Banque, assurances et immobilier

Actuaire

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

3 300 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Chargé(e) d'études actuarielles en assurances
Directeur(rice) technique en actuariat
Ingénieur(e) en assurances
Technicien(ne) d'actuariat
Centres d'intérêt Manier les chiffres, les données Organiser, planifier, gérer

Description

L’actuaire, spécialiste des mathématiques financières, élabore et modifie les contrats d’assurances et analyse le risque pour garantir la solvabilité de l’entreprise et améliorer sa rentabilité.

Activités principales

Le métier d’actuaire consiste à utiliser des moyens et techniques mathématiques afin d’identifier les conséquences financières qui découlent de risques liés aux évolutions des marchés et des réglementations. Prévoir l'imprévisible, telle est, pour résumer, la mission principale de l'actuaire. Dans une société d'assurances, il établit le montant des cotisations pour chaque contrat d'assurance.

Comment travaille-t-il ?

Pour définir le montant d'une cotisation que doit payer un client, l'actuaire analyse des données statistiques et effectue des calculs de probabilités. A partir de ces éléments, il établit le montant des primes et estime les réserves d'argent dont la société d'assurances a besoin pour faire face aux engagements financiers pris vis-à-vis des assurés. Il fixe la tarification de contrats spécifiques, par exemple ceux qui couvrent les risques d'une entreprise de construction automobile ou d'une compagnie aérienne.

Où exerce-t-il ?

Salarié, l'actuaire passe une grande partie de son temps à son bureau. Mais il est parfois appelé à se déplacer pour rencontrer différents interlocuteurs, chargés d'études, courtiers ou agents d'assurances.

Les sociétés d’assurances et les banques offrent le plus grand nombre d’emplois d’actuaires en France. Citons également, comme autres secteurs pourvoyeurs d’emplois, les caisses de retraites, les mutuelles et les sociétés de bourse.

Trois éléments à retenir sur l’évolution du métier d’actuaire en France : les actuaires restent peu nombreux en France ; les perspectives d'évolution à des postes à responsabilité sur le secteur se révèlent considérables en regard de la demande croissante en spécialistes des techniques quantitatives appliquées aux métiers de l'argent et à l'économie ; le taux de chômage est quasi nul.

La profession est organisée au niveau national et international. L'Institut des Actuaires (IA) la représente en France, et auprès de l'Association Actuarielle Européenne (AAE) et de l'Association Actuarielle Internationale (IAA).

Compétences pour être Actuaire

Qualités requises
Méthodique :

Recueillir une masse importante d'informations implique un bon sens de l'organisation pour l’actuaire.

Logique :

Pour croiser des données très diverses et donner un sens aux chiffres, l'actuaire sait prendre du recul, avoir une vision globale du marché. Il a l'esprit de synthèse.

Rigoureux :

Quand il justifie le prix des contrats, il ne doit pas faire preuve de légèreté.

 

Savoir-faire

  • - Développer des modèles mathématiques pour la création de produits d'assurance ou d'épargne
  • - Définir des tarifs et garanties de produits d'assurance ou d'épargne
  • - Réaliser des calculs de rentabilité de produits d'assurance ou d'épargne
  • - Réaliser l'inventaire d'un portefeuille de contrats
  • - Contrôler l'engagement monétaire d'une entreprise par contrat d'assurance
  • - Calculer l'engagement monétaire d'une entreprise par contrat d'assurance
  • - Élaborer un compte de résultat
  • - Évaluer l'impact financier d'une opération sur les résultats d'une entreprise
  • - Proposer des axes d'amélioration de gestion d'une entreprise
  • - Réaliser ou participer à la réalisation d'études de risques (identification, recensement, évaluation, etc.)
  • - Réaliser une étude statistique
  • - Réaliser un contrôle de gestion
  • - Intégrer de nouveaux produits d'assurances ou d'épargne
  • - Actualiser des bases de données
  • - Évaluer le montant des plus ou moins-values réalisées sur des produits d'épargne
  • - Assister techniquement des collaborateurs
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • http://actuariat.cnam.fr/- Finance
  • - Comptabilité générale
  • - Marketing / Mercatique
  • - Économétrie
  • - Réglementation des produits d'assurances
  • - Analyse statistique
  • - Modélisation mathématique
  • - Logiciels de statistiques
  • - Logiciels de modélisation et simulation
  • - Caractéristiques des produits financiers
  • - Droit des assurances

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Actuaire

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine des études actuarielles en assurances dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Actuaire

L'exercice du métier d'actuaire exige l'obtention d'un diplôme spécialisé de niveau bac + 5.

Formation initiale

Vous préparez au choix  : le diplôme d'actuaire, le diplôme de statisticien mention actuariat, ou un master en actuariat, mathématiques appliquées, statistiques ou finance.

Huit formations initiales sont reconnues par l'Institut des actuaires et donnent accès au statut d'Actuaire Associé de l'Institut des actuaires après soutenance d'un mémoire d'actuariat devant le jury de l'Institut des actuaires :

Collège des Ingénieurs

ENSAE

ESSEC

EURIA

ISFA

ISUP

Université de Strasbourg

Université Paris-Dauphine

 

Voir le schéma des différents parcours possibles sur le site de l'Institut des actuaires.

 

En Île-de-France :

diplôme d’ingénieur de l'ENSAE (École nationale de la statistique et de l'administration économique), Université Paris-Saclay, à Malakoff (92), sur trois ans.

master mathématiques appliquées, département MIDO (mathématiques et informatique de la décision et des organisations), Université Paris-Dauphine, sur deux ans.

diplôme de statisticien, mention actuariat, de l'ISUP (Institut de statistique de Sorbonne université), à Paris, sur trois ans.

diplôme de l'ESSEC (École supérieure des sciences économiques et commerciales), à Cergy (95), sur trois ans.

 

Formation continue

Le métier d’actuaire est également accessible par la voie de la formation continue des adultes pour les salariés des secteurs de la banque et de l’assurance. Plusieurs parcours et perfectionnements sont possibles. L’ISUP, Institut de statistique de Sorbonne université, délivre notamment le DU en science actuarielle, un cursus d'un an en formation continue pour des titulaires d'un bac + 2.

Vous pouvez également préparer le master actuariat du Cnam.

Par ailleurs, en janvier 2019, l'Institut du risk management (IRM) a lancé une nouvelle formation CEA (Certificat d'Expertise Actuarielle) qui s'adresse à des cadres supérieurs ayant au moins 2 ans d'expérience professionnelle et titulaire d'un master 2 ou d’un diplôme d'une école d’ingénieurs ou de commerce à dominante scientifique.

 

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=C1105

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier