Industrie

Ajusteur-monteur

Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

2 200 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Ajusteur(euse)-mécanicien(ne)
Opérateur(trice) de fabrication
Mécanicien(ne) monteur(euse) de fabrication
Opérateur(trice) de montage
Opérateur(trice) en ajustage mécanique
Centres d'intérêt Faire fonctionner Faire un travail minutieux précis

Description

A la manière d’un meccano, l’ajusteur-monteur assemble, ajuste et vérifie les pièces de systèmes mécaniques qui serviront à fabriquer des véhicules, des aéronefs ou encore des machines-outils pour les usines.
Activités principales

L’ajusteur-monteur est chargé d’assembler les pièces constituant un système mécanique ou automatisé, de les ajuster puis d’en vérifier le bon fonctionnement. Fuselages, moteurs, appareillages médicaux, turbines … : il peut intervenir sur des équipements de tous types et de toutes tailles.  

Comment travaille-t-il ?

L’ajusteur-monteur réceptionne les pièces de l’ensemble ou du sous-ensemble mécanique à réaliser. Il étudie ensuite les instructions du plan technique et du cahier des charges avant de vérifier la conformité des pièces, leurs mesures (métrologie) et la manière dont elles s’adaptent entre elles. Le cas échéant, il corrige les défauts que peuvent présenter certaines pièces en effectuant des opérations de perçage, polissage, pliage… à l’aide d’outils ou de machines. Il procède ensuite au montage des pièces et effectue des ajustements. Enfin, il contrôle le bon fonctionnement de l’équipement réalisé par des tests et des essais et procède, si nécessaire, aux derniers réglages.

Où exerce-t-il ?

L’ajusteur-monteur est un professionnel très recherché, dans de nombreux secteurs. Il peut travailler pour des entreprises d’équipements industriels ou d’armement, ainsi que pour des constructeurs aéronautiques et spatiaux, ferroviaires, automobiles ou navals. Il peut également être employé chez des fabricants d’outillages ou dans des sociétés spécialisées en maintenance industrielle. L’enquête besoins en main d’œuvre (BMO) 2019 de Pôle emploi recense plus de 600 projets de recrutements de monteurs, ajusteurs et autres ouvriers qualifiés de la mécanique en Île-de-France dont près de 67 % sont jugés difficiles à pourvoir.

Compétences pour être Ajusteur-monteur

Qualités requises
Rigoureux :

L’ajusteur-monteur doit faire preuve d’une grande précision : l’assemblage des pièces mécaniques ne laisse pas de place à l’à-peu-près et se joue souvent au dixième de millimètre près.

 

Méthodique :

Toutes les spécifications techniques et chacune des étapes du plan de montage doivent être scrupuleusement respectées pour ne pas mettre en péril le fonctionnement ou la sécurité du matériel fabriqué.

 

Ingénieux :

L’ajusteur-monteur doit savoir faire preuve d’ingéniosité et d’habileté pour trouver une solution efficace lorsqu’il rencontre un problème avec une pièce à assembler.

 

Savoir-faire

  • - Identifier les phases d'ajustage et de montage d'éléments, systèmes, ensembles mécaniques à partir du dossier technique ou du modèle
  • - Effectuer la mise en service d'un équipement
  • - Préparer le matériel
  • - Dimensionner et mettre en forme les pièces, éléments mécaniques par usinage, formage, ... et vérifier leur conformité
  • - Réaliser les ajustements et les finitions et assembler les éléments et les sous-ensembles mécaniques
  • - Effectuer le métrage et la mise au point de systèmes, équipements mécaniques et outils de production (moule, outillage...)
  • - Identifier les défauts, les dysfonctionnements et procéder aux modifications, réajustements

Savoir

  • - Banc de contrôle
  • - Électromécanique
  • - Hydraulique
  • - Mécanique productique
  • - Techniques de chaudronnerie
  • - Pneumatique
  • - Techniques de serrurerie
  • - Électricité
  • - Dessin industriel
  • - Règles de sécurité
  • - Normes qualité
  • - Utilisation d'outillages électroportatifs (scie électrique, ponceuse, ...)
  • - Logiciels de Fabrication Assistée par Ordinateur (FAO)
  • - Utilisation d'instruments de mesure tridimensionnelle
  • - Métrologie
  • - Techniques de traçage
  • - Utilisation d'outillages manuels

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Ajusteur-monteur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'ajustement et montage de fabrication dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Ajusteur-monteur

Le métier d’ajusteur-monteur est accessible avec un diplôme de niveau baccalauréat.

Formation initiale

Vous pouvez devenir d’ajusteur-monteur en préparant un bac professionnel maintenance des équipements industriels (MEI), un bac professionnel technicien outilleur ou, pour travailler dans le secteur de l’aéronautique, un bac professionnel aéronautique option structure. Ils s’obtiennent en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après un CAP du domaine. Vous pouvez également préparer un bac technologique STI2D spécialité innovation technologique et écoconception.

En 2 ans après le baccalauréat, vous pouvez également préparer un BTS conception des processus de réalisation de produits (après un bac pro du domaine ou le bac STI2D) ou un DUT génie mécanique et productique (après un bac S, STI2D ou STL), qui vous permettront d’accéder plus rapidement à des postes à responsabilité.
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se spécialiser ou évoluer dans leur métier par la voie de la formation. La branche professionnelle de la métallurgie a mis en place plusieurs certificats de qualification paritaires de la métallurgie (CQPM), dont le CQPM ajusteur-monteur industriel.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier d’ajusteur-monteur peuvent notamment préparer le titre professionnel (TP) monteur qualifié d'équipements industriels ainsi que le CQPM ajusteur-monteur industriel. Il existe également des qualifications propres au domaine de l’aéronautique : le TP monteur de structures aéronautiques métalliques et composites et le CQPM ajusteur monteur de structures aéronefs.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H2901

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier