI : physique et sciences de l’ingénieur et PT : physique et technologie.

Picto%20fond%20gris.jpgJe consulte la carte des maths sup (MPSI, PCSI,PTSI, BCPST) et des maths spé (MP, PC, PSI, PT, BCPST)

Je peux m'inscrire aux concours ou banques communes d'épreuves suivants :

  • la banque MP Polytechnique-ENS
  • la banque PC Polytechnique-ENS-ESPCI
  • le concours Centrale-Supélec
  • le concours commun Mines-Ponts
  • le concours Mines-Télécom
  • les concours communs polytechniques (CCP)
  • le concours e3a
  • la banque physique et technologie (PT)
  • le concours TPE/EIVP
  • la banque d'épreuves Géologie Eau et Environnement (G2E)
  • le concours Groupe ENI post-prépa
  • le concours Polytech
  • les concours agronomiques et vétérinaires voie A
  • le concours FESIC Prépa

Si je ne souhaite pas passer par une CPGE classique, je peux envisager une prépa intégrée (école en 5 ans) ou un cycle préparatoire intégré :

29-CPGE_S.jpg

    Les bacheliers S sont également nombreux à se tourner vers les prépas économiques et commerciales (voie scientifique)pour concourir aux grandes écoles de commerce et de management.

    Intéressé par l'économie, je peux aussi viser une prépa aux Ecoles Normales Supérieures Eco qui associent des enseignements au lycée et à l'université :

    • La prépa ENS D1 économie, droit et gestion permet de concourir à l'ENS Rennes (Droit, éco, management), aux grandes écoles de commerce, aux Instituts d'Etudes Politiques (IEP) et au Celsa.
    • La prépa ENS D2 économie et gestion permet de concourir à l'ENS Paris-Saclay (Eco, gestion), aux grandes écoles de commerce, aux Instituts d'Etudes Politiques (IEP), au Celsa et à École Nationale de la Statistique et de l'Analyse de l'Information (ENSAI).
    29-CPGE_ES.jpg

     

    Enfin les bacs S s'inscrivent aussi en prépa littéraire (hypokhâgne puis khâgne) pour préparer les concours des Écoles Normales Supérieures Lettres (ENS), les grandes écoles de commerce et de management (voie littéraire), les Instituts d’Etudes Politiques (IEP), du Celsa...  

      29-CPGE_L.jpg

      Pour préparer les concours d'entrée des différentes Écoles Normales Supérieures Lettres, Arts, Sciences sociales, j'ai le choix parmi les prépas suivantes : 

      • ENS Arts et design
      • ENS lettres et sciences sociales LSS, concoursB/L
      • ENS lettres, concours A/L
      • ENS sciences

      Il existe 4 Écoles Normales Supérieures dispensant un enseignement d'excellence :

      L' ENS Paris (ex Ulm) dispense au choix un enseignement en lettres, langues, arts, sciences de l'Antiquité, philosophie, histoire, géographie, sciences sociales, géosciences, informatique et sciences fondamentales.

      L'ENS Lyon  : lettres, arts, langues, sciences humaines et sociales, sciences de la Terre, informatique et sciences fondamentales.

      L'ENS Paris-Saclay (ex Cachan) : sciences de l'homme et de la société, sciences fondamentales et sciences de l'ingénieur.

      L'ENS Rennes : économie-droit-gestion, informatique et télécommunications, mathématiques, mécatronique, sciences du sport et éducation physique.

      Je candidate en BTS et en DUT

      Après un bac général S, j'ai envie de plus de pratique professionnelle pour une insertion rapide.

      La filière courte post-bac attire 16 % des bacheliers scientifiques chaque année :

      • 10 % préparent un DUT (chimie, génie civil, génie mécanique et productique, réseaux et télécommunications, etc.) ;
      • 6 % un BTS (analyses de biologie médicale, assistante technique d'ingénieur, diététique, métiers de l'eau, métiers de l'audiovisuel, etc.).  

      Je prépare le DCG

      sciences

      Je peux préparer en 3 ans le Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) qui est reconnu au grade licence et me permets d’accéder directement au monde professionnel. C’est aussi le premier diplôme de la filière conduisant au métier d’expert-comptable.  

      Je vise une école spécialisée

      La première filière d'écoles spécialisées plébiscitées par les bacheliers S est celle des écoles d'ingénieurs, avec accès direct pour 5 années d'études.
      Si la sélection se fait sur dossier, elle comprend aussi des épreuves et/ou un entretien auquel je dois me préparer.

       

       

       

       

       

       

      valid%C3%A9%20%20-%2024-BacL-Enseign-Sup.jpg

      Je suis littéraire, et la culture en général me passionne. Après mon bac général littéraire, de nombreuses opportunités de formation s'offrent à moi.

      géographieAu lycée, j'ai renforcé mes compétences de culture générale et acquis des méthodes de travail solides. Il faut que je poursuive ma formation après le bac pour trouver ma voie professionnelle. Suis-je fait pour travailler dans le secteur culturel ? Dans les sciences sociales ? Ai-je envie de devenir enseignant ? Vais-je tenter un concours de la Fonction publique ?

      Je poursuis à l'université

      Voie majoritairement choisie par les bacheliers (62 % en 2016), l'université offre une multitude de spécialités possibles et même de double spécialité. J’ai le choix parmi une quarantaine de mentions de licence dans les domaines arts, lettres et langues, sciences humaines et sociales et droit, économie, gestion. Je peux viser par exemple une bi-licence mention droit et histoire... le nombre de places est ici restreint.

      bon à savoirLes bacheliers L représentent 40 % des effectifs en licence (bac + 3).

      Parmi les licences les plus demandées par des bacheliers littéraires, les licences de lettres, de langues, de sciences humaines (attention toutefois aux débouchés restreints, notamment en psychologie) et sciences du langage arrivent tête. Mais d'autres filières de licence leurs sont adaptées comme par exemple le droit où les bacheliers L représentent 1/5e des inscrits.

      Après 3 années d'études post-bac, je peux envisager des concours de la Fonction publique, décrocher un premier emploi ou poursuivre par 2 années supplémentaires à l'université pour obtenir un master (bac + 5).

      Je choisis une voie d’excellence : la prépa

      Formation sélective et exigeante, la prépa littéraire dure 2 années, connues sous les noms de Hypokhâgne et Khâgne. Elles donnent accès aux concours des Écoles Normales Supérieures (ENS), des grandes écoles de commerce et de management (voie littéraire), des Instituts d’Études Politiques (IEP) dont le prestigieux Sciences Po Paris)... et préparent bien à une poursuite d'études réussie à l'université. Durant mon année de terminale, je me renseigne le plus tôt possible sur les CPGE (Classes préparatoire aux grandes écoles) et sur leurs modalités de sélection. Environ 8 % des bacheliers L tentent une prépa littéraire.

      29-CPGE_L.jpg

      J'ai le choix parmi les prépas littéraires suivantes :

      • Prépa Chartes
      • Prépa lettres 1re année dite A/L puis Prépa lettres modernes ENS Lyon (2de année) ou Prépa lettres classiques ENS Paris (2de année)
      • Prépa lettres et sciences sociales dite B/L
      • Prépa Saint-Cyr lettres

      Il existe 4 Ecoles normales supérieures : Paris, Paris-Saclay, Lyon et Rennes. Deux proposent un enseignement en lettres  :

      • L' ENS Paris (ex Ulm) dispense au choix un enseignement en lettres, langues, arts, sciences de l'Antiquité, philosophie, histoire, géographie, sciences sociales, géosciences, informatique et sciences fondamentales ;
      • L'ENS Lyon : lettres, arts, langues, sciences humaines et sociales, sciences de la Terre, informatique et sciences fondamentales.

       

        Je candidate en BTS et en DUT

         

        Si j'ai envie de me lancer dans le domaine de l'assurance, de l'assistanat de direction, du tourisme ou encore de l'éducation spécialisée, certains BTS ou DUT sont tout à fait adaptés.

        Et si je fais ce choix, je ne serai pas le seul profil littéraire : 8 % des bacheliers L optent pour un BTS et 2 % pour un DUT.

        étudiantes

        En choisissant cette voie, je vise une professionnalisation rapide pour une insertion dans la vie active au bout de 2 ans d'études supérieures.

        Je pourrai aussi poursuivre mes études notamment vers une licence professionnelle, ou viser une grande école via les admissions parallèles ou le passage par la prépa ATS (Adaptation Techniciens Supérieurs) qui conduisent à des concours spécifiques d’entrée en Grandes écoles.…

        Je vise une école spécialisée

        Bac littéraire en poche, je peux envisager de m'inscrire en école de journalisme, en école d'infirmier, ou encore en école de communication. C'est le choix que 9 % des bacheliers littéraires font après le bac.

        Suivant la voie que je souhaite suivre, je m'engage dans un parcours d'études allant de 3 à 5 ans. Je me renseigne tôt durant mon année de terminale, car chaque école ou spécialité recrute selon ses propres critères... avec parfois des concours comme à l'entrée des Écoles d'Art.

         

         

        Crédits photos

        © Région Île-de-France © phongphan5922 © Peshkova © shoo_arts © xubingruo © valentinrussanov © Canva © GaudiLab © Kritchanut © Andyborodaty